Les Schtroumpfs (1961-1967)  ou Les Aventures des Schtroumpfs

Fiche technique
Nom originalLes Schtroumpfs
OrigineBelgique
Année de production1961
ProductionTVA
Nombre d'épisodes9
Auteur BDPeyo
RéalisationMaurice Rosy, Eddy Ryssack
ProductionCharles Dupuis
ScénariiPeyo, Yvan Delporte
AnimationEddy Ryssack, Vivian Miessen, Charles Degotte, Francis Bertrand, J. Matalon
DécorsMichel Matagne, Emy De Vaert
Direction photographieRaoul Cauvin, Norbert Declercq
MusiquesRoland Renerte
Diffusions
1ère diffusion francophone1961 (RTB)
Synopsis

Au cœur de la forêt, à l’écart des humains, vivent les Schtroumpfs. Reconnaissables par leur peau bleue, leur bonnet tombant et leur culotte de couleur blanche, ces petits êtres coulent des jours heureux dans leur village constitué de maisons-champignons. Mais cette tranquillité peut parfois être perturbée, entre l’obsession d’un Schtroumpf souhaitant voler par tous les moyens, l’arrivée d’un œuf magique exauçant des souhaits jusqu’à l’anarchie ou, plus grave encore, l’irruption d’un sorcier malveillant du nom de Gargamel, bien décidé à se servir des Schtroumpfs pour satisfaire ses sombres desseins.

Commentaires

20 ans avant la fameuse série produite par Hanna-Barbera qui fit les beaux jours de Récré A2, les célèbres lutins bleus créés par Peyo ont eu les honneurs d’une première adaptation animée sous l’égide de leur éditeur.
Inspiré par le studio Belvision, Charles Dupuis monte le studio TVA (pour Télévision Animation) en 1959 et en confie la direction à Eddy Ryssack. Bien plus modeste que son concurrent, la structure réunit une petite équipe incluant Maurice Rosy (auteur touche-à-tout du Journal de Spirou), l’animateur Vivian Miessen, le dessinateur Charles Degotte (auteur du Flagada), Francis Bertrand (assistant de Peyo) ainsi que Raoul Cauvin – pas encore scénariste-vedette de Dupuis – qui officie en tant qu’opérateur de banc-titre.

Après la réalisation d’un premier court métrage mettant en scène le personnage du Petit Noël créé par Franquin, l’équipe de TVA Dupuis se lance dans une adaptation des Schtroumpfs en épisodes de 13 minutes. Malheureusement, ne disposant que de très peu de moyens, le studio se tournera vers un tournage en noir et blanc avec la technique du papier découpé par phases. Les mouvements des personnages apparaissent hachés et raides mais cette approche à l’économie est compensée par le dynamisme des récits, la musique jazz composée par Roland Renerte et l’aspect graphique des décors, riches en détails et en textures marquées. Au total, 9 films verront le jour entre 1961 et 1967 ; le dernier, sous l’impulsion de Vivian Miessen, sera tourné en couleurs et selon la technique traditionnelle d’animation sur cellulo.
Toutefois, Peyo et son coscénariste Yvan Delporte ne participeront à cette adaptation que de très loin, le premier étant accaparé par ses différentes séries de bandes dessinées et le second pris dans ses fonctions de rédacteur en chef de Spirou. De plus, l’univers des Schtroumpfs est encore en plein développement lors des premiers épisodes qui adaptent les histoires publiées en mini-récits ; Ryssack et son équipe livrent ainsi leur propre interprétation du monde des Schtroumpfs avec des maisons-champignons qui deviennent dans certains récits des maisonnettes arboricoles. On retrouve aussi des séquences plus inattendues comme la place de l’œuf dans le cours de l’Histoire en guise d’introduction pour le film de L’Œuf et les Schtroumpfs.

En 1965, plusieurs épisodes seront réunis en un long-métrage intitulé Les Aventures des Schtroumpfs avec la sortie conjointe d'un 45-tours chez Philips (La Valse et la Marche des Schtroumpfs) qui adapte les thèmes musicaux de Renerte en chansons. Le film, tout comme la série, est devenu très rare, les adaptations animées ultérieures ayant renvoyé cette première mouture au rang d’obscure curiosité.
Initialement diffusé sur la RTB, le programme sera exporté pour le marché germanophone (Allemagne de l’Ouest et Autriche), ainsi que pour les Pays-Bas, la Suisse et l’Italie. En France, les films n’auront droit qu’à une diffusion très confidentielle, limitée au cinéma Jean Renoir à Paris. À l’heure actuelle, seuls certains épisodes sont visibles dans la section dédiée à Peyo au Centre Belge de la Bande Dessinée à Bruxelles.

Liste des épisodes
01. Les Schtroumpfs noirs
02. L’Œuf et les Schtroumpfs
03. Le Voleur de Schtroumpfs
04. Le Faux Schtroumpf
05. Le Schtroumpf volant
06. Le Schtroumpf cet inconnu
07. Le Schtroumpf et son dragon
08. La Schtroumpflûte
09. Le Schtroumpf-Robot


Nota : les épisodes dont le titre est en noir sont ceux qui ont été utilisés pour constituer le film Les Aventures des Schtroumpfs.
Auteur : Klaark
Sources :
Les Cahiers de la Bande Dessinée n° 12, Peyo - Dupuis, Glénat, 1971.
Philippe Cappart et Erwin Dejasse, Morris, Franquin, Peyo et le dessin animé, les éditions de l’an 2, 2005.
Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 1 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 2 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 3 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 4 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 5 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 6 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 7 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 8 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 9 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 10 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 11 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 12 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 13 Les Schtroumpfs (1961-1967) - image 14


© Peyo / TVA
Fiche publiée le 30 mai 2022 - Dernière modification le 19 octobre 2022 - Lue 3904 fois