Lupin III : The First

Fiche technique
Nom originalRupan Sansei : THE FIRST
OrigineJapon
Année de production2019
ProductionTMS Entertainment, Tôhô, 2019 Lupin III Movie Production Committee
AnimationTelecom Animation Film, Marza Animation Planet
Durée93 minutes
Auteur mangaMonkey Punch
Auteur "historique"Maurice Leblanc
RéalisationTakashi Yamazaki
ProductionTakeshi Itô, Kôji Nozaki, Naoaki Kitajima
Producteur exécutifHibiki Itô, Shûji Abe, Hiroyasu Shinohara
ScénariiTakashi Yamazaki
Chara-DesignTohru Patrick Awa
Mecha-DesignKazuhide Tomonaga
Direction de l'animationPatrick Riordan, Hoshi Ikegami, Charlermphol Wattanawongtrakool
Direction artistiqueToshiya Umida, Hiroki Kobuta
Direction de la 3DFlorian Perret
MontageTomokazu Takahashi
Direction photographieYosuke Sakai
MusiquesYûji Ohno
Adaptation françaiseVanessa Leiritz
Direction de doublageAlexandre Gibert
 
» Staff étendu
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)7 octobre 2020
1ère diffusion hertzienne23 mai 2021 (Canal+)
1ère diff. Cable/Sat/TNT15 mai 2021 (Canal+ Family)
Rediffusions16 mai au 1er juin 2021 (Canal+ Family)
26 mai 2021 (Canal+)
Editions
Sortie en DVD / Blu-ray25 août 2021 (AB Vidéo)
Synopsis

Dans la campagne française, pendant la Seconde Guerre Mondiale, le célèbre professeur Bresson confie à sa famille son journal, la clé menant vers un trésor convoité par les nazis. Ceux-ci abattent le professeur et tuent sa famille dans un accident de voiture. Seule Laetitia, un bébé, survit, recueillie par le professeur Lambert, membre de l'Ahnenerbe, tandis que le précieux journal est perdu dans l'accident.

Il est finalement retrouvé des années plus tard, exposé dans un musée à Paris. Le célèbre cambrioleur Lupin III, petit-fils d'Arsène Lupin, parvient à s'en emparer, au nez et à la barbe de l'inspecteur Zenigata, mais se le fait ensuite dérober par Fujiko. Il s'associe avec Laetitia, devenue adulte et se faisant passer pour une policière afin de subtiliser le journal, sur ordre de Lambert. Celui-ci, avec une armée d'anciens nazis dirigée par Gerald, un officier austère, veut s'emparer du document et utiliser les terribles pouvoirs que renferment ce fameux trésor.
Lupin et Laetitia, aidés de Jigen, Fujiko et Goemon, mais aussi de Zenigata, vont tout faire pour empêcher les nazis de mettre la main sur ce trésor...

Commentaires

L'idée d'une itération de la licence Lupin III en image de synthèse est née dans l'esprit des pontes de TMS depuis un certain temps (si l'on excepte les adaptations en jeux-vidéos sur Playstation). Bien avant ce film, un court-métrage muet de deux minutes, Lupin 3DCG, avait été révélé parmi les bonus du Blu-Ray spécial Master File, sorti en 2012. La production d'un long-métrage débuta à l'été 2015 par l'intermédiaire du studio Marza, spécialisé dans ce style d'animation, sous la direction de Takashi Yamazaki, qui avait réalisé des films en prise de vue réelles comme la trilogie Always, Space Battleship (adaptation du manga Yamato de Leiji Matsumoto), mais aussi des films d'animation en 3D comme Stand by me Doraemon (qui fut un énorme succès dans l'archipel) et Dragon Quest : Your Story. Fan devant l'éternel de Lupin (en particulier du Château de Cagliostro), il s'investit corps et âmes dans la production et son scénario (qui connu 12 versions) afin de rendre hommage au personnage.
Monkey Punch, l'auteur du manga, s'était dit particulièrement enthousiaste vis-à-vis du projet, validant le script et le design des personnages. Il s'est éteint en avril 2019, à quelques mois de la sortie d'un film qu'il aura amplement soutenu et dont il n'aura vu aucune image. Du coté du staff, nous retrouvons également d'autres noms bien connus de la saga comme le compositeur Yuji Ohno, qui nous gratifie des excellents thèmes musicaux qu'il a composé pour la seconde série, mais aussi l'animateur et designer Kazuhide Tomonaga pour le design de L'Eclipse.

