Lupin III : TVFilm 21 - The Last Job

(inédit)
Fiche technique
Nom originalRupan Sansei - The Last Job
Lupin III : Le Dernier Boulot
OrigineJapon
Année de production2010
ProductionTMS Entertainment, Nippon Television Network Corp., Heiwa Corp.
AnimationThe Answer Studio, Delta Peak, AIC
Durée93 minutes
Auteur mangaMonkey Punch, Naoya Ayakawa
RéalisationTetsurô Amino
ProductionToshio Nakatani, Yasumichi Ozaki, Mikiko Kobayashi, Ryûsuke Aoki, Tomohiro Shindo
ScénariiToshimichi Ôkawa
Story-boardsTetsurô Amino
Effets SpéciauxYoshimi Hayashi
Chara-DesignSatoshi Hirayama
Direction de l'animationHiroaki Imaki, Kenji Hachizaki, Mitsuru Soma, Shin'Ichi Yoshikawa, Yoshiaki Matsuda, Mayumi Ueda, Takeshi Moriyama, Shin'Ichi Suzuki
Superv. en chef de l'anim.Satoshi Hirayama
Direction artistiqueYukiko Iijima
Direction du sonSatoshi Katô
Direction de l'écritureTsuneyasu Suzuki
MontageYuriko Sano
Direction photographieTatsuo Noguchi
MusiquesYûji Ohno
Gén. VO interpreté parYoshie Nakanô
 
» Staff étendu
Synopsis

Prora, en Allemagne. Des objets antiques tombés entres les mains d’Hitler ont étés découvert, parmi lesquels une statuette de Bouddha. Sous l’œil attentif de la reporter japonaise Asuka Kagurazaka, qui couvre l’évènement, un convoi d’Interpol mené par l’inspecteur Zenigata se charge de l’acheminement du précieux butin, qui est convoité par le célèbre Lupin III et ses associés Jigen et Goemon.
Mais au moment ou notre héros met son plan en action, un groupe de ninjas lourdement armés s’attaque au convoi. Ce sont les hommes de Morgana, terrible chef d’une organisation d'assassins maitrisant à la fois les armes et la haute-technologie. Ils s’emparent de l'objet, provoquant au passage des explosions qui laissent Zenigata pour mort...
Le cœur lourd face à cette perte douloureuse et tandis que Fujiko part, en solitaire, à la poursuite de la statuette, Lupin fait la rencontre d’Asuka, qui se révèle être elle-même une ninja aguerrie, descendante du clan des Fuma, qui travaille pour Interpol. Elle a des raison personnelles d’en vouloir à Morgana, qui s’apprête à percer à jour le terrifiant secret que renferme la statuette...

Commentaires

Vingt-et-unième téléfilm annuel de la saga Lupin III (Edgar, détective cambrioleur) et totalement inédit chez nous, The Last Job a une genèse particulière : Il fait suite au premier volume du manga Lupin III H, écrit et illustré par Naoya Ayakawa pour le magasine officiel de Lupin III édité par Futubasha, d’après les personnages de Monkey Punch, qui est elle-même l’adaptation de CR Lupin III : Chase Tokugawa's Hidden Treasure, un jeu de Pachinko contenant des cinématiques en 2D.
On y retrouve les éléments clés du manga/jeu de Pachinko, comme les personnages de Asuka et de Morgana. De ce fait, certaines références au manga apparaitront comme étant obscures pour un public autre que japonais, comme dans la scène introduisant le méchant Morgana qui est immédiatement reconnu par Lupin alors que nous ne connaissons pas cet antagoniste.

