Les Twist

Fiche technique
Nom originalRound the Twist
Autour des Twist
OrigineAustralie
Année de production1989, 1992 / 2000, 2001
ProductionAustralian Children's Television Foundation, Australian Film Finance Corporation Limited
Nombre d'épisodes4 x 13 épisodes x 25 minutes
AuteurPaul Jennings
RéalisationEsben Storm 1989, 1992, 2000 / 18 épisodes, Steve Jodrell 1989, 1992 / 10 épisodes, Mark Lewis (2) 1989 / 2 épisodes
Assistant-réalisationIan 'Thistle' Thorburn, Phil Jones, Chris Odgers, Julie Burton, Monica Pearce, Andrew Power, Stuart Wood, Brendan Campbell
ProductionPatricia Edgar 1989, 1992, 2000, 2001, Antonia Barnard 1989, 1992
ScénariiPaul Jennings 1989, 1992 / 26 épisodes, Peter Jennings 1992 / 11 épisodes, Esben Storm 1992, 2000, 2001 / 31 épisodes
Story-boardsRobert Stephenson 1989, 1992 / 26 épisodes
Production déléguéPatricia Edgar
Effets SpéciauxJeff Little 1989, 1992, 2000, 2001 / 52 épisodes, Peter Stubbs 1989, 1992, 2000, 2001 / 52 épisodes, Adam Howard 1989 / 13 épisodes, Peter O'Brien 1989 / 13 épisodes, Kevin Turner 1989 / 13 épisodes
DesignPeta Lawson 1989, 1992 / 26 épisodes
Direction artistiqueKim Darby 1989 / 13 épisodes, Victoria Hobday 1992 / 13 épisodes
DécorsGlen W. Johnson
MontagePeter Carrodus 1989, 1992, 2000, 2001 / 28 épisodes, Denis Marriott 1989 / 13 épisodes, Ralph Strasser 1989 / 9 épisodes
Direction photographieJan Kenny 1989 / 13 épisodes, Jaems Grant 1992 / 6 épisodes, Graeme Wood 1992 / 7 épisodes
CostumesKerri Mazzocco Kerri Barnett, 1989, 1992 / 26 épisodes
MaquillageKirsten Veysey
MusiquesAndrew Duffield, Frank Strangio
Adaptation françaiseBenjamin Legrand
Diffusions
1ère diffusion hertziennedécembre 1990 (Antenne 2 - Giga 1ère saison)
octobre 1994 (France 2 - Chalu Maureen 2ème saison)
1ère diff. Cable/Sat/TNToctobre 1994 (Canal J - 1ère et 2ème saison)
Rediffusionsjanvier 1991 (Antenne 2 - Eric et toi et moi 1ère saison)
décembre 1991 (Antenne 2 - Giga 1ère saison)
septembre 1995 (Canal J - 1ère et 2ème saison)
décembre 1995 (France 2 - Couleur Maureen 2ème saison)
juillet 1996 (Canal J - 1ère et 2ème saison)
Synopsis

Un père veuf – Tony Twist, artiste sculpteur de profession – et ses trois enfants – Linda et Pete, jumeaux de 13 ans et Bronson, 7 ans – s'installent dans un phare de la ville côtière de Port Niranda (si le nom de la ville est imaginaire, le phare est lui bien réel : il s'agit du phare de Split Point à Aireys Inlet, dans l'état de Victoria en Australie). En abandonnant leur vie de citadin pour ce nouveau foyer familial avec vue sur la mer, ils seront témoins d'étranges manifestations touchant au fantastique et au surnaturel : ils rencontreront ainsi moult fantômes ou esprits errants (voire quelque autre étrange créature) qui, dans un premier temps les effraieront mais auxquels par la suite ils apporteront l'aide qu'ils sollicitent pour tout simplement les délivrer de ce qui les retient encore dans le monde des vivants. Toutefois, il ne sera pas toujours évident de comprendre certaines situations – auxquelles ils ont parfois leur part de responsabilités – et les Twist devront ainsi faire preuve de réflexion et de courage pour faire en sorte que tout rentre dans l'ordre des choses, du vivant à l'autre monde.

Parmi les proches voisins de leur nouvelle résidence, il y a Helen ''Nell'' Rickards, la femme âgée qui a vendu le phare (dont elle était la gardienne) à Tony Twist et qui, sous sa casquette de marin vissée sur sa tête, affiche souvent un regard à l'expression ronchonneuse, tout en étant en grande sympathie avec les Twist. Il y a aussi la famille Gribble avec laquelle ils auront fort à faire, que cela soit avec Harold le père, un agent immobilier qui ne cesse de chercher une solution pour acheter le phare, ou avec le fils James ''Gribbs'' Gribble et son gang composé de Tiger et Rabbit, le trio se trouvant à l'école dans la même classe que Linda et Pete, classe dirigée par monsieur Snapper.

