Porco Rosso

Les documents

Anecdotes et clins d’œil
Marco Pagott, alias Porco Rosso pour les ennemis, existe vraiment... enfin presque. L’un des meilleurs amis d’Hayao Miyazaki s’appelle Marco Pagotto. C’est un italien qui a non seulement co-réalisé Sherlock Holmes avec Miyazaki mais aussi qui est l’auteur de Caliméro ou encore Tofffsy.
Pour les Japonais, le cochon est un animal pour lequel on a de l'affection, mais qu'on ne respecte pas. Le bouddhisme l’apparente à tous les défauts humains : égoïste, indépendant, capricieux...
L'histoire initiale, inspirée de l'essai illustré Zassô nôto par Miyazaki, a été créée en 1984.
Seul l’hydravion de Curtis est une authentique réplique des années 30. Tous les autres et en particulier celui de Porco sont issus de l’imagination de Miyazaki dans le but de rendre hommage aux designers italiens qui ont du sacrifier au cours du temps l’esthétique au profit des exigence techniques.
Le moteur de Porco que l'on voit dans le film n’est pas un Lamborghini constructeur réputé de moteurs d'avion et de tracteurs italiens à l'époque mais un Ghibli.
L'adage des pirates est Mamma Aiuto. En italien cela signifie Maman au secours. Pas très glorieux pour des méchants...

Porco Rosso en chiffres
Durée de la réalisation : 11 mois - d'août 1991 à Juillet 1992
Nombre de cellulos utilisés : 58 443
Nombre de couleurs utilisées : 476
Nombre d'artistes : 254
Procédé image : tourné en 35 mm couleur
Durée de la diffusion en salle - Japon : 84 jours
Résultats en salles - Japon: + de 3 000 000 de spectateurs
Box-office - Japon : environ 22 millions d’euros
Budget du film : environ 10 millions d'euros




» Voir la fiche


Kurenai no Buta © Hayao Miyazaki / Studio Ghibli
Fiche publiée le 06 novembre 2003 - Dernière modification le 18 août 2016 - Lue 20752 fois