X - 1999

Fiche technique
Nom originalX - the Movie (X -エックス- 劇場版)
X - le Film
OrigineJapon
Année de production1996
ProductionMadhouse, Kadokawa Shoten, Movic
Durée1h30
Auteur mangaClamp
RéalisationRintarô
ProductionKazuo Yokoyama, Masao Maruyama, Kazuhiko Ikeguchi
Producteur exécutifTsuguhiko Kadokawa
ScénariiMami Watanabe, Nanase Ôkawa, Rintarô
AnimationAkira Oguro, Asako Nishida, Hideki Futamura, Hiroshi Hamasaki, Hiroto Tanaka, Hiroyuki Nishimura, Jirô Kanai, Kazumi Satô, Kitaro Kôsaka, Kôichi Arai, Kôichi Chigira, Kôichi Hashimoto, Kôichi Usami, Kumiko Kawana, Kunihiko Sakurai, Kunio Takahide, Makoto Yamada, Mamoru Kurosawa, Masaharu Tada, Masahiko Kubo, Masahiro Okamura, Masakazu Saitô, Masaru Kitao, Minoru Yamazawa, Morifumi Naka, Naoki Murakami, Norimoto Tokura, Satoshi Tasaki, Satoru Utsunomiya, Shigeru Fujita, Shinji Hashimoto, Shinji Ochi, Shôgo Furuya, Shûichi Shimamura, Takashi Hashimoto, Takeshi Koike, Takuo Noda, Tokuyuki Matsutake, Tomihiko Ôkubo, Toshiaki Hontani, Toshiya Niidome, Yasushi Muraki, Yoshiaki Kawajiri, Yoshiharu Ashino, Yoshimitsu Ohashi, Yoshinori Kanada, Yoshinori Kanemori, Yûichi Tanaka, Yukihiro Iwata, Yutaka Karyu, Yûzô Satô
PlanningTakeshi Tamiya, Nanase Ôkawa
Chara-DesignNobuteru Yûki
Direction de l'animationYutaka Minowa, Satoru Nakamura, Shigeru Fujita, Hisashi Abe, Futoshi Fujikawa, Kunihiko Hamada
Superv. en chef de l'anim.Nobuteru Yûki
Direction artistiqueShûichi Hirata
Direction du sonYasunori Honda
DécorsAtsushi Morikawa
LayoutTakashi Watabe, Yasumitsu Suetake
CouleursTakako Suzuki
MontageSatoshi Terauchi
Direction photographieHitoshi Yamaguchi
MusiquesYasuaki Shimizu
Adaptation françaiseRokhaya Diallo, Tanguy Matioszek, Emilie Yokoyama
Direction de doublageThomas Guitard, Damien Da Silva
Gén. VF interpreté parX Japan
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNT21 février 2006 (CinéFamiz)
Rediffusions13 juin 2006 (Ciné Culte)
08 février 2009 (CinéFamiz)
Juillet 2009, 20 décembre 2011, 4 janvier 2013 (KZTV)
du 07 au 21 février 2011 (Orange CinéChoc )
Editions
Sortie en DVD6 avril 2004 (Kaze)
Synopsis

Au Japon, en l'an 1999, un jeune garçon du nom de Kamui revient à Tokyô après avoir assisté à la mort tragique de sa mère. Celle-ci s'est éventrée sous ses yeux pour faire sortir de son corps une épée divine qu'elle renfermait en elle. A son arrivée, Kamui assiste à un combat à mort entre deux hommes, Subaru et Seïchiro. La prêtresse Hinoto lui apparaît alors et lui apprend l'existence des Dragons du Ciel, qui ont pour mission de protéger l'humanité, et des Dragons de la Terre, qui souhaitent éliminer la race humaine pour purifier la planète. Armée de l'épée divine, Kamui doit guider l'un des deux clans. Mais il ne sait pas que quelque soit le choix qu'il fera, il devra affronter son ami d'enfance, Fuma, qui guidera l'autre camp... Saura-t-il faire le bon choix? Et trouvera t-il le courage de tuer son ami ?

Commentaires

Sorti le 3 août 1996 au Japon (en compagnie du 2ème film de Slayers), ce film d'animation a nécessité une attention toute particulière. Réalisé par l'un des plus grands noms de l'animation, Rintarô (films 1 et 2 de Galaxy Express, L'épée de Kamui, Metropolis...), dessiné par Nobuteru Yûki (Chroniques de la guerre de Lodoss...) et illustré par une chanson du légendaire groupe X-Japan (chanson qui dure pas moins de 8 min 30 et qui a caracolé dans les charts japonais pendant plusieurs semaines), ce film a coûté trois fois plus que cher que les précédents films financés par la société Kadokawa !