Tout le long de la première saison, entre les étranges phénomènes auxquels ils seront confrontés et les ennuis que les Gribble leur feront endurer, se fera également entendre parfois une étrange musique dans le phare, cela laissant supposer que le lieu est lui aussi hanté par quelque présence d'esprits, ce que révèlera le dernier épisode de cette saison avec la découverte de fantômes appartenant à la famille d'Helen ''Nell'' Rickards. Lesdits fantômes réussiront alors en ce premier final à contrecarrer les plans d'un associé d'Harold Gribble qui voulait détruire le phare avec de la dynamite. Gribble et les siens s'opposeront également à cela et s'uniront pour une fois avec les Twist.

Dans la saison suivante, l'habitat des Twist est à nouveau hanté par des fantômes qui furent par le passé gardiens du phare (ils apparaissent dès le premier épisode). Quant aux Twist, quoique emportés encore dans de folles aventures, ils seront quelque peu délestés de la présence d'Harold Gribble qui abandonne son désir de leur prendre le phare puisqu'il s'engage en politique dans une campagne électorale, briguant un siège au sénat avec un parti conservateur. Voyant cette candidature d'un mauvais œil, Nell se présente également en cette campagne et s'oppose à lui avec le parti des verts. Tout cela se passe évidemment et encore avec nombre de manifestations surnaturelles...

Commentaires

La série ô combien délirante des Twist se compose de quatre saisons de 13 épisodes chacune qui furent produites sur une large période de 1989 à 2001, et comme suit : 1ère saison produite en 1989, 2ème saison produite en 1992, 3ème saison produite en 2000, et 4ème saison produite en 2001. En France, la 1ère saison fut diffusée pour la première fois en 1990 dans Giga sur Antenne 2, puis la 2ème saison fut diffusée en 1994 à la fois sur Canal J et France 2. Quant aux autres saisons suivantes, les 3ème et 4ème, elles sont à notre connaissance restées inédites en France : de part leur production tardive et un aspect légèrement différent par rapport aux deux premières saisons, elles n’intéressèrent peut-être pas les chaînes françaises qui, d'ailleurs, commençaient en ce début de siècle à être un peu indifférentes envers ce genre de production australienne (quelques autres séries du pays « d'en dessous » seront tout même diffusées en ces années 2000 à la télévision française, mais avec un impact moindre sur le jeune public de par notamment la multiplication des chaînes jeunesse...). De plus, la production des saisons menée avec plusieurs années d'écart imposa entre chacune d'entre elles plusieurs changements de comédiens.

L'écart entre les deux premières saisons et les deux dernières est également dû au fait que le créateur de cet univers, l'écrivain australien pour la jeunesse Paul Jennings (1943-), est l'unique auteur des histoires se déroulant dans la 1ère et 2ème saison (elles sont issues de ses précédents recueils de nouvelles), alors que les histoires – dont il n'est pas l'auteur – de la 3ème et 4ème saison ont été signées par divers scénaristes. On notera à cet égard que si les nouvelles écrites sur les Twist par Paul Jennings n'ont pas été traduites en France, les éditions Gallimard ont tout de même publié de cet auteur la série Dément ! / Wicked (6 volumes, 1997, parue en 2000 chez Folio Junior) coécrite avec Morris Gleitzman – elle fut adaptée en 2000 en la série d'animation Dément ! diffusée sur Canal J –, ainsi que Le Machin-bidule / The Paw Thing (1989) et Le Machin-bidule court toujours / Singenpoo Strikes Again (1998) avec, pour l'édition française en 1998 et déjà chez Folio Junior, des dessins de Pef.

Le titre de la série – la première scène du 1er épisode de la 1ère saison le soulignant justement en chanson – est une référence musicale au standard Twist and Shout rendu mondialement célèbre par les Beatles en 1963. Le générique entraînant qui couvrira les quatre saisons s'inspirait lui de comptines populaires : il était interprété par l'actrice Tamsin West (1974-) qui joua le rôle de Linda Twist dans la première saison de la série, marquant de fait le personnage ; elle débuta trois ans auparavant dans le film fantastique australien Le Secret du lac / Frog Dreaming de Brian Trenchard-Smith auprès de Henry Thomas (célèbre après avoir été le jeune Elliott dans E.T. l’extra-terrestre de Steven Spielberg), et joua également en cette année de 1986 sous la direction du même réalisateur, le rôle titre dans un film très différent Jenny Kissed Me).