The Last Job est également le dernier téléfilm réunissant les membres historiques du casting japonais avant le lancement du nouveau casting à partir de 2011. En effet, les comédiens interprétant Goemon (Makio Inoue), Fujiko (Eiko Masuyama) et Zenigata (Goro Naya) se sont pratiquement retirés du doublage après ce film, et furent respectivement remplacés par Daisuke Namikawa, Miyuki Sawashiro et Kôichi Yamadera. Le casting historique retravailleront exceptionnellement en 2012 pour l’OAV Portrait de Famille, présent sur le Blu-Ray spécial Lupin III : Master File, qui apparait comme un Chant du Cygne pour ces grands comédiens aimés de l'Archipel. Kanichi Kurita (Lupin) et Kiyoshi Kobayashi (Jigen), en revanche, ont conservés leurs rôles.
A propos des voix, il faut noter que Goro Naya a eu des problèmes de santé, notamment un infarctus cérébral diagnostiqué en 2008, qui eurent pour effet un épuisement notable de sa voix. Ceci explique pourquoi, à partir de 2008, le personnage de Zenigata, bien qu’apparaissant à chaque fois, fut mis de côté par les scénaristes afin de ménager la voix du comédien, ce qui se ressent véritablement dans ce téléfilm ou il est pratiquement écarté de l’intrigue. L’adaptation en manga du téléfilm, qui constitue le volume 2 de Lupin III H, fera même le choix de ne pas faire apparaitre du tout le bouillonnant inspecteur.

Le téléfilm fut accueilli tièdement par les fans. On sent que les scénaristes se sont trop appuyés sur les poncifs de la licence, jugés redondants (un trésor convoité, un méchant mégalomane, une jolie fille aidant notre héros). De ce fait, le scénario n’est pas original et se révèle finalement prévisible, notamment en ce qui concerne le destin d’un des personnages principaux.
De plus, l’humour employé dans ce film fut sévèrement critiqué. En effet, outre quelques blagues scatologiques d’un gout douteux, le gag récurent avec Lupin qui se fait mordre le postérieur par Kotarô, le chien d’Asuka (qui a pourtant un rôle essentiel dans l’histoire), devient rapidement pénible et consternant. Le long-métrage n’est pas détestable pour autant. Il jouit d’une réalisation plutôt bonne, ne manque pas de scènes d'actions trépidantes, bien que la direction artistique s’appuie une nouvelle fois sur celui de la seconde série (surtout en ce qui concerne le chara-design) et le début du film montrant Lupin et sa bande se recueillir sur la sépulture de Zenigata se révèle touchante.
L’histoire fait régulièrement écho à l’histoire japonaise. Par exemple, on aborde à nouveau le clan Fuma déjà évoqué dans le film Le complot du clan Fuma, le chien d’Asuka, Kotarô, portant d’ailleurs le nom du fondateur du clan, Fuma Kotarô. Le canidé est d'ailleurs de race Akito Inu, la même que le célèbre Hachiko, le chien bien connu attendant son maître décédé. Enfin, divers allusions à la période Sengoku et à la présence des missionnaires portugais sur le sol japonais sont abordés dans le film.
On peut penser que les retours mitigés des spectateurs aient poussés le studio TMS et Nippon TV à réinventer la licence. Le téléfilm suivant, The Blood Seal of Eternal Mermaid, s’éloignera du chara-design inspiré de la seconde série jugée à présent redondant, et surtout on annoncera la production d’une série spin-off consacrée à Fujiko et crée par Takeshi Koike, alors que cela faisait plus de vingt-cinq ans qu’une série télévisée consacrée au Prince de la Cambriole n’avait plus été réalisée.
Lupin III : The Last Job, qui porte plutôt bien son titre, est le dernier téléfilm a aborder la saga de manière traditionnelle avant sa remise au goût du jour par le studio TMS.

Auteur : mauser91
Lupin III : The Last Job - image 1 Lupin III : The Last Job - image 2 Lupin III : The Last Job - image 3 Lupin III : The Last Job - image 4 Lupin III : The Last Job - image 5 Lupin III : The Last Job - image 6 Lupin III : The Last Job - image 7 Lupin III : The Last Job - image 8 Lupin III : The Last Job - image 9 Lupin III : The Last Job - image 10 Lupin III : The Last Job - image 11 Lupin III : The Last Job - image 12 Lupin III : The Last Job - image 13 Lupin III : The Last Job - image 14 Lupin III : The Last Job - image 15


Rupan Sansei - The Last Job © Monkey Punch, Naoya Ayakawa / TMS Entertainment, Nippon Television Network Corp., Heiwa Corp.
Fiche publiée le 27 juillet 2023 - Dernière modification le 02 août 2023 - Lue 1470 fois