Crest of the Stars

Fiche technique
Nom originalSekai no Monshô (星界の紋章)
OrigineJapon
Année de production1999
ProductionSunrise, Wowow, Bandai Visual
Nombre d'épisodes13 + 1 spécial
AuteurHiroyuki Morioka
RéalisationYasuchika Nagaoka
ProductionMasaki Kaibe, Mikihiro Iwata, Atsushi Sugita, Korefumi Seki
ScénariiAya Yoshinaga
PlanningShigeru Watanabe, Masuo Ueda
Chara-DesignKeisuke Watabe
Mecha-DesignYasuhiro Moriki, Masanori Shino, Shinobu Tsuneki
DesignTakami Akai, Keiichi Eda, Kunihiko Inoue
Superv. en chef de l'anim.Keisuke Watabe, Masanori Shino
Direction artistiqueTomoaki Okada
Direction de l'écritureAya Yoshinaga
CouleursRitsuko Utagawa
Direction photographieHisao Shirai
MusiquesKatsuhisa Hattori
Gén. VF interpreté parGénérique VO
 
» Staff étendu
Editions
Sortie en DVD12 janvier 2004 (Beez)
Synopsis

Il y a des siècles de cela, au temps où l'homme ne connaissait que le système solaire, une nouvelle source d’énergie d’origine inconnue fut découverte. Cette découverte scientifique révolutionna le domaine de l'exploration spatiale et permit à l'humanité de fonder diverses colonies dans la galaxie. Ces colonies indépendantes mais non belligérantes connurent une certaine paix pendant longtemps. Mais cette paix se trouve aujourd'hui menacée par l'apparition de l'empire galactique des Abhs. Les Abhs, extra-terrestres distinguables des hommes par leur beauté extraordinaire et leur longévité exceptionnelle, seraient des descendants de ceux-ci mais auraient subi de multiples modifications génétiques. Toujours est-il qu'ils sont bien décidés à imposer leur loi aux humains et à obliger ces derniers à leur céder le contrôle de leurs colonies.
L'histoire commence alors que le peuple Abh envahit la planète Martin, située dans le système de Hyde : le gouvernement de la planète Martin est sommé de choisir entre accepter d'être annexé à l’Empire des Abh ou livrer une bataille perdue d’avance. Rock Lynn, le Premier ministre de Martin, accepte l’ultimatum et obtient en échange le titre de comte de Haïdec (Hyde en baronh, la langue parlée par les Abh). Mais les habitants de Martin sont furieux de la décision de leur chef et cherchent à se venger. Rock Lynn s'enfuit donc de la planète précipitamment et envoie chercher son jeune fils, Jint, par l'un de ses subalternes. Le garçon de 10 ans quitte lui aussi Martin et est envoyé dans une école pour y apprendre la langue et les coutumes des Abhs, son père souhaitant qu'il devienne un noble accompli.

Sept ans plus tard, après avoir quitté l’académie militaire, Ghintec (nom de Jint en baronh) fait sa première mission dans l'espace pour rejoindre la capitale de l’Empire, Lacmhacarh. C’est à ce moment qu'il rencontre Lamhirh, une Abh de 16 ans qui est chargée de le seconder pendant qu'il termine sa formation militaire. Quelle ne vas pas être la surprise de Ghintec lorsqu'il va découvrir que Lamhirh est en réalité une noble de rang bien supérieur au sien puisqu'elle n'est autre que la petite-fille de l'Impératrice ! Seulement, elle est très fière et ne veut pas qu'on lui témoigne des égards particuliers car elle cherche à prouver sa valeur. Cette noblesse d'âme subjugue immédiatement Ghintec tandis que Lamhirh ne semble pas non plus insensible au jeune homme. Il faut dire que lui aussi cherche à faire ses preuves et refuse qu'on le ménage sous prétexte qu'il est le fils d'un comte.
Le voyage de nos deux héros va s'avérer plus mouvementé que prévu car la domination des Abhs, qui contrôle la moitié de l'humanité, est remise en cause par l'Organisation du Traité de Novasicilia (aussi connue sous le nom de "Coalition des quatre" ou encore "Union Humaine") qui est composée des quatre autres grands États de la galaxie. Ghintec et Lamhirh sont pris dans une bataille interstellaire et doivent quitter leur vaisseau en urgence avant que celui-ci ne soit anéanti. Après cela, ils sont retenus en otage par un noble qui compte bien profiter du conflit pour obtenir une part du pouvoir. Enfin, ils réussissent à s'enfuir et atterrissent sur une planète hostile où ils sont pourchassés sans répit. A la fin de leur périple, Ghintec et Lamhirh seront liés à jamais par un lien indéfectible...

