L'Enfance du Père Noël

Fiche technique
Nom originalSanta's First Christmas
Le premier Noël de Santa
OrigineRoyaume Uni, Allemagne
Année de production1992
ProductionSiriol Production, Cologne Cartoon, Eva Entertainment, S4C, Filmstiftung Nordrhein-Westfalen
Durée25 minutes
AuteurRobin Lyons, Andrew Offiler
RéalisationLes Orton
ProductionRobin Lyons, Jürgen Egenolf
ScénariiRobin Lyons, Andrew Offiler
Story-boardsWayne Thomas, Chris Glynn assistant
Production déléguéSteve Walsh EVA, Christopher Grace S4C
AnimationLloyd Sutton, Bjorn Frank Jensen, Jose Solis, Nicola Marlborough, Roger Phillips, ...
Chara-DesignEmmy Donaldson, Chris Glynn
DécorsMike Wall, Bryan Jones, Mike Hill, Graham Howells
LayoutWayne Thomas, Chris Glynn, Lloyd Sutton
Chef coloristeLydia Hoffnungsthal
Direction photographieMichael Kohlgrüber
MusiquesRandy Miller, Randy Peterson production
Gén. VO interpreté parTim Heintz
 
» Staff étendu
Diffusions
1ère diffusion hertziennevendredi 24 décembre 1993 (France 3)
1ère diff. Cable/Sat/TNTsamedi 24 décembre 1994 (Canal J)
Rediffusionslundi 2 janvier 1995 (France 3 - Bonjour Babar)
mardi 24 décembre 1996 (TSR)
mardi 24 décembre 1996 (RFO 1 Guyane - Mimi Noël)
Editions
Sortie en VHS1997 (Citel)
1999 (Citel - Les plus beaux contes de Noël)
2001 (Citel)
Synopsis

En Laponie, en sa demeure et à quelques heures du 25 décembre, le père Noël se remémore son passé en s'adressant aux jeunes téléspectateurs. Tout d'abord, celui de son enfance avec ses parents auxquels il offre son tout premier cadeau, une pierre qu'il a peinte pour servir, était-ce vraiment utile, de butoir de porte en plein hivers... Ensuite, celui qui l'a conduit à devenir le père Noël en évoquant la toute première fois où il décida d'apporter de la joie en offrant des cadeaux aux enfants.

Il évoque alors les rencontres importantes qu'il a faites et qui l'aideront dans sa grande entreprise. Tout d'abord celle de l'elfe Holly alors que celui-ci est coincé à la surface d'un lac gelé, le jeune et futur père Noël l'aidant à l'extraire de l'emprise de l'eau qui s'est solidifiée autour de son chapeau pointu. Holly le conduit alors au pays des glaces et l'invite à visiter l'atelier des elfes dirigé par Ivy, un vieil elfe quelque peu bougon. En ce lieu, les petits êtres aux allures de lutins fabriquent principalement des meubles en bois. Le jeune enfant qui vient d'en avoir l'idée leur suggèrent de fabriquer aussi des jouets et c'est dans cet élan de créativité qu'il se rêve à distribuer de tels cadeaux à tous les enfants du monde (dans sa formulation et le discours de l'enfant, ce passage semble faire écho au "I have a dream" de Martin Luther King). Parmi les jouets fabriqués, soulignant quelque peu le côté taquin du futur père Noël, on trouve un pantin de bois étant la copie conforme d'Ivy.

Quelque temps plus tard, le jeune enfant fabrique un petit traineau qu'il fait tirer par son chien Rex, mais l'expérience n'est guère concluante. Arrive alors Romuald le renne volant, littéralement tombé du ciel en faisant, disons le clairement, l'andouille : avec ses amis et sa famille de rennes volants, il faisait en fait le malin en montrant qu'il pouvait entre autres jongler avec ses bois très flexibles tout en volant (il parle même avec ses bois). Résultat, il a rencontré sans la voir la cime d'un sapin et il s'est retrouvé sous la neige en chutant également sur l'enfant et son chien. Séparé de son troupeau, Romuald est choisi par le jeune père Noël qui décide de faire un nouvel essai avec ce nouveau venu pour conduire le traineau, mais cela n'est pas plus concluant qu'avec Rex.
Ce n'est qu'un peu plus tard, le père Noël portant alors la barbe, en fait une fausse barbe blanche car il était encore jeune, que Romuald tirera avec un succès certain le traineau plein de jouets lors d'une première tournée expérimentale à travers le monde dans une nuit joignant 24 et 25 décembre. Parmi alors les paysages traversés – en compagnie également des elfes qui ont embarqués sur le traineau pour aider à la distribution des cadeaux – et que l'on peut voir à l'écran : le Parthénon, Stonehenge, le Sphinx de Gizeh et les pyramides, le Taj Mahal, la tour de Londres, la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux de Moscou, la Grande Muraille de Chine, la statue du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro, les statues de l'Île de Pâques, le mont Fuji, la savane africaine et l'Arctique, la statue de la Liberté, l'Arc de Triomphe de l'Etoile, la tour de Pise, et même les Pléiades. Ce tout premier tour du monde du père Noël et de ses amis s’achèvera au Mexique avec un traineau totalement vidé de son contenu alors qu'il reste un enfant qui n'a pas encore reçu de cadeau. Fort heureusement, l'elfe Holly aura une belle idée...