A l'époque où sort "X", le manga en était encore à ses prémices puisque seuls 7 volumes étaient parus. Rintarô n'avait sans doute pas connaissance de tous les détails de l'intrigue, mais les Clamp lui en avaient expliqué les grandes lignes. Le personnage de Kakyô, le liseur de rêves des Dragons de la Terre, n'était pas encore apparu et pour le remplacer, on a inventé pour les besoins du film celui de Shôgo, un impitoyable tueur contrôlant l’élément liquide. Notons que ses caractéristiques seront celles de Yutô (autre Dragon de la Terre) dans la suite du manga...

Devant le court format de cet animé, la plupart des personnages sont réduits à de courtes apparitions, et seuls Kamui, Fuma, Kotori, Hinoto et Kanoë ont une personnalité vraiment développée. Rintarô a pris le parti de se concentrer sur les scènes de combat, notamment celui de l'affrontement entre Kamui et Fuma. Néanmoins, la force dramatique du manga venant surtout de la psychologie de ses personnages, son adaptation cinématographique pêche à faire monter la tension graduellement jusqu'au final.
Les relations toutes particulières entre Kamui et Fuma et Fuma et Kotori (presque homosexuelles pour les premiers, quasi incestueuses pour les deuxièmes) sont également largement simplifiées, voire écartées, au profit du lien amoureux qui lit Kamui à Kotori. Les personnages de Kanoë et de Hinoto paraissent quant à eux bien manichéens, alors que dans le manga, chacune s'avère assez différente de ce qu'elle semblait être. L'affrontement entre Dragons du Ciel et Dragons de la Terre ressemble du coup à une simple lutte opposant le Bien et le Mal, deux notions elles aussi peu nettes dans la version papier, où la position des "méchants" est compréhensible, leur but n'étant pas de faire le mal pour le mal mais de rendre ses droits à la planète.

Là où le film s'avère une réussite, c'est au niveau visuel. En effet, si la série télévisée a bien mieux respecté la subtilité de l’œuvre d'origine et la personnalité complexe de ses personnages, les moyens n'étaient manifestement pas aussi importants (les scènes oniriques sont moins belles) et l'extrême violence a été proscrite. Dans le film, on n'hésite pas à montrer Tohru s'éventrer pour enfanter de l'épée divine, ou Fuma mettre en pièces un personnage dont la mort est bien moins impressionnante dans la série. Ce mélange d'hémoglobine affluant et de couleurs sombres et très crues semble tout droit sorti d'un cauchemar, impression renforcée par l'aspect elliptique, voire chaotique de la narration, inhabituelle dans ce type d’œuvres calibrées grand public. Néanmoins, c'est bien à cette frange de la population que s'adresse le film en priorité, celui qui n'a pas lu le manga et qui s'attend à voir un film spectaculaire. Et, à cet égard, le spectateur ne risque pas d'être déçu ! Les fans de Clamp, eux, seront peut-être plus sceptiques sur le résultat final.

Notons enfin que le doublage, réalisé dans l'ancien studio amateur GotohWan, est de qualité assez douteuse, hormis pour certains des personnages principaux, plutôt bien interprétés.

Doublage
Voix françaises (Studio GotohWan) :
Rémi CaillebotKamui Shiro
Claire GuyotHinoto
Marie-Christine 'Maïk' DarahKanoë
Bruno MéyèreFuma Monô
Geneviève DoangKotori Mono
Damien Da SilvaSorata Arisugawa
Maëva PierreArashi Kishû
Leslie MicheletYuzuriha Nekoï
Martin BerberianSubaru Sumeragi
Bruno MagneSeïshiro Sakurazuka, Kusanagi Shiyû
Susan SindbergKaren Kasumi
Amélie QuirionSatsuki Yatoji
Thomas GuitardYûto Kigai
Alexandre CoadourSeïchiro Aoki
Aurore YrondyNataku / Kazuki
Tanguy MatioszekShogo Asagi
Ludiwine GrandTohru
Rokhaya DialloKamui enfant
Alice BeauvalletKotori enfant
Shina DabadyFuuma enfant
Olivier DoyenHomme de la gare
Auteur : Arachnée
X - 1999 - image 1 X - 1999 - image 2 X - 1999 - image 3 X - 1999 - image 4 X - 1999 - image 5 X - 1999 - image 6 X - 1999 - image 7 X - 1999 - image 8 X - 1999 - image 9 X - 1999 - image 10 X - 1999 - image 11 X - 1999 - image 12 X - 1999 - image 13 X - 1999 - image 14 X - 1999 - image 15 X - 1999 - image 16 X - 1999 - image 17 X - 1999 - image 18 X - 1999 - image 19 X - 1999 - image 20 X - 1999 - image 21 X - 1999 - image 22 X - 1999 - image 23


X - the Movie © Clamp / Madhouse, Kadokawa Shoten, Movic
Fiche publiée le 02 octobre 2007 - Dernière modification le 24 octobre 2016 - Lue 15758 fois
Winds of Web : création de sites internet - webmaster - web-design - référencement SEO