Commentaires

Avant d'être une série télévisée, Sekai no Monshô/Crest of the Stars est une trilogie de romans écrite par Hiroyuki Morioka et publiée au Japon d’avril à juin 1996. Après avoir reçue en 1997 le prix Seiun (récompensant le meilleur roman japonais de science-fiction), l’œuvre est adaptée 2 ans plus tard en une série télévisée de 13 épisodes diffusée sur la chaine à péage Wowow. Suite à leur succès, les romans ont droit à une suite, Seikai no Senki/Banner of the Stars, qui compte 5 volumes publiés beaucoup moins rapidement que les précédents : de 1996 à 2013 (d'autres tomes sont prévus). Là encore, un anime est réalisé avec une première saison de 13 épisodes (2000), une seconde de 10 épisodes (2001) puis 2 OAV d’une heure (2005). Chaque opus adapte un des 3 premiers volumes sur les 5 (le 4 et le 5 n’ayant malheureusement pas, à ce jour, d’adaptation animée).
En plus des 2 séries de romans (qui sont inédits en France mais qui ont bénéficié d‘une traduction anglaise aux États-Unis), il existe des nouvelles rassemblées en 3 recueils sous le titre Seikai no Danshô/Passage of the Stars (en 2005, 2007 et 2014). Une des nouvelles du premier recueil, Seikai no Danshô : Tanjô/Passage of the Stars : Birth, qui met en scène les parents de Lamhirh, a été adaptée en un épisode spécial de 25 minutes (il ne s'agit pas d‘une OAV contrairement à ce qu'on lit souvent car cet épisode a été diffusé sur la chaine Wowow en 2000). Il existe enfin 2 téléfilms résumés, Sekai no Monshô Special/Crest of the Stars Special Edition (2000) et Seikai no Senki Special/Banner of the Stars Special Edition (2001) qui ne proposent pas de scènes inédites mais qui ont un montage beaucoup plus rythmé.
A noter aussi : une adaptation en manga par Kôichirô Yonemura a débuté en 2013.

Cette série de science-fiction nous vient du spécialiste japonais du genre, le studio Sunrise (Gundam, Vision d‘Escaflowne, Cowboy Bebop...) Néanmoins, elle se démarque des autres séries du studio par son rythme lent et ses scènes d’action rares. En effet, elle est surtout axée sur les relations politiques et économiques entre les différentes factions (comme dans la saga Les Héros de la Galaxie) ainsi que sur les personnages, et en particulier sur le duo formé par Jint et Lamhirh. Outre la façon dont ils "s’apprivoisent", nous découvrons au travers d’eux la relation qu’entretiennent les humains avec les Abhs (avec un certain choc de culture qui n‘est pas sans rappeler Macross/Robotech).
Mieux, en même temps que Jint, nous explorons l’empire Abh dont la richesse constitue l’un des principaux attraits de la saga : leur système féodal où le pouvoir est partagé avec de nombreuses familles d’aristocrates, leur méthode de reproduction basé sur le génie génétique et non sur l'accouplement, et surtout leur langage, le baronh, inventé pour les besoins de la saga. Celui-ci a bénéficié d’un soin particulier puisque, à l’instar des langues inventées par Tolkien dans Le Seigneur des Anneaux, le baronh est une langue réaliste dotée d’un alphabet qui lui est propre, si bien que certains dialogues entre Abhs sont dans cette langue, de même que les prologues des épisodes (scènes heureusement sous-titrées pour qu’elles soient compréhensibles par tous). La technologie développée dans la saga a elle aussi été soignée de sorte que tout nous parait parfaitement crédible.

Un autre point fort de Crest of the Stars est son absence de manichéisme : contrairement à beaucoup d’autres séries de science-fiction où l’on voit la lutte des humains contre les extra-terrestres, nous ne sommes pas ici forcément du côté des humains car les actions de ces derniers ne sont pas toujours pas justifiées. A contrario, même si les Abh veulent asservir les humains, leurs desseins ne sont pas montrés comme "maléfiques" et leur grand sens moral et leur code de conduite sur un champ de bataille peuvent même nous amener à prendre parti pour eux.
Si la série est une série est une grande réussite d’un point de vue scénaristique (malgré quelques épisodes du milieu qui sont un peu moins intéressants que le reste), elle reste assez moyenne au niveau de la réalisation. L’animation est tout juste correcte et les combats spatiaux ne sont pas à couper le souffle. Cependant, l’intérêt des combats résidant dans la stratégie et non dans les moins prouesses techniques, cela n’est pas vraiment gênant.

En France, Crest of the Stars est sorti en 4 DVD unitaires reprenant l’intégrale de la série, l’épisode spécial Passage of the Stars : Birth et le téléfilm résumé Crest of the Stars Special Edition. Malheureusement, le titre n’a pas vraiment marché chez nous, nous privant de la suite, Banner of the Stars, et nous laissant ainsi sur notre faim. L’éditeur Beez ayant cessé ses activités en France, espérons qu’un autre éditeur s’intéressera bientôt à cette saga et nous permettra de la découvrir en intégralité.

Liste des épisodes
01. Invasion
02. Les parents des Étoiles
03. La fille d'Amour
04. Attaque surprise
05. La bataille du Gothlauth
06. Mystérieuses intrigues
07. Heureuse révolte
08. La méthode Abh
09. Vers le champ de bataille
10. Fuite à deux
11. La bataille du portail de Sfagnaumh
12. La Dame du Chaos
13. Des gêneurs dans le firmament
Episode spécial. Passage of the Stars
Auteur : Arachnée
Sources :
http://www.dvdanime.net/ (images)
Crest of the Stars - image 1 Crest of the Stars - image 2 Crest of the Stars - image 3 Crest of the Stars - image 4 Crest of the Stars - image 5 Crest of the Stars - image 6 Crest of the Stars - image 7 Crest of the Stars - image 8 Crest of the Stars - image 9 Crest of the Stars - image 10 Crest of the Stars - image 11 Crest of the Stars - image 12 Crest of the Stars - image 13 Crest of the Stars - image 14 Crest of the Stars - image 15 Crest of the Stars - image 16


Sekai no Monshô © Hiroyuki Morioka / Sunrise, Wowow, Bandai Visual
Fiche publiée le 08 août 2018 - Lue 987 fois