Les Noces Funèbres

Fiche technique
Nom originalCorpse Bride
OrigineEtats Unis
Année de production2005
ProductionWarner Bros, Laika Productions
Durée76 minutes
RéalisationTim Burton, Mike Johnson
Assistant-réalisationEzra J. Sumner
ProductionTim Burton, Allison Abbate
Producteur exécutifJeffrey Auerbach
ScénariiCaroline Thompson, John August, Pamela Pettler
Chara-DesignTim Burton, Carlos Grangel
Direction de l'animationAnthony Scott
Direction artistiqueAlex McDowell, Nelson Lowry
Direction de l'écritureJeffrey Lynch
MontageChris Lebenzon, Jonathan Lucas
Direction photographiePete Kozachik
MusiquesDanny Elfman
Adaptation françaisePhilippe Videcoq
Direction de doublageBarbara Tissier
ChansonsOlivier Constantin, Claude Lombard, Daniel Beretta, Patrice Schreider, Johanna Michel, Claudie Chauvet, Alain Legros
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)19 octobre 2005
1ère diffusion hertzienne28 octobre 2012 (TF1)
1ère diff. Cable/Sat/TNT14 février 2007 (TPS Star)
Editions
Sortie en DVD11 mai 2006 (Warner Home Vidéo)
Synopsis

Dans un petit village de l’époque victorienne, Victor Van Dort - fils timide et chétif de poissonniers ayant prospéré - est fiancé à Victoria Everglot - fille d’une immense famille bourgeoise. Les Everglot étant ruinés, ils comptent sur ce mariage forcé afin de regagner de l’argent.

Hélas, la maladresse de Victor cause diverses catastrophes au cours de la répétition du mariage, et il est sommé par le pasteur Galswells de sortir afin d’apprendre par cœur ses vœux et à se tenir prêt pour la cérémonie. Il s’éclipse donc dans la forêt. Mais en croyant passer son alliance autour d’une simple racine, il s’avère que celle-ci est en fait le bras décomposé du cadavre d’une jeune mariée revenant à la vie qui, croyant être réellement mariée au jeune homme, l’entraine au Royaume de l’Au-delà, en compagnie de squelettes et d’autres morts-vivants.

On raconte à Victor la triste histoire de cette mariée cadavérique prénommée Emilie : il y a bien longtemps, elle était fiancée à un homme dont elle était éperdument amoureuse, union que son père désavouait, interdisant à la jeune fille de revoir son fiancé. Elle s’enfuit pour le retrouver dans un cimetière, mais hélas, elle fut mystérieusement assassinée. Depuis ce jour, une terrible malédiction poursuit la défunte, malédiction ne pouvant être rompu que par un mariage enfin prononcé. Mais le jeune homme n’entend pas rester dans ce monde et dans cette situation, et cherche un moyen de remonter à la surface, d’autant que n’étant pas - pour ainsi dire - décédé, son mariage avec Emilie n’a pas lieu d’être.

Pendant ce temps, dans le Monde des Vivants, alors que tout est mis en œuvre pour retrouver le jeune fiancé, un mystérieux personnage, Lord Barkis, qui s'était invité à la répétition du mariage, manifeste aux Everglot son désir d’épouser Victoria...

Commentaires

Treize ans après L’Étrange Noël de Monsieur Jack, Tim Burton réalise un second long-métrage d’animation avec des figurines. Les Noces Funèbres (parfois allongé en Les Noces Funèbres de Tim Burton, ce que le réalisateur réprouva) est adapté d’un conte juif racontant comment un jeune homme épouse par erreur le cadavre d’une mariée morte-vivante victime d’une malédiction. Comme beaucoup de contes, cette histoire connut diverses adaptations et de variantes.

Le scénario ne déroge pas à la règle, et Tim Burton et ses scénaristes choisirent de transposer l’histoire dans une bourgade européenne du 19ème siècle. L’univers présenté dans ce film est divisé en deux mondes : Celui des vivants en premier lieu est un monde terne et morbide et ses habitants sinistres et puritain, et le monde des défunts, plus joyeux et coloré avec des personnages hors-normes et fêtards. Autant dire que le contraste avec le monde des vivants qui est plus mort que celui des défunts est amusant. Les scénaristes en profitèrent également pour créer un parallèle avec les classes sociales, le monde des vivants représentant la haute société tandis que l’Au-delà fait songer à la classe moyenne.

