Psiconautas

Fiche technique
Nom originalPsiconautas, los niños olvidados
Psychonautes, les enfants oubliés
OrigineEspagne
Année de production2015
ProductionZircoZine, Basque Films, Abrakam Estudio, La Competencia Producciones
Durée75 minutes
Auteur BDAlberto Vázquez
RéalisationAlberto Vázquez, Pedro Rivero
ProductionFarruco Castromán, Carlos Júarez, Luis Tosar, ...
Production de l'animationLaura Aguado
ScénariiAlberto Vázquez, Pedro Rivero
Direction de l'animationKhris Cembe
Direction artistiqueAlberto Vázquez
LayoutAlberto Vázquez, Roc Espinet
CouleursLaura Aguado, Alicia Veira, Judit Martínez
MontageIván Miñambres
MusiquesAránzazu Calleja, ...
 
» Staff étendu
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)24 mai 2017
1ère diffusion francophone28 mars 2018 (Ciné + Club)
Editions
Sortie en DVD / Blu-ray5 juin 2018 (Eurozoom)
Synopsis

Sur une île dévastée par l'explosion de sa zone industrielle, les habitants survivent tant bien que mal au milieu des déchets et de la drogue. Parmi eux, la jeune Dinki projette de quitter les lieux en compagnie de ses amis Sandra et Petit Renard.

Elle cherche désespérément à convaincre son petit ami Birdboy de les accompagner mais ce dernier, malgré la police qui le pourchasse, a du mal à se résoudre à partir, notamment car il n'a pas encore réussi à maîtriser ses capacités de vol mais aussi parce qu'il soigne la nature qui l'entoure. Pour couronner le tout, le jeune marginal doit également lutter contre ses démons intérieurs...

Commentaires

Psiconautas est à la base une bande dessinée créée par Alberto Vázquez en 2006. Le réalisateur et scénariste Pedro Rivero tombe un jour par hasard sur l'album et est immédiatement fasciné par cette œuvre atypique. Il contacte alors Vázquez pour lui proposer une collaboration. Elle prend d'abord la forme d'un court-métrage nommé Birdboy, réalisé en 2010 et dont l'histoire se déroule quelque temps avant les événements de la bande dessinée. Satisfaits du résultat, les deux artistes mettent alors en chantier un long-métrage, directement adapté de l'histoire originale cette fois.

L'adaptation s'avère très fidèle dans les grandes lignes, même si, pour les besoins du format long, l'histoire a eu droit à plusieurs ajouts, développant d'avantage les personnages et certains ont même été créés spécialement pour l'occasion. L'épilogue conçu pour cette version s'avère légèrement plus optimiste que celui de la bande dessinée, qui se concluait de façon glaçante sur le désespoir des protagonistes encore vivants et la macabre pêche du jeune matelot. Néanmoins, l'adaptation respecte totalement l'aspect sombre et cafardeux de l'oeuvre originale, ce qui les réservent toutes deux à un public averti.
Le long-métrage retranscrit également bien l'esthétisme de l'album, bien que le film ait été réalisé en couleur et non en noir et blanc (pour l'anecdote, Pedro Rivero s'est tenu à l'écart de cette partie de la réalisation, étant daltonien !). L'influence de l’expressionnisme allemand et de Tim Burton se ressent fortement. Le design assez cartoon au premier abord des personnages (des animaux anthropomorphes pour la plupart ou encore des objets animés) offre un contraste saisissant avec l'univers sordide où ils évoluent, ce qui renforce également l'empathie du spectateur pour les protagonistes, de jeunes gens de surcroît. L'âge des héros n'a pas été choisi au hasard, car le récit, entres autres aspects (sa critique sociale évidente, son message écologique...) peut être considéré comme un métaphore de l'adolescence, avec ses personnages en quête d'identité (les tourments intérieurs de Birdboy en sont l'illustration la plus appuyée), au regard désabusé sur le monde et rêvant d'un avenir meilleur tout en ayant du mal à y croire. Pedro Rivero va même jusqu'à comparer l'incident nucléaire qui a ravagé l'île où évolue les jeunes héros (et qui a donc quelque part détruit leur passé) à la "bombe d'hormones" qui explose lors de la puberté !

Sorti en Espagne le 24 septembre 2015, le film est ensuite projeté au Festival international du film d'animation d'Annecy le 13 juin 2016 avant de finalement connaître une sortie nationale dans les salles françaises le 24 mai 2017, sans jamais connaître un doublage francophone toutefois. Si son succès commercial reste modeste (sa nature peu "vendeuse" n'ayant pas aidée), il a en revanche été plébiscité par la critique.
Il est proposé en vidéo depuis le 5 juin 2018, avec le court-métrage Birdboy (et également Decorado, autre petit film d'animation réalisé par Alberto Vázquez en 2016 qui n'a toutefois aucun rapport avec l'univers de Psiconautas). La bande dessinée a quant à elle été éditée en français chez l'éditeur Rackham, sous le titre de Psychonautes.

Auteur : Chernabog
Sources :
Bonus des éditions vidéos
Dossier de presse
Psiconautas - image 1 Psiconautas - image 2 Psiconautas - image 3 Psiconautas - image 4 Psiconautas - image 5 Psiconautas - image 6 Psiconautas - image 7 Psiconautas - image 8 Psiconautas - image 9 Psiconautas - image 10 Psiconautas - image 11 Psiconautas - image 12 Psiconautas - image 13 Psiconautas - image 14 Psiconautas - image 15 Psiconautas - image 16 Psiconautas - image 17


Psiconautas, los niños olvidados © Alberto Vázquez / ZircoZine, Basque Films, Abrakam Estudio, La Competencia Producciones
Fiche publiée le 22 février 2020 - Dernière modification le 23 mai 2020 - Lue 1129 fois