Les Copains d'Ailleurs

Fiche technique
OrigineFrance
Année de production1979
ProductionAntenne 2, SFP Productions, UNICEF
Nombre d'épisodes12 x 21 minutes
Auteur nouvelleJacques Danois
RéalisationYves Gautier
TextesGeorges-Alain Baudry
Direction du sonDaniel Léonard mixage
MontageAnnie Caillot, Suzanne Combe, Françoise Fitoussi, Suzanne Gaveau
Direction photographiePaul Brami
PrésentationJacqueline Dana 1 à 7, Isabelle Arrignon 8 à 12, Robert Fabergé intervenant, Max Louvet intervenant, Jacques Danois intervenant
Diffusions
1ère diffusion hertzienne20 juin 1979 (Antenne 2 - Récré A2)
Synopsis

Au travers d'un documentaire et d'une discussion qui le suit, les jeunes téléspectateurs et téléspectatrices de Récré A2 découvrent des enfants vivant une vie quelque peu différente de la leur, et ce en des pays forts éloignés de la France et le plus souvent dans des régions défavorisées et pauvres, celles dites du Tiers-Monde.
Le jeune public français apprend ainsi quelques aspects culturels, sociétaux et géographiques de ces pays au travers de l'existence de ces copains d'ailleurs, ceux-ci évoquant également certaines de leurs aspirations. Sont évidemment évoqués nombres de problèmes en ces pays en développement comme ceux de l'ordre de la santé, de l'hygiène, de l'école...

De la sorte, parmi ces copains d'ailleurs, serons présentés : Sardar, un petit Indien charmeur de serpents vivant à Bombay, en Inde, où on le voit notamment lors de ses entrainements avec un cobra / Freddy, un jeune cireur de chaussures vivant dans le quartier de Harlem à New York et qui, grâce à l'argent qu'il gagne en travaillant, va s'offrir un petit voyage dans la « Grosse Pomme » et visiter le Palais des Nations-Unies où il s'imagine dans la salle des conférences parlant de paix à la tribune / Bulbuli, une petite fille vivant sa vie dans un village au Bangladesh, la jeune enfant aidant sa mère à laver le linge, et ce tout en s'occupant également des enfants et accompagnant aussi son père à la pèche / Georges, un enfant de douze ans vivant sur l'île de la Trinité (Trinidad), passionné par la danse mais qui pour son avenir rêve de devenir architecte pour construire des bâtiments fonctionnels pour son île / Hazis, un jeune garçon Indien aveugle que l'on destine, à cause de son handicap, à la mendicité comme de nombreux enfants en Inde atteints de déficience / Noï, une jeune enfant aidant sa famille à vendre des légumes sur le marché flottant à Bangkok, en Thaïlande, la petite fille se promenant ensuite, visitant un temple pour faire une offrande à Bouddha puis se joignant à un cours de danse traditionnelle / Kabir, un adolescent vivant au Bangladesh, dans un petit village où il aimerait installer une pompe pour rendre l'eau plus accessible aux femmes qui ont la charge de la puiser, les Anciens s'opposant à son projet / Sindano, un jeune garçon résidant à Kinshasa, capitale du Zaïre (renommé Congo en 1997), l'enfant aimant beaucoup écouté de la musique, notamment celle que joue l'orchestre du dancing où il va avoir l'occasion de gagner un peu d'argent en lavant les verres et où il va pouvoir rencontrer un musicien / Kouassi, un enfant des rues survivant à Abidjan, capitale de la Côte d'Ivoire, le garçon souffrant de la faim et de la solitude jusqu'à ce qu'un vieil homme vienne à son secours alors qu'il perd connaissance d'inanition dans la rue / Bernard-Pierre, un jeune français de Nevers visitant Dakar, la capitale du Sénégal où il rencontre Ibrahim, cireur de chaussures dont il se fait un ami, celui-ci lui servant de guide et lui montrant notamment les vestiges de l'esclavagisme / et Evariste, un enfant dans un village au bord d'une rivière en Côte d'Ivoire, le jeune garçon accompagnant dans sa tournée l'infirmier qui l'a soigné contre la lèpre et dont il aimerait bien apprendre ce métier de soignant quand il sera plus grand.