La conception du film représenta un travail immense et méticuleux afin de rendre plausible les mouvements des personnages et leurs expressions faciales, alors que le budget était minime, et divers procédés ont été mis à contribution. Les figurines, par exemple, sont des squelettes en animatronique recouverts ensuite d’une peau en latex et de vêtements, et leurs têtes (au moins une quinzaine par personnages !) étaient pourvus de petits mécanismes fermant leurs paupières ou changeant leurs expressions du visage. Précisons enfin que le film a été tourné avec des caméras numériques particulièrement perfectionnées, donnant une certaine fluidité dans l'animation.

La pâte graphique de Burton et le savoir-faire de son co-réalisateur Mike Johnson, qui maitrisait la technique du stop-motion, furent pour beaucoup dans la réussite du film, tant la mise en scène et l’animation sont excellentes et le scénario de très bonne facture.

Comme ce fut le cas dans L’Étrange Noël de Monsieur Jack, les chansons du film, bien qu’elles ne soient pas aussi nombreuses (quatre !), servent la plupart du temps à mettre en place certains évènements de l’histoire. Ainsi la chanson d’introduction "selon notre plan" en dit long sur la situation des Van Dort puis des Everglot sans encombrer le spectateur avec des dialogues. Il incomba alors à Danny Elfman, le compositeur attitré de Burton, d’écrire les chansons et composer la bande-originale (du moins les thèmes principaux) en même temps que l’écriture du scénario, comme il l'avait déjà fait dans L’Étrange Noël.

Du côté des voix originales, on retrouve des "habitués" du réalisateurs comme Johnny Depp (Victor), Helena Bonham-Carter (Emilie), Michael Gough (Gutknecht), Christopher Lee (Pasteur Galswells), Albert Finney (Finnis Everglot) ou encore Danny Elfman interprétant le personnage de Bonejangles. Dans la version française, la plupart des acteurs retrouvent leurs voix françaises habituelles.

Avec Les Noces Funèbres, Tim Burton prouve une fois encore que son talent artistique se prête habilement à l’animation et qu’en prenant des risques elle peut ainsi donner des œuvres hors-normes et intéressantes.

Fait amusant : le film est sorti en même temps qu’un autre long-métrage animé image-par-image, Wallace & Gromit et le Mystère du Lapin-Garou (adapté des trois célèbres courts-métrages et de la série de Wallace & Gromit), dans lequel ou pouvait entendre aussi Helena Bonham-Carter sur la voix originale du personnage principal féminin.

Autre anecdote, le film est dédié à Joe Ranft, une immense personnalité de Disney et Pixar, décédé alors qu’il travaillait sur le film chroniqué ici.

Doublage
Voix françaises (Studio Dubbing Brothers) :
Bruno ChoëlVictor Van Dort
Laurence BréheretEmilie la défunte mariée
Céline MaugeVictoria Everglot
Frédérique TirmontMaudeline Everglot
Georges ClaisseFinnis Everglot
Brigitte VirtudesNell Van Dort
Patrice DozierWilliam Van Dort
Gabriel Le DozeLord Barkis Bittern
Jacques CironElder Gutknecht
Pierre HatetPasteur Galswells
Michèle BardolletMadame Plum (dialogues)
Johanna MichelMadame Plum (chant)
Lily BaronHildegarde
Serge FaliuL'asticot
Claire GuyotL'araignée veuve noire
Bruno MagnePaul le serveur décapité
Pierre-François PistorioBonejangles
Jean-Loup HorwitzCrieur public
Jacques BerthierGrand-père Everglot
Michel FortinMayhew
Jean-Claude DondaEmil, sir Humphrey
Auteur : mauser91
Sources :
Bonus DVD
INA
l'internaute.com
Les Noces Funèbres - image 1 Les Noces Funèbres - image 2 Les Noces Funèbres - image 3 Les Noces Funèbres - image 4 Les Noces Funèbres - image 5 Les Noces Funèbres - image 6 Les Noces Funèbres - image 7 Les Noces Funèbres - image 8 Les Noces Funèbres - image 9 Les Noces Funèbres - image 10 Les Noces Funèbres - image 11 Les Noces Funèbres - image 12 Les Noces Funèbres - image 13 Les Noces Funèbres - image 14 Les Noces Funèbres - image 15 Les Noces Funèbres - image 16 Les Noces Funèbres - image 17 Les Noces Funèbres - image 18 Les Noces Funèbres - image 19 Les Noces Funèbres - image 20


Corpse Bride © / Warner Bros, Laika Productions
Fiche publiée le 05 avril 2015 - Dernière modification le 05 décembre 2016 - Lue 3242 fois