Death Billiards

Fiche technique
Nom originalDeath Billiards (デス・ビリヤード)
OrigineJapon
Année de production2013
ProductionMadhouse
AnimationMadhouse
Durée24 minutes
AuteurYuzuru Tachikawa, Madhouse
RéalisationYuzuru Tachikawa
ProductionTakuya Tsunoki, Toshio Nakatani
ScénariiYuzuru Tachikawa
Story-boardsYuzuru Tachikawa
AnimationHiroyuki Horiuchi, Yûichi Takahashi, Yoshinori Kanemori, Aya Suzuki, Naoko Minamii, Ai Ogata, Eiko Mishima, Izumi Murakami, Boya Liang, Tatsuhiko Komatsu
Chara-DesignShin'Ichi Kurita
DesignKei Kobayashi (accessoires)
Direction de l'animationShin'Ichi Kurita
Direction artistiqueSatoru Hirayanagi
Chef coloristeYoshinori Horikawa
Direction photographieKazuya Arahata
Editions
Sortie en DVD / Blu-ray11 mai 2016 (Kaze)
Synopsis

Un ascenseur ouvre ses portes, un vieil homme en sort et suit une jeune femme. Il arrive dans un bar très impressionnant. La jeune femme rejoint le barman derrière le comptoir. Le barman souhaite la bienvenue au Quindecim (le nom du bar) au vieil homme et lui demande de s’asseoir au comptoir au côté d’un jeune homme.
C’est alors que le barman leur demande si les deux hommes se souviennent comment ils sont arrivés au Quindecim. La réponse est négative pour les deux et donc le barman commence à clarifier la situation. Les deux hommes doivent participer à un jeu déterminé au hasard par une roulette et qu’ils doivent jouer au péril de leur vie. Ce n’est que la partie terminée qu’ils pourront quitter le bar.
Après avoir parcouru le bar en long et en large, le jeune homme ne trouve pas un moyen de sortir. C’est alors que le vieil homme actionne la roulette. La roulette a tranché et le jeu sera une partie de billard où les boules représenteront leurs organes.
Mais la partie sera loin d’être simple pour les deux hommes. Très vite, ils comprendront que quelque chose cloche en ressentant de la douleur correspondant aux organes représentés sur les boules tombant dans les trous et que les paroles du barman pourraient bien être vraies...

Commentaires

À cause d'un trop grand nombre de productions d’animation japonaise, certaines productions sont sous-traitées et confiées à des animateurs étrangers, empêchant ainsi les jeunes animateurs japonais de développer leurs propres talents. Devant ce constat, l’Agence pour les Affaires Culturelles du Japon et la JAniCA (Japan Animation Creators Association) décident en 2010 de créer le Wakate Animetâ Ikusei Purojekuto que l’on peut traduire en Projet de Formation pour jeunes Animateurs.
Chaque année, de jeunes animateurs n’ayant aucune ou très peu d’expérience dans la réalisation sont choisis par candidature. Quatre projets sont choisis et on leur donne le budget et les moyens de créer 1 court-métrage de 24 minutes dont l’intégralité doit être produite au Japon.
Il y a de nombreuses règles à respecter et dans les plus importantes on peut noter que le réalisateur doit écrire lui-même le scénario. Il est également interdit d’adapter un manga ou de continuer une adaptation incomplète. Impossible également de reprendre une production déjà existante. Il est permis d’adapter des romans et des contes folklorique sous certaines conditions. Concernant le public cible, il n’existe aucune règle, le choix appartient au réalisateur. Selon son bon vouloir, le court-métrage peut cibler les enfants comme un public plus âgé (sans tomber dans la pornographie). Concernant la conception des personnages, il est interdit de reprendre des personnages déjà existants. Cependant, des exceptions aux règles peuvent avoir lieu.
Le Wakate Animetâ Ikusei Purojekuto a porté pas moins de trois noms jusqu’à aujourd’hui. Le premier est Project A utilisé pour les projets de 2010 et diffusés en 2011. A partir de 2012, un nouveau nom a été utilisé, Anime Mirai (ce dernier mot se traduit par futur/avenir), et sera utilisé jusqu’en 2015. Et enfin en 2016, un nouveau changement de nom eut lieu, Anime Tamago (œuf en japonais) est à l’heure actuelle le nom utilisé.

C’est ainsi que Death Billiards vit le jour. Diffusé lors du Anime Mirai 2013 dans plusieurs cinémas japonais au côté des 3 autres court-métrages : Arve Rezzle: Kikaijikake no Yôsei-tachi, Ryo et Little Witch Academia (la première version qui donnera naissance à une suite en film et un remake en série télévisée).
Après des années à officier au poste de directeur technique, story-board et parfois d’animateur, Yuzuru Tachikawa obtint l’occasion de montrer son talent. Mystérieux est le mot qui définit le mieux ce court-métrage. L’ambiance comme les personnages dégagent tous une part de mystère. Ce sentiment est accentué en premier lieu par le fait qu’aucun personnage ne possède de nom et que la fin est tout autant étrange que le reste. Malgré un concept aussi simple qu'une partie de billard, nous sommes plongés dans un combat palpitant où les 2 adversaires sont prêts à tout, quitte à montrer leur côté le plus sombre. Yuzuru Tachikawa nous offre pour sa première réalisation un spectacle captivant et apportant des questions sur l’existence. De même pour l’animation, confiée aussi bien à des animateurs chevronnés qu’à des débutants : visuellement l’œuvre est très belle avec une très bonne utilisation de la 3D. La musique est également une grande réussite, bien qu'on s'étonnera que le compositeur ne soit pas crédité.

Deux ans après la sortie de Death Billiards fut diffusée la série Death Parade. Il s'agit d'un remake de Death Billiards avec toujours au commande Yuzuru Tachikawa. Sa carrière passe alors un cap important. Un an après Death Parade, il réalise une adaptation qui fait grand bruit à sa sortie, Mob Psycho 100, et en 2018, il réalise le vingt-deuxième film Détective Conan !

Death Billiards est sorti en France par l’intermédiaire de Kazé en tant que bonus de l’édition physique de Death Parade. Contrairement à la série qui a bénéficié d'un doublage français, il n’est disponible seulement qu’en version originale sous-titrée en français.

Auteur : CodeGawain
Death Billiards - image 1 Death Billiards - image 2 Death Billiards - image 3 Death Billiards - image 4 Death Billiards - image 5 Death Billiards - image 6 Death Billiards - image 7 Death Billiards - image 8 Death Billiards - image 9 Death Billiards - image 10 Death Billiards - image 11 Death Billiards - image 12 Death Billiards - image 13 Death Billiards - image 14 Death Billiards - image 15 Death Billiards - image 16 Death Billiards - image 17


Death Billiards © Yuzuru Tachikawa, Madhouse / Madhouse
Fiche publiée le 22 août 2019 - Lue 553 fois