Commentaires

En 1979, sous l'impulsion du Bureau International Catholique de l'Enfance (BICE), l'Organisation des Nations Unies déclare cette année comme l'Année internationale de l'enfant. Aussi, en diverses petites lucarnes du monde entier, cette année-là fut donc marquée à la télévision française par la création de quelques programmes sur ce sujet dont ceux destinés à faire découvrir au jeune public la vie des enfants de par le monde, et plus particulièrement la vie d'enfants vivant dans des pays pauvres. C'est ainsi que fut produite par Antenne 2 la série de documentaires Les Copains d'ailleurs en collaboration avec l'UNICEF, et ce quelques mois après son homologue plus axé sur l'Hexagone Les Enfants d'à côté (de Thierry Nolin et Claude Couderc) diffusée dès le mois de janvier sur TF1 dans le « Club des 10-15 » des Visiteurs du mercredi (au moins cinq documentaires furent diffusés jusqu'en juin 1979 puis huit autres le furent en 1980).

Chaque épisode des Copains d'ailleurs se composait d'un documentaire de dix minutes suivi d'un débat de même durée. Si le film brossait le portrait d'un enfant dans sa ville en un pays éloigné de l'Hexagone et faisant partie pour la plupart de nations en développement et où l'UNICEF est actif, le débat animé par la journaliste, romancière et essayiste Jacqueline Dana (dans la première moitié de la série) puis Isabelle Arrignon (dans la seconde) permettait de combler certaines interrogations du jeune public émises ici par des enfants invités sur le plateau. Évidemment, en une durée si courte, les réponses de Robert Fabergé et Max Louvet, porte-paroles et membres de l'UNICEF participant au débat, ne pouvaient qu'être que peu développées mais toutefois intéressantes tout en allant à l'essentiel pour permettre aux enfants de s'imaginer juste un peu plus la vie de ces copains d'ailleurs. C'était en quelque sorte un petit équivalent, toutes proportions gardées, à de grandes émissions d'alors comme Les Dossier de l'écran ou L'Avenir du futur.

Notons également que l'on trouve à la source de cette série le livre Les Amis du bout du monde (Éditions Pierre De Méyère, 1976) écrit par Jacques Danois (1927-2008) – journaliste, écrivain et correspondant de guerre – qui œuvrait pour l'UNICEF et dont les nouvelles composant l'ouvrage ont servi de base aux films de la série. Aussi, si l'on emploi le terme de documentaires pour ceux-ci, ils sont tout de même plus proche du semi-documentaire car même s'ils présentent des enfants dans leur milieu de vie et avec leur propre identité et leur propre histoire, il y a aussi plusieurs éléments fictifs qui les composent et qui sont de fait mis en scène puisque adaptant les nouvelles de Jacques Danois.
Justement, Jacques Danois participa lui aussi à quelques débats de cette série des Copains d'ailleurs (ceux de la seconde moitié) tout en apportant ses connaissances de par son expérience et son vécu en certains pays du Tiers-Monde (il vivait d'ailleurs à cette époque en Thaïlande). Lors de ses interventions, il fera preuve d'une certaine éloquence et à la question que Robert Fabergé lui posa lors d'un épisode, à savoir pourquoi la plupart des enfants mis en scène dans les films de cette série étaient des garçons (deux épisodes sur douze présentent une petite fille), Jacques Danois répondra notamment qu'il était plus facile d'avoir l'accord des parents pour un garçon que pour une fille et que, de plus, celles-ci aidant beaucoup leurs parents dans certains pays, il était plus difficile de les accaparer pour deux ou trois jours de tournage et cela pour quelque chose que ces mêmes parents ne prenaient pas trop au sérieux.
Notons encore que les portraits de ces copains d'ailleurs, mis en scène dans cette série au travers de l'oeuvre de Jacques Danois, présentent pour la plupart, malgré certaines situations difficiles, des enfants vivant relativement joyeusement malgré le peu qu'ils ont. L'auteur privilégie ainsi de montrer aux jeunes téléspectateurs des histoires plutôt positives sans exclure toutefois la misère, mettant avant tout l'accent sur un certain optimisme suggérant un futur meilleur pour ses jeunes d'ailleurs. Jeunes, que cela soient ceux des documentaires ou ceux des débats, qui maintenant (en 2021) sont âgés de quelque cinquante ans.

A souligner également que chaque documentaire était accompagné pour les commentaires d'une voix-off différente. Ce sont ainsi des acteurs et actrices de très grande renommée du cinéma français (un britannique francophone et francophile, un belge et une suisse également) qui se sont prêtés à cet exercice : Jean Rochefort (Sardar), Peter Ustinov (Freddy), Michel Galabru ou Pierre Mondy (Bulbuli), Michel Auclair (Georges), Dominique Paturel (Hazis), Suzanne Flon (Noï), Raymond Gérôme (Kabir), Maurice Ronet (Sindano), Marie Dubois (Kouassi), Michel Ruhl (Bernard-Pierre), Nelly Borgeaud (Evariste), et Michel Galabru ou Pierre Mondy (?).
A propos de l'acteur anglais Sir Peter Ustinov qui était ambassadeur de l'UNICEF et qui connaissait bien Jacques Danois, il prêta sa voix à ce dernier quelques années auparavant pour le film d'animation L'U.N.I.C.E.F. partage et signa même la préface de l'un des livres de l'auteur des Amis du bout du monde à savoir Passeport pour l'amitié (1995), Jacques Danois évoquant également l'acteur dans l'un de ses ouvrages Aguigui (1991), comme il évoquait aussi le célèbre acteur états-unien Danny Kaye, lui aussi ambassadeur de l'UNICEF.