Parmi les originalités ou particularités de la série, et qui furent sujet à réflexions pour les programmateurs, il y avait, évidemment pour le potentiel comique qui en résultait selon la manière dont étaient écrites les scènes, la mise en perspectives de références ou de sujets peu présents dans les productions jeunesses (flatulences et autres). Cela était produit avec suffisamment de décalage truculent pour ne pas choquer les sensibilités.
Mais derrière cet humour jouant sur l'absurde et un humour à base de pieds qui puent mais restant amusant, il y avait une autre lecture de la série, certes en une forme plus légère mais toutefois présente. En celle-ci, le jeune téléspectateur était confronté à réfléchir sur certains problèmes de la société ou de communication entre les êtres, voire de conscience, et il était également évoqué des sujets comme ceux de l'environnement et de la protection de la nature. Une dimension spirituelle était de même souvent présente lorsqu'il s'agissait de porter secours à quelque esprit confus, d'humain ou d'animal ayant trépassé, afin de leur permettre de trouver l’apaisement, ce qui arrive dès le premier épisode de la série avec le fantôme des toilettes du phare, la cabine en bois se trouvant à l'extérieur du bâtiment.
On pouvait y voir également quelques références au cinéma comme celle aux Oiseaux d'Alfred Hitchcock dans le deuxième épisode dont l'intrigue est aussi consacrée à une mystérieuse grotte avec un dragon, nos héros subissant des attaques aériennes avec bombardement de guano, la cause en étant cette fois-ci le fantôme d'une mouette qui ne peut s'envoler au-delà des cieux tant qu'elle n'a pas retrouvé son corps empaillé.
Dans le troisième épisode encore, un dentier trouvé dans une décharge par le gang du fils Gribble sera utilisé par ce dernier pour se moquer de Pete Twist, ladite prothèse retrouvant un peu plus tard son défunt propriétaire grâce à Pete et sa sœur Linda, celle-ci trouvant souvent les solutions aux problèmes rencontrés. C'est en ce troisième épisode que Tony, le père de la famille Twist, tombe amoureux de l'institutrice de Bronson, mademoiselle James et une demande en mariage, quoique restant en suspens, sera même prononcée à la fin de la première saison. Les sentiments amoureux seront également traités aux travers des adolescents que sont Pete et Linda, le premier n'étant pas insensible au charme de Fiona, une élève de sa classe : dans le 9ème épisode, pour obtenir un baiser de celle-ci, il obtiendra par l'intermédiaire d'une voyante un rouge à lèvre magique qui attirera toutes les femmes vers lui, celles-ci ne pouvant s'empêcher de l'embrasser, ce qui amènera encore à d'hilarantes situations dont une rendra hilare le fils Gribble et ses amis puisque se déroulant en pleine classe...
Tout en conservant ses idées délirantes, la série parvient également à émouvoir et faire prendre conscience de l'importance primordiale de certaines situations comme celle d'élever un enfant, Bronson, malgré son jeune âge, en faisant l'expérience dans le quatrième épisode où il trouve un nourrisson dans un choux. Épisode suivi d'un autre bien différent et quelque peu dégoûtant sur la fin (ou la faim selon les goûts) où il est question d'un concours du plus grand mangeur de spaghettis, le gang de James 'Gribbs' Gribble y participant et s'aidant pour cela de la télécommande du téléviseur dérobé au Twist, celle-ci ayant depuis peu la particularité d'avoir la propriété d'agir sur les êtres (attention, une averse de vomis de spaghettis est en vue).

Au travers d'une diversité de sujets fantastiques, la série offrait à voir de nombreux effets spéciaux, et les maquilleurs et les concepteurs de masques et autres marionnettes assurèrent à la fois des créations insufflant la crainte mais également l'amusement.
Du côté des acteurs qui offraient des plus jeunes aux plus anciens un jeu de comédie très naturel et décontracté, on notera la présence d'une figure populaire de la télévision australienne des années 70 avec Bunney Brooke (1921-2000) interprétant Nell, la gardienne du phare. On évoquera aussi Richard Moir (1950-) qui y jouait Tony Twist, le père, dans la saison de 1989 puis celle de 1992 : fort d'une carrière sur le petit et le grand écran débutée 15 ans plus tôt, il avait tenu entre autres un premier rôle au cinéma dans In Search of Anna (présenté au Festival de Cannes en 1978 comme une œuvre renouvelant le cinéma australien, notamment de par la contemporanéité de son sujet), film dirigé par le regretté Esben Storm (1950-2011), le réalisateur principal de la série des Twist pour laquelle il était également le sympathique interprète du professeur Snapper (Esben Storm fit joué Richard Moir dès 1974 dans son premier long-métrage 27A). Richard Moir fut hélas diagnostiqué entre les deux premières saisons des Twist comme étant atteint de la maladie de Parkinson, ce dans le même temps que le célèbre Michael J. Fox : il s'éloignera alors de plus en plus des plateaux de tournage pour les abandonner au tournant du nouveau siècle (on peut trouver dans la diction de ce comédien une ressemblance avec celle de l'acteur anglais et regretté Rik Mayall qui lui aussi a fait très fort en matière d'humour totalement déglingué avec les séries Bottom et Tne New Statesman qui firent le bonheur des téléspectateurs français lors de leurs diffusions sur Canal Jimmy dans les années 90). Avec son ami Esben Storm, Richard Moir produira en 2006 un documentaire où il évoque sa maladie, et l'opération qu'il a subi deux ans plus tôt (son titre The Bridge At Midnight Trembles est une référence à Bob Dylan).