Commentaires

Un certain humour quelque peu irrévérencieux tout en étant bon enfant caractérise ce court-métrage qui est comme une petite fenêtre ouverte sur la jeunesse du plus célèbre vieil homme connu de chaque enfant, le père Noël. On découvre ainsi ce passé entrecoupé par des retours au présent dans la chaleureuse maison du père Noël avec un Romuald allongé sur un fauteuil, décontracté et se moquant gentiment de l'histoire contée. A propos de ce dernier, on remarquera que dans cette aventure, c'est le père Noël qui semble lui avoir tricoté son pull en laine bleue alors que dans la série dédiée au renne, c'est sa maman qui le lui confectionne.

Romuald, le renne, l'un des personnages principaux de cette Enfance du père Noël (Santa's First Christmas), était précédemment apparu une première fois et bien enrhumé dans le merveilleux court-métrage La Souris du père Noël (Santa and the Tooth Fairies) produit et dessiné un an auparavant, en 1991, par Jean-François Laguionie avec La Fabrique, Siriol Production et FR3. Court-métrage qui donnera ensuite naissance à la série Souris Souris (Tales of the Tooth Fairies) où Romuald fera également une apparition. Romuald connaîtra enfin la consécration puisqu'il deviendra peu après, en 1996, le héros de la série portant son nom, Romuald où l'on retrouve notamment l'elfe Ivy.

Diffusé pour la première fois le 25 décembre 1992 au Royaume-Uni sur BBC1, ce court-métrage anglais de Siriol Production fut coproduit avec l'Allemagne de par la présence du studio Cologne Cartoon pour le travail sur les couleurs. A noter également que contrairement à ce qui est indiqué sur une fiche de l'INA, La Fabrique, studio cévenole créé par Jean-François Laguionie, ne semble pas avoir participé à sa conception, les génériques de début et de fin de l'ouvrage n'en faisant pas mention, alors que les trois autres œuvres précitées avec Romuald ont été coproduites avec La Fabrique qui était au centre de ces créations, particulièrement celles de L'Enfance du père Noël et Souris Souris. Ce regroupement de quatre studios de différents pays européens sous le nom de EVA fut parmi les premiers du genre à se former en Europe, leur association sous l'égide de Cartoon du programme européen Media permettant financièrement de produire des oeuvres qu'ils n'auraient pu produire seul.

Doublage
Voix françaises :
Pierre Plessis
Claude Rollet
Daniel Crouet
Auteur : Captain Jack
L'Enfance du Père Noël - image 1 L'Enfance du Père Noël - image 2 L'Enfance du Père Noël - image 3 L'Enfance du Père Noël - image 4 L'Enfance du Père Noël - image 5 L'Enfance du Père Noël - image 6 L'Enfance du Père Noël - image 7 L'Enfance du Père Noël - image 8 L'Enfance du Père Noël - image 9 L'Enfance du Père Noël - image 10 L'Enfance du Père Noël - image 11 L'Enfance du Père Noël - image 12 L'Enfance du Père Noël - image 13 L'Enfance du Père Noël - image 14 L'Enfance du Père Noël - image 15 L'Enfance du Père Noël - image 16 L'Enfance du Père Noël - image 17 L'Enfance du Père Noël - image 18 L'Enfance du Père Noël - image 19 L'Enfance du Père Noël - image 20 L'Enfance du Père Noël - image 21


Santa's First Christmas © Robin Lyons, Andrew Offiler / Siriol Production, Cologne Cartoon, Eva Entertainment, S4C, Filmstiftung Nordrhein-Westfalen
Fiche publiée le 26 décembre 2020 - Lue 443 fois