Les Maîtres de l'Univers : Révélation

Fiche technique
Nom originalMasters of the Universe: Revelation
OrigineEtats Unis
Année de production2021
ProductionNetflix, Mattel
AnimationPowerhouse Animation
Nombre d'épisodes5 (en cours)
Auteur "historique"Mattel
RéalisationAdam Conarroe, Patrick Stannard
ProductionKevin Smith
Producteur exécutifA. Bonnet, Ted Biaselli, Christopher Keenan, Frederic Soulie
ScénariiKevin Smith
Direction des storyboardsDanny Araya
AnimationPatrick Stannard, Dominic Ferro, William Martinez
Chara-DesignJin Fang, Joy Hua, Jess Lackey
Direction de l'animationJonggeun Kim, Joung-Gil Lee, Seunghoon Yu
Direction des décorsJessie Pyles
DécorsRyan Brothers, Pedro H. Cardoso, Derek D. Edgell, Jordan Jardine, Michael Leavenworth, Sandra Loke, Louis Norris
MusiquesBear McCreary
Adaptation françaiseSarah Taffin
Direction de doublagePhilippe Roullier
Diffusions
1ère diffusion23 Juillet (Netflix)
Synopsis

La longue bataille pour s'emparer des mystères du Château des Ombres, la bâtisse ancestrale qui offrira les secrets de l'univers à qui la dominera, est sur le point de s'achever...
Le sinistre Skeletor, seigneur de la destruction, a mis au point un plan qui risque bien de le voir enfin triompher et lui permettre de vaincre la Sorcière, gardienne du Château. Il faut donc une nouvelle fois l'intervention de Musclor, l'homme le plus fort de l'univers, pour combattre l'ennemi.

Adam, le jeune Prince de la planète Eternia qui est également secrètement Musclor, a toujours réussi à préserver sa véritable identité à l'ensemble de son entourage. Seuls Orko le magicien, la Sorcière, le Maître d'armes du Palais Royal et le tigre Cringer, sont au courant. Adam se transforme une nouvelle fois en champion d'Eternia pour protéger l'Univers, sans se douter qu'il fonce tête baissée dans le piège de Skeletor...
Le combat verra la victoire des Héros du bien... mais celle-ci a un prix, et si Skeletor semble bien disparaître pour de bon, c'est aussi le cas de Musclor... Apprenant que ce dernier et Adam n'étaient en fait qu'un, le Roi Randor, fou de rage et de chagrin, bannit le Maître d'armes qui lui a toujours caché ce secret. Tila, la capitaine de la Garde, est furieuse également qu'on l'ai mise à l'écart et annonce qu'elle s'exile et quitte la capitale...

Longtemps après cet épisode final, la paix est revenue sur Eternia, mais la bataille dramatique qui s'est jouée a provoqué d'innombrables dégâts et la planète est privée désormais de sa magie... Tila est aujourd'hui une mercenaire qui combat les quelques Génies du Mal ayant survécu à Skeletor, avec l'aide d'Andra... Lorsque Démonia, l'une des âmes damnées de Skeletor, réapparait, elle comprend que le destin d'Eternia est en jeu et que la longue Guerre qui a opposé les forces du bien à celles du mal, n'est pas encore finie. Une nouvelle quête, symbolisée par une alliance profane entre les deux anciennes ennemies et leurs alliés passés, va cette fois déterminer l'avenir de l'Univers...

Commentaires

Cette série, orchestrée par la plateforme Netflix, ressuscite la licence des Maîtres de l'Univers pour la télévision. Pour rappel, son personnage principal, Musclor (He-Man en VO), a été l'un des héros emblématiques des années 80... Aux origines matérialisé sous forme de leader d'une gamme de jouets de Mattel en 1981, ce barbare bodybuildé a rapidement été décliné en dessin animé, lequel est devenu culte aux USA, puis en France lorsqu'il fut diffusé dans Récré A2. Il faut dire qu'à cette époque sans Internet ou jeux vidéos évolués, les jouets étaient les compagnons de l'imaginaire de toute une génération et Mattel avait su créer un univers mêlant technologie et heroïc fantasy, avec des héros, des méchants, des créatures et autres forteresses incroyables... Un monde vaste, inédit à ce point pour des figurines (si on excepte Star Wars ou, déjà chez Mattel, Big Jim), que le succès du dessin animé a rendu incontournable sur plusieurs années.

