Mobile Suit Gundam - Film 1

Fiche technique
Nom originalMobile Suit Gundam/Kidô Senshi Gundam
(機動戦士ガンダム)
Le soldat mobile Gundam
OrigineJapon
Année de production1981
ProductionSunrise, Nagoya TV, Sotsu Agency
Durée139 minutes
AuteurYoshiyuki Tomino, Hajime Yatate
RéalisationYoshiyuki Tomino, Ryôji Fujiwara (co-réalisateur)
Producteur exécutifEiji Yamaura, Masanori Itô
ScénariiHiroyuki Hoshiyama, Yoshihisa Araki, Yû Yamamoto, Ken'Ichi Matsuzaki
Direction techniqueShinya Sadamitsu, Eikichi Kojika, Takeyuki Kanda
AnimationKei Hyodo, Kiyoshi Nakamura, Ichirô Itano, Kazuko Maejima, Ayumi Hattori, Yoshiko Ibarata, Masayoshi Harada, Miyuki Umetsu, Noboru Suzuki, Hisako Sasaki, Hidetoshi Ômori
Chara-DesignYoshikazu Yasuhiko
Mecha-DesignKunio Ôgawara
Direction de l'animationYoshikazu Yasuhiko
Direction artistiqueMitsuki Nakamura
CouleursNorio Mitsue
MusiquesTakeo Watanabe, Yûji Matsuyama
Editions
Sortie en DVD16 juin 2005 (Beez)
Sortie en Blu-Ray Disc19 avril 2017 (@Anime)
Synopsis

Nous sommes en l'an 0079 du Calendrier Universel. L'humanité a élu domicile sur différentes colonies spatiales à travers l'univers mais dépendant toujours de la Terre. Le jour où l'une d'entre-elles, le Duché de Zeon, après avoir vainement réclamé son indépendance, déclare la guerre au gouvernement fédéral resté sur Terre, la moitié de l'humanité périt dans le conflit. Huit mois plus tard, une troupe de Mobile Suits de Zeon menés par le jeune colonel Char Aznable attaquent une autre colonie spatiale où seraient cachées de nouvelles armes développées par le gouvernement fédéral dans le but de venir à bout de Zeon. Présent au moment du conflit, un adolescent prénommé Amuro Rei se retrouve aux commandes du Gundam, un prototype de Mobile Suit révolutionnaire développé en partie par son père et qu'il parvient cependant à diriger plus ou moins en suivant le manuel d'instruction. Amuro réussit à vaincre la plupart de ses adversaires, mais le gouvernement fédéral a subi de nombreuses pertes parmi les soldats et les ingénieurs. Seul espoir du gouvernement pour repousser les attaques de Zeon, Amuro est engagé dans l'armée comme pilote principal du Gundam et emmené à bord du White Base, un vaisseau spatial de la Fédération où sont réfugiés de nombreux civils ayant survécu aux combats. Désormais, Amuro se voit confier la lourde tâche de protéger le White Base (surnommé le Cheval de Troie par ses adversaires) et de lutter en même temps contre Char et ses hommes grâce au Gundam qu'il maîtrise à peine.

Commentaires

Ce film est un remontage des épisodes 1 à 14 de la série animée Mobile Suit Gundam (appelée aussi MS Gundam ou Gundam 0079) qui fut diffusée à partir de 1979 sur les chaînes de télévision japonaises. Première d'une riche et longue lignée de spin-off, tant en anime (Gundam W, Gundam Seed...) qu'en manga (Gundam - the Origin ou École du Ciel parmi ceux disponibles en France), Gundam fut souvent imité par la suite. Par son approche réaliste de la guerre, il donna naissance au terme de ''Real Robot'' : les robots ne sont plus considérés comme une entité salvatrice qui va permettre au héros de briller au combat, mais bien comme une arme qui doit obéir aux mêmes contraintes que l'armement habituel (la production de masse en particulier) et qui ne reste pas infaillible aux attaques de ses adversaires. Une autre caractéristique du ''real robot'' est la mise en avant d'éléments technologiques futuristes mais vraisemblables et en adéquation avec les connaissances scientifiques de l'époque. Pour l'occasion, l'équipe créa un poste de travail supplémentaire chargé de s'occuper uniquement de la conception des mechas (le mecha design).
De plus, un soin particulier fut accordé à la psychologie des personnages. Amuro Rei n'a pas de motivation héroïque : il combat pour rester en vie et parce que c'est la guerre, non pour défendre qui que ce soit. A plusieurs reprises, il essayera même de renoncer au combat et sera victime d'une névrose de guerre (c'est-à-dire un traumatisme psychologique résultant d'une expérience de guerre) qui l'empêchera durant un bref instant de se lancer dans le combat. Même si Amuro est plutôt doué et gagne en maturité et en expérience, il reste un adolescent mêlé au conflit contre son gré et la série souligne bien cet aspect chez le personnage principal. La série tente également d'éviter un aspect manichéen trop prononcé du côté des adversaires de la Fédération en montrant des hommes fidèles avant tout à leurs convictions plus qu'à une volonté de détruire et de faire main basse sur le monde. Le charismatique Char Aznable (dont le nom évoque celui du chanteur Charles Aznavour !) gagna une telle popularité qu'elle supplanta celle des héros. Encore aujourd'hui, il reste l'un des personnages d'anime les plus appréciés au Japon.

