Berserk, l'Âge d'Or : Partie 3 - L'Avent

Fiche technique
Nom originalBerserk Ôgon Jidai-Hen III : Kôrin
(ベルセルク 黄金時代篇III 降臨)
OrigineJapon
Année de production2013
ProductionStudio 4°C, Hakusensha, Good Smile Compagny, Movic, VAP
Durée110 minutes
Auteur mangaKentarô Miura
RéalisationToshiyuki Kubooka
Producteur exécutifHiroshi Kubota, Eiko Tanaka, Masaki Yasuda, Takanori Aki
SupervisionMitsuhiro Arita, Ken'Ichi Iwao
ScénariiIchirô Okôchi
Story-boardsToshiyuki Kubooka, Satoshi Iwataki, Motonobu Hori, Jirô Kanai, Michio Mihara, ...
Chara-DesignNaoyuki Onda
Superv. en chef de l'anim.Naoyuki Onda, Satoshi Iwataki
Direction artistiqueMarefumi Niibayashi, Hideki Nakamura, Yûsuke Takeda
CouleursKumiko Naruke
MusiquesShirô Sagisu, Susumu Hirasawa (générique d'ouverture)
Adaptation françaiseRachel Danglard
Direction de doublageThierry Kazazian
Gén. VF interpreté parGénérique VO
 
» Staff étendu
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNT27 mars 2016 (J-One)
Editions
Sortie en DVD / Blu-ray4 août 2014 (Dybex)
Synopsis

Un an s'est écoulé depuis que Guts a quitté la Troupe du Faucon et l'arrestation de Griffith. Celui-ci est depuis tout ce temps resté enfermé dans les sous-sol du château du roi où il a subi continuellement d'abominables tortures. Dans tout le royaume de Midland, d'étranges apparitions fantomatiques se produisent et Griffith est également témoin de ce phénomène depuis sa prison.
Les survivants de la Troupe du Faucon, à présent sous le commandement de Casca, sont désormais chassés comme des hors-la-loi par tout le royaume. Une nuit, ils sont attaqués par de soldats de Midland accompagnés les Bakiraka, une bande d'assassins dirigée par Shihat, celui-ci réussissant presque à éliminer Casca qui ne doit la vie sauve qu'à l'intervention fracassante de Guts, qui parvient à mettre en fuite Shihat et ses hommes.

Le retour de Guts est salué par l'ensemble de la Troupe mais Casca lui reproche ce qui est arrivé à Griffith. Après une énième dispute, ils finissent toutefois l'un dans les bras de l'autre et font l'amour en pleine nature. Guts confie ensuite à Casca qu'il ne compte pas rester durablement dans la Troupe et essaye de la convaincre de partir avec lui une fois Griffith sauvé, la jeune femme ayant bien du mal à prendre une décision.
Plus tard, Guts reçoit la visite d'un étrange mort-vivant sur un cheval, le Chevalier Squelette, qui lui lance d'énigmatiques paroles avant de s'évaporer.


» Résumé complet


Commentaires

Dernier film de la trilogie Berserk, ce troisième opus est en grande partie consacré à la déchéance de Griffith et en profite pour revenir sur son passé, comme le premier film l'avait fait avec Guts et le deuxième avec Casca. Comme la franchise a l'habitude de le faire, l'histoire ne s'impose guère de limites pour dépeindre cette descente aux enfers (au propre comme au figuré) qui entraîne toute la Troupe, et donc la quasi-totalité des personnages importants de cette trilogie, avec elle.

Le film étant assez long (quasiment deux heures), le rythme est moins soutenu que précédemment (dans le sens où les événements s'enchaînent moins rapidement), ce qui permet notamment à la séquence de l'Éclipse de se déployer dans toute son horrifiante grandiloquence, grâce à une meilleure intégration des effets numériques dans ce décor surréaliste. Pour autant, le scénario doit bel et bien effectuer des coupes et des remaniements par rapport au manga. Ainsi, la première rencontre entre Shihat et Guts a été supprimée et la première intervention du Chevalier Squelette a été décalée (il apparaissait juste après le départ de Guts de la Troupe à l'origine). Leur présence est tout de même très appréciable, car ils avaient purement et simplement été supprimés de la série télévisée de 1997, celle-ci ne prenant d'ailleurs pas la peine de montrer la conclusion de l'Éclipse (ce qui aurait certes été difficile sans le Chevalier Squelette...).
En revanche, le film a tout comme la série mis de côté l'intrigue avec Wyald, sinistre leader de l'ordre du Molosse Noire, constitué de criminels en tout genre, et qui se distinguent par les horribles exactions qu'ils commettent sur tout ceux qui se trouvent sur leur chemin, donnant lieu à des scènes particulièrement insoutenables. Certains regretteront également que le film ne montre pas la tentative de viol du roi sur sa propre fille (un événement que la série avait là aussi laissé de côté).
Tout comme dans les films précédents, des personnages n'apparaissant pas dans cette partie du manga ont le droit ici à des caméos, y compris en dehors du générique d'ouverture puisque nous pouvons également voir à la toute fin de la séquence de l'Eclipse une courte apparition de Puck et de Rosine (sous sa forme d’Apôtre).