Pendant des années après la fin de la série originelle et de la commercialisation des jouets, des fans ont fait perdurer la passion autour de He-Man dans le monde. Mattel, surfant sur la vague du revival, relance une nouvelle gamme en 2008, les "Classics", qui reprend les figurines de l'époque, mais beaucoup plus articulées et détaillées, avec une pléthore de véhicules et des modèles n'ayant jamais été réalisés autrefois ou qui étaient restés à l'état de prototype. Cette gamme, onéreuse, connait un énorme succès et permet aussi aux concepteurs d'établir une forme de cohérence dans le monde des "Maîtres de l'univers". En effet, au fil des ans, de nombreuses versions des origines ont été parcourues, modifiées ou agrémentées au travers du dessin animé, des mini-comics et autres médias... C'était très compliqué de s'y retrouver ou de dresser une chronologie à une histoire devenue bien large et fouillée : Musclor était au départ un barbare venu d'une lointaine tribu avant que ne naisse le concept du Prince Adam qui se transforme... Skeletor était un démon venu d'une autre dimension, avant que les scénaristes successifs ne lui donnent l'identité de Keldor, qui était... le demi-frère du Roi Randor et donc l'oncle de Musclor !... etc.
La gamme "Classics" est accompagnée de petites biographies pour chaque personnage qui tente ainsi de donner une continuité et une logique en unifiant toutes les époques (ce qui donne lieu à des multivers, plusieurs versions de He-Man etc). Une histoire devenue quasiment canon et qui sera d'ailleurs dans un premier temps exploitée dans un premier dessin animé reboot au début des années 2000 (inédit en France et lui aussi accompagné d'une gamme de jouets qui eut un succès éphémère mais galvanisant pour les fans).

Pour asseoir ce retour fructueux, les Maîtres de l'univers sont donc déclinés à nouveau en dessin animé en 2021. Conscient de l'attente des fans et ayant pu prendre la mesure de la passion autour de la licence, les concepteurs de Netflix et le réalisateur Kevin Smith, partent sur l'idée d'une "suite" à la série d'origine. Cela implique donc un design assez proche et un grand respect des personnages des années 80 et la découverte d'un premier teaser sur Internet met en appétit les passionnés de Musclor !

Il y a beaucoup à dire sur cette séquelle. Il est intéressant de noter qu'elle fait réellement suite à la série de Filmation, en y incorporant quelques éléments connus des fans et qu'ils auront pris plaisir à repérer (le shapping staff de Skeletor, qui était apparu dans un seul épisode de la vieille série par exemple, ou le personnage de Majestra, une des identités prises par Evil-Lyn pour déjà, duper l'ennemi...). Clairement, ce nouveau dessin animé caresse le souvenir des fans les plus aguerris dans le sens du poil. On soulignera du coup, que la fameuse série New adventures of He-Man est complètement occultée, comme si elle n'avait jamais existé. Il faut dire qu'elle est conspuée par de nombreux fans qui n'ont jamais adhéré au concept de He-Man dans l'espace, et même si la gamme de jouets "Classics" avait réussi à incorporer cette partie de la saga, cette dernière est donc parfaitement absente de la mouture 2021 de Musclor...
On sent également que les concepteurs ont voulu rendre hommage à la gamme de jouets vintage. C'est lisible à plus d'un titre, puisque les personnages de l'époque sont quasi similaires aux figurines des années 80. Certains d'entre eux, comme le méchant Clawful, qui avaient un design très différent chez Filmation, sont ici bien plus proches du jouet d'origine ! De même, certains protagonistes, qui existaient en jouets mais n'avaient jamais été vus dans la série, sont cette fois présents ! C'est le cas de Stinkor (Puantor), jamais exploité car Lou Scheimer à l'époque détestait son concept ! Mais aussi de personnages créés après la fin du cartoon Filmation, comme Clamp Champ ou Scare Glow...
En réalité, seul Fakor, un personnage culte, pourtant quasi absent de toutes les histoires, adopte un design éloigné de sa version figurine (à l'origine, c'était un He-Man bleu, avec la tenue de Skeletor peinte en orange !) Ici, il est représenté sous la forme d'un robot qui prend l'apparence de He-Man, sous les bonnes couleurs...
Les références aux jouets sont légion et seront scrutées par les passionnés : le Château maléfique (qui reprend les gadgets du Playset) et qui arbore maintenant un design plus proche du jouet que celui de Filmation, les véhicules Roton, Land Shark, Stridor ou Bashasaurus, les Tours Eternia (le fameux Playset géant sorti en fin de gamme et valant une fortune de nos jours)...