Malgré toutes ces innovations, la série ne remporta guère de succès au Japon lors de sa première diffusion qui fut d'ailleurs écourtée (43 épisodes furent produits sur les 52 prévus). Mais après quelques rediffusions, elle commença à faire l'objet d'un culte chez de nombreux anime-fans (elle remporta d'ailleurs l'Anime Grand Prix Japonais à deux reprises), tandis que les objets dérivés (les maquettes en particulier) se vendirent extrêmement bien, ce qui décida Sunrise à sortir sur grand-écran trois compilations des épisodes de la série. L'auteur et réalisateur de la série, Yoshiyuki Tomino, profita de l'occasion pour changer quelques détails. En premier lieu, certains dessins furent refaits pour harmoniser le design des personnages qui était fluctuant suivant les épisodes (les personnes supervisant l'animation n'étant pas toujours les mêmes). Ensuite, certaines situations ou dialogues furent légèrement changés, parfois pour éviter les incohérences dues à la suppression de certaines scènes (voire d'épisodes entiers) et d'autres fois parce que l'auteur a voulu revenir sur son travail et proposer quelque chose de différent. Quelques scènes furent par ailleurs rajoutées pour expliciter certains détails (mais elles sont très peu nombreuses dans le premier film).
Le changement le plus significatif eut lieu pendant les scènes de combats : dans la série originelle, le Gundam disposait d'un arsenal impressionnant (Beam Saber, Beam Javelin, Gundam Hammer...), surtout utilisé dans les premiers épisodes, mais peu réaliste et "cartoonesque" (le Gundam Hammer notamment qui était un marteau géant !). Ces scènes furent donc remaniées pour faire disparaitre ces armes. Cet effort pour rajouter du réalisme dans les combats sera poursuivi dans les films suivants où le bombardier G-Fighter sera remplacé par l’avion spatial de combat Core Booster.
Le remontage permit aussi de rendre l'histoire plus palpitante, toutes les intrigues "annexes" qui n'apportaient rien à l'histoire ayant été écartées. Ainsi, sur les 14 premiers épisodes, ce sont surtout les épisodes 1, 2, 5, 9, 10, 12 et 13 qui ont été compilés ici, les autres épisodes ayant été réduits à l'équivalent d'une scène ou deux, voire quelques plans (épisodes 7 et 8). Seul bémol, la disparition de certains personnages secondaires fut éludé, rendant l'histoire un peu moins tragique que dans la série (où les morts sont légion !) et la névrose d'Amuro est plus rapidement traitée. Le visionnage des films ne remplace donc pas totalement celui de la série et il est conseillé de voir les deux pour mieux apprécier les qualités (et les défauts !) de l'histoire.

Si la série essuya un échec, les films de Gundam furent un réel triomphe qui permirent la mise en chantier d'autres séries mais aussi d'OAV, de films... En dépit de son statut culte dans son pays d'origine, Gundam est arrivé très tardivement en Occident, si on excepte l'Italie qui diffusa illégalement la première série dans les années 80. En France, la série de 1979 n'a jamais été licenciée. Seuls trois films - dont celui chroniqué dans cette fiche - sont sortis directement en DVD chez l'éditeur Beez uniquement en VO sous-titrée. De quoi nous permettre d'avoir une première vue d'ensemble de Gundam 0079 à défaut d'avoir la série originale en France.

Auteurs : veggie 11
Arachnée
Gundam - Film 1 - image 1 Gundam - Film 1 - image 2 Gundam - Film 1 - image 3 Gundam - Film 1 - image 4 Gundam - Film 1 - image 5 Gundam - Film 1 - image 6 Gundam - Film 1 - image 7 Gundam - Film 1 - image 8 Gundam - Film 1 - image 9 Gundam - Film 1 - image 10 Gundam - Film 1 - image 11 Gundam - Film 1 - image 12 Gundam - Film 1 - image 13 Gundam - Film 1 - image 14


Mobile Suit Gundam/Kidô Senshi Gundam © Yoshiyuki Tomino, Hajime Yatate / Sunrise, Nagoya TV, Sotsu Agency
Fiche publiée le 16 décembre 2014 - Dernière modification le 11 avril 2017 - Lue 3306 fois