Pour le Meilleur ou pour le Pire

Fiche technique
Nom originalFor Better or for Worse
Pour le meilleur ou pour le pire
OrigineCanada
Année de production1992-96
ProductionLacewood Productions, CTV (Canadian Television), Telefilm Canada
Nombre d'épisodes6 x 25 minutes (+ 1 spécial en 1985 + une série en 2000 de 2 x 8 épisodes)
Auteur BDLynn Johnston textes et dessins
RéalisationSebastian Grunstra, Lynn Johnston, Lee Williams
ProductionGérald Tripp
Producteur exécutifSheldon S. Wiseman
ScénariiLynn Johnston, Scott Barrie, Susan Snooks, Alan Templeton, Mary Crawford, Gérald Tripp
Story-boardsRick Morrison, Sebastian Grunstra, Kevin Currie, Norman LeBlanc, Lee Williams
Production déléguéAnn Anderson, Dulcie Clark
AnimationRose Biviens, Suzanne Boutin, Anne Brand, Chris Butler, Dan Craig, Curtis Crawford, Ron Crown, Mike Csunyoscka, Kevin Currie, Norman DeRepentigny, Graham Falk, Scott Fiander, Rebecca Greenwood, Roland L'Écuyer, Grace Lam, Wayne Lee Pack, Eloise Lennox, Ted MacLeod, Luc Marier, Brian McKaig, Eileen Middleton, Terry Pike, Nick Rijgersberg, Susan Spriggs, Wendo Van Essen, Rich Vanatte, Robert Waldren, Glenn Wright, Catherine Arsenault, Daniel Barnaby, ...
Chara-DesignLynn Johnston, Trish Stolte, Rich Vanatte
Direction de l'animationLee Williams, Rich Vanatte, Eloise Lennox (assistante), Wayne Lee Pack (assistant)
DécorsGordon Coulthart, Greg Gibbons, Florence Bach, Knud Skov, Martin Butler, Stephen Cheyne
LayoutTim Deacon, Knud Skov, Barbara Woodruff, Doug Williams, James McGregor, Paul Schibli, Alan Cranny, Norman DeRepentigny, Chris Butler (animation), Kevin Currie (animation), Maryl Morris (animation), Nick Rijgersberg (animation)
MusiquesEdmund Eagan
CoordinationCraig R. Wilson technique
 
» Staff étendu
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNTseptembre 1994 (Canal J)
Rediffusionsseptembre 1995 (Canal J)
1996 (Canal J)
Synopsis

La famille Paradis (Patterson dans la version originale) est un foyer typique du Canada vivant dans l'Ontario. Issue de la classe moyenne, elle possède une jolie maison avec un jardin, et a pour se déplacer une automobile à six places avec un large espace à l'arrière, de celles très courantes sur les routes du nord de l'Amérique dans les années 70/80 permettant de faire de longs trajets (un peu comme la Ford Country Square de la 7ème génération). Ainsi, les parents (le père dentiste de profession et la mère l'assistant parfois) et leurs enfants (au nombre de trois), de même que leur chien, vivent au fil des jours ce qui fait le quotidien de ceux-ci, et ce avec évidemment quelques surprises et imprévus donnant de nouvelles couleurs à la palette de leur existence. Pour exemple, dans le premier épisode, le jeune fils adolescent se découvre quelques sentiments pour une amie lors d'un séjour passé dans un camping.

Commentaires

Cette courte série canadienne produite entre 1992 et 1996 est une adaptation de la bande dessinée de Lynn Johnston (1947-, bédéiste canadienne) qui a été publiée sous la forme de strips au quotidien dans des journaux états-uniens et autres de 1979 à 2008 (comptabilisant un peu plus de 10 000 strips). En France, cette bande dessinée a été partiellement traduite sous le titre Family Life aux éditions Vents d'Ouest (3 volumes, 1999-2000). Son sujet traité avec réalisme en est fort simple si l'on peut dire car c'est une chronique familiale où l'on suit le quotidien de ceux qui compose ladite famille. L'auteure, au fil de ses 29 années passées avec ses personnages a fait évoluer ceux-ci dans le temps au point que les enfants de John et Ellie – Michael (né en 1976), Elizabeth (née en 1981) et April la cadette (née en 1991) – mis en scène à partir de 1979 sont devenus des adultes et que les enfants de Michael marié à Deanna Sobinski – Meredith (fille aînée) et Robin (fils cadet) – ont atteint en 2008 l'âge que Michael et Liz avaient au début de l'histoire. S'inspirant avec divers degrés de similitude de sa propre vie, Lynn Johnston évoquera moult expériences, parfois légères et parfois très fortes que la vie fait plus ou moins traverser à chacun telles dans la bande dessinée le décès de la mère d'Ellie Patterson ou la disparition de Farley, le berger anglais de la famille qui meurt en 1995 après avoir sauvé de la noyade April alors âgée de 4 ans (la mort de l'animal est « mise en scène » dans la seconde série d'animation produite en 2000).
Cette première série d'animation de 6 épisodes produite au cour de cette création séquentielle se contentera d'évoquer quelques histoires se déroulant à peu près dans les mêmes années couvertes alors par la bande dessinée ; les enfants Michael et Elizabeth y sont le plus souvent au cœur du scénario (particulièrement Michael déjà évoqué plus haut et qui est à nouveau au centre du 4ème et 5ème épisode), la production se destinant à un jeune public à partir de 10 ans environ tout en étant tournée vers un plus large public familial. La dimension temporelle de la bande dessinée inscrite quelque peu dans ses différentes époques dans son intégralité est donc fort logiquement absente, de même que la richesse des thèmes qui y furent abordés et les petits et grands événements qui s'y sont déroulés, cela ne gâchant absolument en rien le plaisir de découvrir la bienheureuse atmosphère familiale imaginée par Lynn Johnston qui s'étale ici sur une petite année environ avec en références des vacances dans un camping (1er épisode), la période de Noël (2ème épisode), la Saint-Valentin (3ème épisode) ou la fête d'Halloween (4ème épisode).
A noter que la version française québécoise de cette production a choisi de modifier quelques noms de l'anglais vers le français, le nom de famille Patterson devenant Paradis, les parents John et Ellie étant nommés Jean et Hélène, et les enfants Michael, Elizabeth et April se prénommant Michel, Elisabeth et Emma. Quant à Farley, le chien, il conserve son nom tel quel.