Lupin the First (nommé ainsi du fait qu'il s'agissait du premier film en 3D de la saga), afin d'être accessible à un plus large public, reprend la formule de la seconde série et des nombreux téléfilms annuels qui sortent depuis 1989, c'est pour cette raison que notre héros porte une veste rouge. Il s'agit donc d'un film d'aventure qui nous fait voyager à travers le monde (en France, en Amérique du Sud...) et ou il est question d'une chasse au trésor. A l'instar du Trésor d'Harimao, le scénario reprend des poncifs de la saga Indiana Jones, avec les nazis méchants. On notera d'ailleurs des références au troisième film de la saga de Steven Spielberg, La Dernière Croisade, avec le journal passant de mains en mains et les trois épreuves à passer dans le sanctuaire ou se trouve le trésor convoité. Le scénario se déroulant dans les années 60 (la décennie ou fut crée le manga), on y traite également des militaires germaniques qui étaient nostalgiques du régime nazi et de son dirigeant. La sensualité de Fujiko et la perversité de Lupin furent considérablement atténués afin que le long-métrage soit visible par un public assez large, bien qu'on y fasse encore référence au détour de deux ou trois séquences, et il n'est pas nécessaire de connaitre les personnage et le matériau de base afin d'appréhender cet univers, le film étant, de ce fait, largement accessible aux spectateurs néophytes.
Le passage de la 2D à la 3D, comme ce fut le cas pour Albator et Saint Seiya, est vraiment réussi : Non seulement les personnages et l'univers mis-en-place par Monkey Punch sont aisément reconnaissables mais en plus leurs design se prêtent parfaitement à ce style d'animation dynamique. Il suffit de voir le personnage de Lupin, dont la personnalité exubérante et les grimaces furent superbement travaillés. La 3D permit également d'avoir recours à des effets spéciaux et des scènes impressionnantes, en particulier lors d'un dénouement échevelé.
Les comparses de Lupin et l'inspecteur Zenigata, si ils peuvent être parfois en retrait dans l'histoire, sont tout de même essentiels et restent fidèles à eux-mêmes, c'est d'ailleurs une des œuvres dans lesquelles le bouillonnant policier s'allie à notre gentleman cambrioleur. Celui-ci, de même que ses aïeux, est au centre de l'intrigue, et sa relation avec Laetitia, une héroïne attachante dont la sensibilité fut bien mise en valeur, est non seulement crédible mais aussi émouvante. Les antagonistes, si ils ne font pas partie des plus marquants de la saga, sont efficaces. On pourra reprocher le fait que certains éléments soient prévisibles, mais cela n'entache pas le plaisir lors du visionnage.

Le film sortit au Japon en novembre 2019, puis un an plus tard en France, via le distributeur Eurozoom, qui avait programmé le film pour décembre 2020 avant de l'avancer au mois d'octobre. Du coté des voix, c'est un doublage franco-belge qui fut effectué au Luxembourg, dans le studio Soundtastic qu'utilise habituellement le distributeur Eurozoom. Pour les voix des cinq personnages de la série, les comédiens belges qui ont participés au doublage de l'épisode spécial 50ème anniversaire, Lupin brûle-t-il toujours ? (intégré à la cinquième série), furent rappelés. Les choix des voix sont judicieux, tant les cinq comédiens excellent dans leurs rôles, succédant à de grands comédiens. Mention spéciale également à Adeline Chetail, qui est particulièrement touchante dans le premier rôle féminin.
Dans la version japonaise, nous retrouvons le casting régulier de la licence. Il s'agit d'une des dernières œuvres à laquelle participa Kiyoshi Kobayashi, comédien vétéran qui interprétait Jigen dans toutes ses apparitions (à l'exception notable du Complot du Clan Fuma ou il fut remplacé par Banjô Ginga) et qui prit sa retraite en 2021, cédant sa place à Akio Ôtsuka.

Lupin the First est un excellent film d'aventure, palpitant et sans temps mort, un évènement rendant hommage à la fois à la saga mais aussi aux fans qui ont contribués à son succès, ainsi qu'à l'œuvre de Maurice Leblanc. Un hommage fut également rendu à Monkey Punch (de son vrai nom Kazuhiko Katô) dans le générique de fin. On ne peut que lui être reconnaissant d'avoir crée l'un des plus grands héros du Neuvième Art, ainsi qu'un univers qui aura inspiré bon nombre d'artistes et de réalisateurs talentueux.

Doublage
Voix françaises (Studio Soundtastic) :
Maxime DonnayLupin III
Adeline ChetailLaetitia
Michel HinderyckxDaisuke Jigen
Audrey DevosFujiko Mine
Jean-François RossionGoemon Ishikawa
Robert DuboisInspecteur Zenigata
Rémi BarbierLambert
Laurent BonnetGerard
Félix Lobo
Auteur : mauser91
Sources :
Livret et bonus DVD-BR
Lupin III : The First - image 1 Lupin III : The First - image 2 Lupin III : The First - image 3 Lupin III : The First - image 4 Lupin III : The First - image 5 Lupin III : The First - image 6 Lupin III : The First - image 7 Lupin III : The First - image 8 Lupin III : The First - image 9 Lupin III : The First - image 10 Lupin III : The First - image 11 Lupin III : The First - image 12 Lupin III : The First - image 13 Lupin III : The First - image 14 Lupin III : The First - image 15 Lupin III : The First - image 16 Lupin III : The First - image 17 Lupin III : The First - image 18 Lupin III : The First - image 19 Lupin III : The First - image 20 Lupin III : The First - image 21 Lupin III : The First - image 22 Lupin III : The First - image 23 Lupin III : The First - image 24 Lupin III : The First - image 25 Lupin III : The First - image 26 Lupin III : The First - image 27 Lupin III : The First - image 28 Lupin III : The First - image 29 Lupin III : The First - image 30


Rupan Sansei : THE FIRST © Monkey Punch, Maurice Leblanc / TMS Entertainment, Tôhô, 2019 Lupin III Movie Production Committee
Fiche publiée le 22 novembre 2021 - Dernière modification le 16 décembre 2021 - Lue 1328 fois