Comme on peut le suggérer, l'image du phare peut-être vue ici non pas comme une lumière guidant les navires mais plutôt, notamment et également au travers de ces occupants, comme une lumière aidant les âmes errantes à trouver le port de leur destination finale... la série, elle, aidant de son côté à passer également en un autre état, celui d'un certain bonheur enfantin.

Dans le cadre de sa diffusion française, cette série est dans l'esprit plein de fantaisie couvrant alors en ces années 90 les productions jeunesses des séries télévisées australiennes exposées dans la petite lucarne de l'Hexagone comme Mission Top Secret arrivée à la rentrée de 1994 sur Canal J. On peut aussi citer des titres axés sur le fantastique comme Océane (où l'on retrouvait Jeffrey Walker, l'interprète de Bronson Twist dans la deuxième saison des Twist où en celle-ci justement figurait en six épisodes la comédienne interprétant Océane, et où l'on retrouvait aussi l'actrice Joelene Crnogorac alias Linda Twist de la deuxième saison des Twist) ou Alana ou le futur imparfait, toutes deux diffusées en 1995 sur Canal J. Ces séries étaient très appréciées des programmateurs de l'unique chaîne jeunesse française de l'époque, ainsi que de France Télévision. Canal J diffusera à cet égard, et ce deux ans plus tard, la série également farfelue Le Génie et la Chipie avec quelques artistes ayant œuvré pour Les Twist.

Liste des épisodes
2ème saison

01. Réincarnation
02. La toque enchantée
03. L'esprit de la rivière
04. Le nœud papillon rose
05. Le nouveau
06. Les boucles d'oreilles
07. L'arme absolue
08. Bleu comme un citron
09. Cœur de glace
10. Les clonies
11. Le trouillomètre à zéro
12. Opale ô désespoir
13. A faire dresser les cheveux sur la tête
Acteurs & Actrices
Richard MoirTony Twist, le père (1989, 1992)
Tamsin WestLinda Twist (1989)
Joelene CrnogoracLinda Twist (1992)
Sam VandenbergPete Twist (1989)
Ben ThomasPete Twist (1992)
Rodney McLennanBronson Twist (1989)
Jeffrey WalkerBronson Twist (1992)
Bunney BrookeHelen ''Nell'' Rickards (1989, 1992)
Robyn GibbesMlle Fay James (1989, 1992)
Esben StormRalph Snapper (1989, 1992, 2000)
Frankie J. HoldenHarold Gribble (1989)
Mark MitchellHarold Gribble (1992, 2000, 2001)
Judith McGrathMadame Gribble (1989)
Jan FriedlMadame Gribble (1992)
Lachlan JeffreyJames ''Gribbs'' Gribble (1989)
Richard YoungJames ''Gribbs'' Gribble (1992)
Stuart AtkinRabbit (1989)
Drew CampbellRabbit (1992)
Cameron NugentTiger Gleeson (1989)
Nick MitchellTiger Gleeson (1992)
Auteur : Captain Jack
Les Twist - image 1 Les Twist - image 2 Les Twist - image 3 Les Twist - image 4 Les Twist - image 5 Les Twist - image 6 Les Twist - image 7 Les Twist - image 8 Les Twist - image 9 Les Twist - image 10 Les Twist - image 11 Les Twist - image 12 Les Twist - image 13 Les Twist - image 14 Les Twist - image 15 Les Twist - image 16 Les Twist - image 17 Les Twist - image 18 Les Twist - image 19 Les Twist - image 20 Les Twist - image 21 Les Twist - image 22 Les Twist - image 23 Les Twist - image 24 Les Twist - image 25 Les Twist - image 26 Les Twist - image 27


Round the Twist © Australian Children's Television Foundation, Australian Film Finance Corporation
Fiche publiée le 08 août 2017 - Dernière modification le 10 août 2017 - Lue 1013 fois