La série Les Copains d'ailleurs fut diffusée du mercredi 20 juin 1979 au mercredi 12 septembre 1979, et ce dans le grand Récré A2 du mercredi après-midi pour les deux premiers épisodes, puis le vendredi pour les suivants en étant annoncée par Lyvia d'Alché, Pierre Jacquemont et Isabelle Arrignon qui animèrent à tour de rôle et avec leur belle personnalité cet été 1979 de Récré A2.

Liste des épisodes
01. Sardar / mercredi 20 juin 1979 / débat : Jacqueline Dana, Robert Fabergé
02. Freddy / mercredi 27 juin 1979 / débat : Isabelle Arrignon ?, Jacqueline Dana, Robert Fabergé
03. Bulbuli / vendredi 6 juillet 1979 / débat : Jacqueline Dana ?, Max Louvet
04. Georges / vendredi 13 juillet 1979 / débat : Jacqueline Dana, Robert Fabergé
05. Hazis / vendredi 20 juillet 1979 / débat : Jacqueline Dana, Robert Fabergé
06. Noï / vendredi 27 juillet 1979 / débat : Jacqueline Dana, Robert Fabergé
07. Kabir / vendredi 10 août 1979 / débat : Jacqueline Dana, Max Louvet
08. Sindano / vendredi 17 août 1979 / débat : Isabelle Arrignon, Jacques Danois, Robert Fabergé
09. Kouassi / vendredi 24 août 1979 / débat : Isabelle Arrignon, Jacques Danois, Robert Fabergé
10. Bernard-Pierre / vendredi 31 août 1979 / débat : Isabelle Arrignon, Jacques Danois, Robert Fabergé
11. Evariste / vendredi 7 septembre 1979 / débat : Isabelle Arrignon, Jacques Danois, Robert Fabergé
12. ? / mercredi 12 septembre 1979 / ?
Acteurs & Actrices
Jean Rochefortnarrateur sur « Sardar »
Peter Ustinovnarrateur sur « Freddy »
Michel Auclairnarrateur sur « Georges »
Dominique Paturelnarrateur sur « Hazis »
Suzanne Flonnarratrice sur « Noï »
Raymond Gérômenarrateur sur « Kabir »
Maurice Ronetnarrateur sur « Sindano »
Marie Duboisnarratrice sur « Kouassi »
Michel Ruhlnarrateur sur « Bernard-Pierre »
Nelly Borgeaudnarratrice sur « Evariste »
Michel Galabrunarrateur
Pierre Mondynarrateur
Auteur : Captain Jack
Sources :
Descriptif des épisodes sur l'Inathèque (catalogue du dépôt légal)
Huit épisodes visibles sur Les Années Récré
Les Copains d'Ailleurs - image 1 Les Copains d'Ailleurs - image 2 Les Copains d'Ailleurs - image 3 Les Copains d'Ailleurs - image 4 Les Copains d'Ailleurs - image 5 Les Copains d'Ailleurs - image 6 Les Copains d'Ailleurs - image 7 Les Copains d'Ailleurs - image 8 Les Copains d'Ailleurs - image 9 Les Copains d'Ailleurs - image 10 Les Copains d'Ailleurs - image 11 Les Copains d'Ailleurs - image 12 Les Copains d'Ailleurs - image 13 Les Copains d'Ailleurs - image 14 Les Copains d'Ailleurs - image 15 Les Copains d'Ailleurs - image 16 Les Copains d'Ailleurs - image 17 Les Copains d'Ailleurs - image 18 Les Copains d'Ailleurs - image 19 Les Copains d'Ailleurs - image 20 Les Copains d'Ailleurs - image 21 Les Copains d'Ailleurs - image 22 Les Copains d'Ailleurs - image 23 Les Copains d'Ailleurs - image 24 Les Copains d'Ailleurs - image 25 Les Copains d'Ailleurs - image 26 Les Copains d'Ailleurs - image 27


Les Copains d'Ailleurs © Antenne 2, SFP Productions, UNICEF
Fiche publiée le 22 juillet 2021 - Lue 1525 fois