Si comme on l'a dit, quelques passages impolitiquement correct du manga n'ont pas été repris, ce troisième opus en reste pas moins une œuvre réellement dérangeante, à tel point que deux versions ont été créées pour le public japonais. La première, sortie au cinéma, voit quelques plans explicites légèrement obscurcis tandis qu'un court passage de la scène d'amour y est remplacé par un plan de feuilles (de durée identique) ; aussi, cette version dispose d'un clip musical après la séquence post-générique de fin. La deuxième version, non-censurée, a été uniquement diffusée en vidéo, et ne propose curieusement pas ce clip. Chez nous, nos éditions DVD et Blu-Ray contiennent bien la version non-censurée mais la première version a été diffusée au moins une fois lors d'une projection de la trilogie au Grand Rex en 2015 (mais toujours sans le clip, qui reste donc inédit en France). Curieusement, notre version non-censurée se conclut par un carton indiquant "This is only the beginning" (qu'une voix-off traduit sur la piste VF) alors qu'il n'est présent au Japon que sur la version censurée, servant ainsi de lien entre la séquence post-générique et le clip.

La VF se distingue encore une fois par quelques soucis dans son doublage. Ainsi, Gaston change encore une fois de voix et ses répliques durant la scène de la course-poursuite ont été purement et simplement oubliées ! De plus, au tout début du film, la courte scène où des esprits pénètrent dans la cellule de Griffith est inexplicablement en VOST (alors qu'on peut bien entendre les voix françaises en fond sonore en tendant l'oreille !) tandis que des cris de la VO se superposent à ceux de la VF durant la scène du viol. Enfin, l'adaptation fait preuve encore une fois d'inconsistance par rapport au nom du Royaume (on parle tantôt de "Royaume de Midland" et tantôt de "Royaume du Midland") et de la Troupe (nommée à une reprise "Troupe des Faucons" alors que c'est "Troupe du Faucon" dans le reste du film).
Notons qu'en VO, Ubik est le seul personnage à avoir conservé son interprète de la série télévisée.

Après la sortie de ce dernier opus de la trilogie, une suite a tout de suite été envisagée et se concrétisera finalement trois ans plus tard avec une nouvelle série se plaçant dans la continuité de ces trois films (sans rapport avec la première série donc). Parallèlement, un jeu vidéo, qui reprend d'ailleurs plusieurs extraits de la trilogie, fut mis en chantier : Berserk Musou.

Doublage
Voix françaises (Studio VF Productions) :
Raphaël CohenGuts
Fabien BricheGriffith
Véronique PicciottoCasca
Stéphane RonchewskiJudeau
Marc SaezCorkus
Marie ChevalotRickert, Princesse Charlotte, Erika, Anna
Emmanuel GradiLe Chevalier Squelette, Pippin
Jérôme KeenVoid, Zodd l'immortel, Shihat
Hélène BizotSlan, la vieille femme
Thierry KazazianRoi de Midland, le tortionnaire, Narrateur
Bruno MagneGaston
Auteur : Chernabog
Berserk : Film 3 - image 1 Berserk : Film 3 - image 2 Berserk : Film 3 - image 3 Berserk : Film 3 - image 4 Berserk : Film 3 - image 5 Berserk : Film 3 - image 6 Berserk : Film 3 - image 7 Berserk : Film 3 - image 8 Berserk : Film 3 - image 9 Berserk : Film 3 - image 10 Berserk : Film 3 - image 11 Berserk : Film 3 - image 12 Berserk : Film 3 - image 13 Berserk : Film 3 - image 14 Berserk : Film 3 - image 15 Berserk : Film 3 - image 16 Berserk : Film 3 - image 17 Berserk : Film 3 - image 18 Berserk : Film 3 - image 19 Berserk : Film 3 - image 20


Berserk Ôgon Jidai-Hen III : Kôrin © Kentarô Miura / Studio 4°C, Hakusensha, Good Smile Compagny, Movic, VAP
Fiche publiée le 16 décembre 2016 - Dernière modification le 07 octobre 2017 - Lue 1750 fois