Les 1001 Contes de Bugs Bunny

Fiche technique
Nom originalBugs Bunny's 3rd Movie: 1001 Rabbit Tales
Année de production1982
ProductionWarner Bros
Durée73 minutes
RéalisationFriz Freleng, ...
ProductionFriz Freleng
ScénariiJohn Dunn, David Detiege, Friz Freleng, Warren Foster, Chuck Jones, Michael Maltese, Tedd Pierce
Direction techniqueDavid Detiege, Art Davis, Bill Perez
AnimationWarren Batchelder, Bob Bransford, Marcia Fertig, Terrence Lennon, Bob Matz, Norm McCabe, Tom Ray, Virgil Ross, ...
DécorsRichard H. Thomas (scènes exclusives au film), William Butler, Robert Gribbroek, Philip DeGuard, Paul Julian, Tom O'Loughlin, Irv Wyner (cartoons classiques)
LayoutBob Givens, Thomas M. Yakutis (scènes exclusives au film), Cornelius Cole, Robert Gribbroek, Maurice Noble, Hawley Pratt (cartoons classiques)
MontageJim Champin (scènes exclusives au film), Treg Brown (cartoons classiques)
MusiquesRob Walsh, Milt Franklyn, Bill Lava, Carl Stalling
 
» Staff étendu
Diffusions
1ère diffusion francophoneRégulièrement depuis les années 1990 (Télétoon)
Editions
Sortie en VHS16 janvier 1991 (Warner Home Vidéo - Pop Corn)
Synopsis

Bugs Bunny et Daffy Duck travaillent comme vendeurs dans une grande maison d'édition. Leur patron décide d'offrir une récompense à son meilleur vendeur et les deux compères partent chacun de leur côté dans l'espoir de vendre plus de livres que son collègue !

Après plusieurs péripéties subies par les deux rivaux, Daffy met la main sur un fantastique trésor caché dans une caverne tandis que Bugs arrive dans un somptueux palais dirigé par nul autre que Sam le Pirate ! L'endroit s'avère agité, notamment par les caprices du Prince Abadaba, le fils de Sam. Bugs se voit contraint de joueur les conteurs d'histoires au terrible enfant gâté, et convoque dans ses divers récits des personnages tels que Titi et Grosminet mais aussi Speedy Gonzalès et bien d'autres protagonistes hauts en couleurs !

Commentaires

Troisième compilation cinématographique de l'univers des Looney Tunes, elle est tout comme la précédente, sortie un an plus tôt, le fruit du réalisateur Fritz Freleng (bien que le générique ne le précise curieusement pas). Elle innove sur plusieurs points. Tout d'abord, touts les cartoons repris ici ne sont pas signés d'un seul réalisateur (même si Freleng en a dirigé la majeure partie). Aussi, les cartoons en question sont cette fois reliés par un fil conducteur unique tout au long du film.
La structure du métrage est toutefois assez décousue, l'intrigue donnant son nom au film ne démarrant qu'après 20 minutes. De plus, l'intrigue en question (qui est bien sûr un hommage aux fameux contes des Mille et Une Nuits) n'est au final qu'une resucée du cartoon Hare-Abian Nights. Les courts-métrages d'origine sont une nouvelle fois modifiés pour les besoins du film (souvent dans leur conclusion, ce qui est particulièrement regrettable pour One Froggy Evening) et seuls quelques extraits, éparpillés dans le long-métrage, sont présents concernant Ali Baba Bunny, sans doute parce qu'il était déjà utilisé dans la première compilation.

Notons qu'il existe une version du film comprenant un passage supplémentaire. En effet, après le segment reprenant Goldimouse and the Three Cats, le film enchaîne dans cette version sur une reprise du cartoon A Sheep in the Deep. Ce montage a visiblement été diffusé à la télévision (ce qui compensait, volontairement ou non, des coupes liées à la censure), certaines sources prétendant aussi que le segment additionnel figurait en fait sur la première édition VHS américaine de 1983 ainsi que lors de la sortie au cinéma mais d'autres affirment le contraire. Quoi qu'il en soit, ce long-métrage est de nos jours diffusé, tout support confondu, dans sa version sans A Sheep in the Deep.

En France, il faudra attendre 1991 pour que le film connaisse une sortie, directement en VHS, et il n'a jamais été réédité, la cassette étant d'ailleurs aujourd'hui introuvable, même en occasion. Le DVD américain propose uniquement des sous-titres français, la VF est toutefois disponible en VOD sur FilmoTV et passe régulièrement sur la chaîne canadienne Télétoon.
Il semble n'exister qu'un seul doublage français pour ce film, effectué sans doute tardivement car proposant un casting similaire à celui de la quatrième compilation, SOS Daffy Duck (datant de 1989). Aucun des doublages déjà existants pour les cartoons d'origine ne figure ici, contrairement à ce qui avait été partiellement fait sur les deux précédents films. Si Guy Piérauld et Arlette Thomas reprennent leurs rôles respectifs de Bugs Bunny et de Titi, les autres personnages ne disposent pas de leurs voix d'origine. Notons toutefois que Marc François reprendra la rôle de Porky Pig dans SOS Daffy Duck tout comme Marc de Georgi pour Grosminet tandis que Patrick Guillemin continuera de doubler régulièrement Daffy Duck jusqu'à son décès en 2011. Pour ce qui est de l'adaptation, les puristes regretteront que la célèbre phrase récurrente "J'ai cru voir un Grosminet" ne soit jamais reprise telle quelle tandis qu'on pourra s'étonner du peu politiquement correct "nom de Dieu" lancé par Henri la Cigogne ! D'ailleurs, ce personnage n'est affublé d'un prénom que dans ce doublage !

Ce film sera la première occasion pour le comédien Arthur Q. Ryan d'être crédité au générique dans une production des Looney Tunes (28 ans après sa mort !), sans préciser son rôle en revanche (celui d'Elmer Fudd en VO, par l'intermédiaire d'un extrait du court-métrage Wise Quackers). En effet, Mel Blanc a été pendent longtemps le seul acteur crédité pour les voix originales des Looney Tunes (alors qu'il en assurait certes une large majorité mais pas toutes !), conséquence d'un accord financier pour que Blanc renonce à voir son salaire augmenté.

Doublage
Voix françaises :
Guy PierauldBugs Bunny
Patrick GuilleminDaffy Duck
Henry DjanikSam le Pirate
Marc de GeorgiGrosminet
Arlette ThomasTiti, Hazel
Marc FrançoisPorky Pig
Olivier DestrezPrince Abadaba, Hansel, le Prince Charmant
Philippe DumatElmer Fudd, le vieux serviteur de Sam
Daniel LafourcadeSylvestre Junior, le génie de la lampe
Edgar GivrySlowpoke Rodriguez
Céline MonsarratBoucles d'or, le Petit Chaperon Rouge, Gretel
Joël MartineauLe loup, le narrateur (One Froggy Evening)
Guy ChapelierHenri la Cigogne
Auteur : Chernabog
Doublage : Mr Hawk
Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 1 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 2 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 3 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 4 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 5 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 6 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 7 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 8 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 9 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 10 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 11 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 12 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 13 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 14 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 15 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 16 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 17 Les 1001 Contes de Bugs Bunny - image 18


Bugs Bunny's 3rd Movie: 1001 Rabbit Tales © / Warner Bros
Fiche publiée le 30 août 2017 - Dernière modification le 30 octobre 2017 - Lue 1238 fois