Arjuna

Fiche technique
Nom originalChikyû Shôjo Arjuna (地球少女アルジュナ)
Arjuna la fille de la Terre
OrigineJapon
Année de production2001
ProductionSatelight, Bandai Visual, Sotsu Agency, TV Tokyo
Nombre d'épisodes13
AuteurShôji Kawamori
RéalisationShôji Kawamori, Eiichi Sato (réalisateur adjoint)
Assistant-réalisationTakayuki Mochimaru
ProductionFukashi Azuma, Minoru Takanashi, Atsushi Yukawa
ScénariiShôji Kawamori, Hiroshi Ônogi, Eiichi Sato
Chara-DesignTakahiro Kishida
DesignYoshinori Sayama
Direction artistiqueMasaru Ohta, Masanobu Nomura
Direction de l'écritureShôji Kawamori, Hiroshi Ônogi
Direction de la 3DIchirô Itano
Conception / Rech. DécorsAkihiro Hirasawa
CouleursMiyoko Kasamori
MusiquesYoko Kanno
 
» Staff étendu
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNT26 octobre 2004 (MCM - 1er épisode seulement)
1ère diff. Cable/Sat/TNT12 juin 2007 (Nolife)
Rediffusions22 décembre 2005 (W9 - 1er épisode seulement)
Editions
Sortie en DVD15 décembre 2004 (Dybex)
Synopsis

Juna Ariyoshi est une lycéenne japonaise qui pratique le kyûdô (tir à l’arc traditionnel japonais) après les cours. Un jour, en revenant d’un entraînement, elle demande à son petit ami, Tokio Ôshima, de l’emmener faire un tour en moto pour qu’elle puisse se changer les idées. Malheureusement, sur la route, tous deux sont victimes d’un accident (causé par l’apparition d’une espèce de ver rouge translucide) et Juna décède. Du moins c’est que tout le monde pense mais l’âme de Juna flotte un moment autour de son corps. C’est alors qu’elle a la vision d’une Terre dévastée par le même genre de monstres que celui qu’elle a aperçu avant son accident. Un jeune garçon prénommé Chris apparaît alors et lui explique qu’il s’agit du Raaja, représentant les maux de notre planète. Chris propose à Juna de lui permettre de réintégrer son corps si en échange elle accepte de sauver le futur de la Terre. Juna répond positivement et reçoit un magatama (joyau préhistorique) qui fait d’elle l’Avatar du Temps. Elle revient alors inexplicablement à la vie, au grand étonnement des médecins et de son entourage. Elle rencontre ensuite Chris "en vrai" et découvre que le jeune garçon, qui ne peut se déplacer qu’en chaise roulante à cause de son très mauvais état de santé, fait partie d’une organisation appelée SEED qui combat le Raaja.

Après sa résurrection, Juna n’est plus la même. Non seulement lors de ses combats contre le Raaja son apparence change et lui permet de faire des choses fantastiques comme voler ou décocher des flèches magiques, mais surtout son rapport au monde est désormais différent dans sa vie au quotidien. Elle a toutes sortes de visions qui lui font prendre conscience de la pollution et des dégâts climatiques engendrés par la manière de vivre égoïste et dangereuse des hommes modernes...

Commentaires

Cet anime imaginé par Shôji Kawamori (Macross, Vision d’Escaflowne) s’avère très original. Il a en effet une visée écologique évidente et nous amène à réfléchir à de nombreux sujets comme la pollution, la déforestation, les pesticides, les déchets, la surconsommation, les manipulations génétiques etc. Rares sont les œuvres qui arrivent à ce point à divertir leur auditoire tout en les poussant à mener une réflexion. Cet aspect didactique n’aura d’ailleurs pas plu à certains téléspectateurs qui ont trouvé cela trop appuyé, sans compter que certaines réflexions sont factuellement erronées (ou du moins incomplètes) ou sujettes à polémiques. Il n’empêche que beaucoup de réflexions restent très pertinentes. En marge de ce côté écologique, on retrouve aussi un autre thème important : celui de la communication entre les êtres. Shôji Kawamori dresse un parallèle entre la pollution qui détruit la nature et celle qui détruit les rapports entre les êtres en les éloignant les uns les autres : la vie moderne. L’ambiance n’est pas morbide pour autant et on trouve même parfois un côté décalé avec, par exemple, l’insertion ponctuelle de fausses publicités. Le rapport amoureux entre Juna et Tokio apporte aussi une certaine légèreté.

Un autre point notable de l’anime est son inspiration puisée dans l’hindouisme, comme le titre l’indique. Arjuna est en effet un héros hindou, fils du dieu Indra, prince et archer émérite. C’est aussi le héros du Bhagavad-Gîtâ, le texte central du Mahabharata, un poème épique très ancien. Le Bhagavad-Gîtâ a une portée philosophique et la guerre qu’il décrit s’apparente à une métaphore des conflits intérieurs qui taraudent les êtres humains durant leur existence. Lorsqu’elle se transforme, Juna a d’ailleurs une apparence qui se rapproche beaucoup des représentations d’Arjuna. Son prénom est par ailleurs un diminutif évident de celui de ce héros légendaire. Le personnage de Chris fait quant lui référence à Krishna, autre personnage central du Bhagavad-Gîtâ. Krishna est l’un des avatars de Vishnou, l’un des trois dieux principaux de l’hindouisme. Enfin, le terme de Raaja semble être une déformation du mot hindou Roga qui signifie "maladie".

Pour l’anecdote, si on retrouve beaucoup d’éléments en 3D dans l’anime (qui sont d’ailleurs assez voyants), c’est parce que le staff avait le souci de limiter l’utilisation des celluloïds, jugés trop polluants.
L’action de l’épisode 13 se situe chronologiquement entre les épisodes 8 et 9. On peut se demander pourquoi il a été placé là, si ce n’est peut-être car il permet de finir l’histoire sur un événement plus positif que la vraie fin (qui est plutôt triste mais si le ton se veut tout de même optimiste).
Enfin signalons une très belle OST signée Yoko Kanno (Escaflowne, Cowboy Bebop, Wolf's Rain...)

Liste des épisodes
01. La goutte du temps
02. Lumière bleue
03. Les larmes de la forêt
04. Transmigration
05. Petites voix
06. Le Premier
07. Les mots invisibles
08. Une pluie lointaine
09. Avant la naissance
10. Mélange génétique
11. Le point de non-retour
12. Une nation détruite
13. Ici et maintenant
Auteur : Arachnée
Sources :
dvdanime.net (images)
Arjuna - image 1 Arjuna - image 2 Arjuna - image 3 Arjuna - image 4 Arjuna - image 5 Arjuna - image 6 Arjuna - image 7 Arjuna - image 8 Arjuna - image 9 Arjuna - image 10 Arjuna - image 11 Arjuna - image 12 Arjuna - image 13 Arjuna - image 14 Arjuna - image 15 Arjuna - image 16 Arjuna - image 17


Chikyû Shôjo Arjuna © Shôji Kawamori / Satelight, Bandai Visual, Sotsu Agency, TV Tokyo
Fiche publiée le 06 mars 2016 - Lue 1910 fois