Le graphisme à la fois simple, clair, doux et vif de Lynn Johnston peut faire penser dans le domaine de l'animation – et de surcroît au travers d'une autre famille – à celui d'une toute autre œuvre en trois séries, à savoir celle hongroise dans les années 70 présentant la famille Mézga imaginée par József Nepp et József Romhányi. La série Archibald est la deuxième de cette trilogie.
L'humour très présent dans la bande dessinée, de même que les instants plus délicats quant à certaines situations et problèmes familiaux, sont retranscrits avec une même attention dans la version animée, Lynn Johnston ayant participé de très près à son développement, tant sur la scénarisation que la conception des dessins, cela se traduisant par une fidélité de cet univers transposé des strips courts vers des histoires plus richement composées quant à l'écriture des scénarios. Il ressort de tout cela, du lecteur ou du téléspectateur, un sentiment de tendresse à l'égard de la famille Patterson que l'auteure a voulu faire partager tout simplement, cette famille pouvant être évidemment l'expression de la famille en général.

Les six courts métrages de 25 minutes chacun produits par Lacewood Productions entre 1992 et 1996 furent diffusés sur Canal J entre 1994 et 1996. En septembre 1994, la chaîne qui alors « fait grandir » a proposé à ses jeunes téléspectateurs les 5 premiers épisodes produits entre août 1992 et mars 1994. Il en est de même lors des rediffusions en septembre 1995 et en juin 1996. Quant au 6ème épisode produit en novembre 1996, il a peut-être été diffusé lors d'une autre rediffusion dont nous n'avons pour l'heure pas connaissance.

Concernant la première adaptation en un court métrage de 25 minutes réalisé en 1985 par le studio Atkinson Film-Arts (structure qui fermera ses portes en 1989 et dont plusieurs membres se retrouveront chez Lacewood Productions) et diffusé originellement sur HBO puis Disney Channel, il ne semble pas qu'elle a connu une diffusion en France. Il en est de même pour la série produite en 2000 (2 x 8 épisodes de 23 minutes, entre séquences en animation et séquences en prise de vue réelle, et avec Lynn Johnson en personne apparaissant à l'écran pour lancer l'épisode) par le studio canadien Funbag Animation, même si cette dernière bénéficie d'un doublage français pour une diffusion à la télévision québécoise sur Télétoon et Télétoon Rétro sous le titre Pour le meilleur et pour le pire, la conjonction de coordination « et » remplaçant alors la conjonction « ou » utilisée pour la traduction française des courts métrages signés par Lacewood Productions, le titre faisant évidemment référence aux mots prononcés lors du sacrement du mariage chrétien.

Liste des épisodes
01. Vive le camping ! (août 1992)
02. L'ange de Noël (décembre 1992)
03. Un valentin qui viens du cœur (février 1993)
04. Le bon à rien (octobre 1993)
05. Le piège à fille (mars 1994)
06. Une tempête en avril (novembre 1996)
Doublage
Voix françaises (Studio Cinélume) :
Marie-André CorneilleHélène Paradis (Ellie Patterson)
Bernard FortinJean Paradis (John Patterson)
Gilbert LachanceMichel Paradis (Michael Patterson)
Lisette DufourElisabeth Paradis (Elizabeth Patterson)
Sébastien Dhavernas
Jacques Lussier
Antoine Durand
Auteur : Captain Jack
Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 1 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 2 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 3 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 4 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 5 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 6 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 7 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 8 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 9 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 10 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 11 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 12 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 13 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 14 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 15 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 16 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 17 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 18 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 19 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 20 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 21 Pour le Meilleur ou pour le Pire - image 22


For Better or for Worse © Lynn Johnston / Lacewood Productions, CTV (Canadian Television), Telefilm Canada
Fiche publiée le 03 novembre 2015 - Dernière modification le 19 décembre 2016 - Lue 1911 fois