Fiche aléatoire
Parker Lewis ne Perd Jamais
Parker Lewis ne Perd Jamais




Actualités
16 mars 2021
par Captain Jack

Yasuo Ôtsuka, le légendaire animateur au béret s'en est allé...

Yasuo Ôtsuka est mort. Il est décédé le lundi 15 mars 2021 à l'âge de 89 ans, victime d'un infarctus du myocarde (Toshio Suzuki a annoncé le jour même cette triste nouvelle lors de la cérémonie de remise des prix des Tokyo Anime Award Festival 2021). Trois ans après son ami Isao Takahata, Hayao Miyazaki perd celui qui fut un ami et un mentor pour les deux créateurs du studio Ghibli. Réalisateur, animateur et directeur de l’animation, il aura beaucoup travaillé avec ces deux artistes – depuis leur rencontre à Tôei Dôga où il débuta en 1956 – avant que ceux-ci ne créent bien plus tard le studio devenu mythique : notamment aux postes de directeur de l'animation et/ou character designer sur Horus, prince du soleil (1968), Panda, petit panda (1972-73), Conan, le fils du futur (1978), Le Château de Cagliostro (1979), Kié, la petite peste (1981) mais aussi sur la première série de Lupin III en 1971 (en amont, il fut aussi le character designer et directeur de l'animation du film pilote de 1969), personnage pour lequel il oeuvrera par la suite du Secret de Mamo en 1978 au Dictionnaire de Napoléon en 1991 en passant par Le Complot du clan Fûma en 1987.

Cet artiste passionné par les trains et les véhicules militaires consacra ensuite son temps à partager son savoir en matière d'animation. A cet égard, il fut présent en 1999 au « Festival international du film d'animation d'Annecy » et également à Paris, notamment à l'école des Gobelins, et de même il fut invité en 2001 (comme Miyazaki) au festival « Nouvelles Images du Japon » où fut présenté entre autres l'une des rares oeuvres qu'il réalisa, le court-métrage Tenguri l'enfant des Steppes (1977). C'est lors de ce rendez-vous à Paris qu'il participa à une inoubliable conversation filmée pour ARTE avec Sunao Katabuchi, Kenji Kawai et le regretté Satoshi Kon.
Parmi les animateurs qu'il a formé encore au début du 21ème siècle figurent deux français, Eddie Mehong et Christophe Ferreira.

Yasuo Ôtsuka fait partie de ces artistes qui au simple énoncé de leur nom provoque une vague de bonheur dans l'océan de nos pensées, bonheur que l'on conservera à jamais même s'il se teinte aujourd'hui de tristesse.

La fiche de Yasuo Ôtsuka sur Planète Jeunesse.