Un mot sur la VF, réalisée clairement par des connaisseurs. Chose suffisamment rare pour être soulignée, elle reprend tous les noms VF de l'époque ! Pas tant ceux du dessin animé, mais carrément ceux inscrits sur les blisters des jouets d'origine ! Ainsi Clawful (nommé Pinçor autrefois en VF dans la série) est bien appelé "Etor" comme sa figurine années 80... He-Man est bien appelé Musclor, Moussor pour Moss-Man, le Monstre pour Beast-Man... La perfide Evil-Lyn a retrouvé son nom européen de Démonia. Dans les années 80, le jouet n'était pas parvenu en France et dans le dessin animé, elle avait donc gardé son nom VO. C'est ici corrigé ! Quant à Scare Glow, un des personnages de la fin de vie de la gamme d'époque parmi les plus appréciés des fans, il est aussi appelé "Spectror", comme le jouet français ! Enfin, la formule magique du Prince Adam (beaucoup plus chétif qu'autrefois !) est bien la même que celle narrée par feu Philippe Ogouz...
Un tour de force très respectueux.

Si cette nouvelle série a ainsi nourri de nombreux espoirs, les cinq premiers épisodes d'abord disponibles, ont créé une polémique et un rejet de beaucoup de fans. En effet, Musclor y est "tué" dès le premier épisode, provoquant la fin de son secret, et le début d'une nouvelle ère, moins magique et plus technologique. Après ça, les anciens méchants arborent un look plus discutable et "techno" (avec une scène qui évoque le premier épisode d'Ulysse 31, lorsque le cyclope Triclops et sa secte modifient un homme) et globalement, l'intrigue est centrée autour de Tila, dont le design ne fait pas l'unanimité. Il ne faut pas oublier cependant que Tila a toujours eu un rôle majeur puisque, et la vieille série nous l'apprenait, elle est la fille cachée de la Sorcière et donc, à terme, la future nouvelle gardienne du Château des ombres...
La série est aussi beaucoup plus violente, avec du sang et plusieurs morts dont certaines très surprenantes, dans le camp héroïque !
Pour symbole, Musclor et les soldats royaux n'affrontent plus seulement de bêtes petits robots comme autrefois mais aussi des êtres vivants (les Skelcons) aux ordres de Skeletor...
Toutefois, le dessin animé sait aussi plaire en mettant en scène les fameux He-Man du passé (à l'origine, les He-Man conceptuels de la ligne vintage, que la gamme "Classics" a enfin commercialisé, comme Vikor par exemple, ou Wun-Darr)... Le fameux Roi Grayskull (le roi du château des ombres, qu'on découvrait pour la première fois dans la série revival de 2000) est aussi présent, mais cette fois, il est représenté par un personnage noir (sans doute une histoire de représentativité...). He-Ro, un personnage culte de la fin des années 80, longtemps resté à l'état de fantasme pour les fans absolus de He-Man, est également présent pour la première fois dans un animé dédié aux Maîtres de l'univers...

Les cinq premiers épisodes s'achèvent sur un cliffhanger haletant qui laisse de toute façon augurer du retour de Skeletor et Musclor, quoiqu'en disent les déçus de cette nouvelle histoire. Pour parfaire l'ensemble, les fans souhaiteraient qu'arrivent She-Ra et la Horde (mais pas simple étant donné qu'une autre série revival centrée sur She-Ra, avec un tout autre design, est en réalisation) ainsi que les hommes serpents de Préternia...
Il restera à voir si cette série amènera une conclusion réelle à l'histoire des Maîtres de l'univers, bouclant une boucle entamée en 1981 et qui n'a jamais en de final concret sous forme animée...

Liste des épisodes
01. Le pouvoir du crâne ancestral
02. Le calice empoisonné
03. L'homme le plus dangereux d'Eternia
04. La chute d'un moineau
05. Nostalgie en technicolor
Doublage
Voix françaises (Studio Eclair) :
Olivia DutronTila
Romain AltchéPrince Adam / Musclor
Eric PeterSkeletor
Armelle GallaudLa Sorcière
Cerise CalixteAndra
Sylvie FerrariDémonia, Majestra, Reine Marléna
Emmanuel GradiCringer
Vincent De BouardOrko
Cyrille MongeLe Maître d'armes
Frédéric SouterelleTriclops, Narrateur
Julien ChateletOcéanor, Spectror
Marc BretonnièreLe Monstre, Roi Randor
Marie-Christine 'Maïk' DarahLa Pretresse
Rémi CaillebotHe-Ro, Roboto
Yann PichonMoussor, Dentos
Rody BenghezalaRoi Grayskull
Isabelle Langlois
Luc Boulad
Auteur : Kahlone
Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 1 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 2 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 3 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 4 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 5 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 6 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 7 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 8 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 9 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 10 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 11 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 12 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 13 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 14 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 15 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 16 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 17 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 18 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 19 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 20 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 21 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 22 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 23 Les Maîtres de l'Univers : Révélation - image 24


Masters of the Universe: Revelation © Mattel / Netflix, Mattel
Fiche publiée le 18 août 2021 - Dernière modification le 25 août 2021 - Lue 2503 fois