Transformers Beast Machines

Fiche technique
Nom originalBeast Machines : Transformers
OrigineCanada, Etats Unis
Année de production1999-2000
ProductionYTV, Hasbro
AnimationMainframe Entertainment
Nombre d'épisodes26
Superv. en chef de l'anim.Casey Kwan
Direction artistiqueKen Henderson
Direction de l'écritureMarty Isenberg, Bob Skir
DécorsKen Henderson
MusiquesRobert Buckley
Adaptation françaiseCatherine Valduriez
Direction de doublageFrédéric Meaux
 
» Staff étendu
Editions
Sortie en DVD4 juillet 2007 (Sony)
Synopsis

Cybertron (planète d’origine des Transformers) est une terre désolée presque vide de toute vie. L'histoire commence alors que Optimus Primal, chef des Maximals (des Autobots se transformant en animaux) y fuit des Vehicons, Transformers sans âmes, qui le poursuivent dans l’objectif de le détruire. Au cours de sa fuite, Optimus Primal voit une boule de lumière qui lui indique le chemin. En la suivant, il retrouve ses amis Maximals : Rattrap, Veuve Noire et Velocitor. Ceux-ci sont amnésiques et ne savent pas comment retrouver leur forme d'origine d'Autobots. Par ailleurs, ils n'ont aucune idée de qui sont leurs poursuivants. Optimus Primal a alors de nouvelles visions qui permettent à lui et son équipe de trouver l’Oracle (responsable des boules de lumières et des visions d’Optimus) qui reformate leurs corps. Ainsi, ils peuvent retrouver leurs formes bipèdes et devenir des êtres techno-organiques. Mais peu après, ils sont rapidement détectés et attaqués par des Vehicons. Ce combat permet aux Maximals d’utiliser leurs nouveaux corps bien qu’ils n’arrivent pas à s'en servir correctement, à l’exception d’Optimus.
Malheureusement pour eux, dans sa forteresse, Megatron, chef des Predacons (Decepticons se transformant en animaux), détecte lui aussi la présence des Maximals. Il se trouve que c’est Megatron qui est l’origine de la situation actuelle de la planète Cybertron. Il a volé l’Étincelle (âmes des Transformers) de tous les Cybertroniens pour créer une planète purement technologique et entièrement sous son contrôle et celle de son armée de Vehicons. Son but est à l’opposé de celui d’Optimus Primal qui souhaite accomplir la tâche que lui a confié l’Oracle : rendre Cybertron techno-organique.

Commentaires

Suite de la série Transformers Beast Wars (plus connue chez nous sous le titre : Animutants), Transformers Beast Machines continue à mettre en avant des Transformers se transformant en animaux bien que cela dépende d’un personnage à l’autre.
Précision sur les chefs des 2 camps (Maximals et Predacons/Vehicons) : même si ils portent les mêmes noms qu’Optimus Prime (chef des Autobots) et Megatron (chef des Decepticons) de la série série d’origine, ce sont des Transformers homonymes. Les chefs de camps d'origine sont présents dans l’univers des séries Beast car ces séries se déroulent dans un univers alternatifs où des événements se produisent différemment.

L’histoire a pour particularité de se dérouler entièrement sur Cybertron et d’avoir une dimension philosophique que n'avait pas la précédente série car, entre temps, il y eut du changement dans l’équipe de production. Les directeurs d’écriture de la précédente série ont été remplacés et le résultat a fait que la popularité de la série n’a pas pu atteindre ni égaler celle d’Animutants. Les personnages ne respectaient plus le développement de la précédente série et plusieurs idées mises en place ont aussi été supprimées. Tous ces problèmes ont très certainement conduit à la courte durée de Transformers Beast Machines.

Visuellement, la série, qui date de 1999, est complétement dépassée. Provenant du studio canadien Mainframe Entertainmen (renommé depuis 2007 en Rainmaker Entertainment), l’animation utilise des images de synthèses qui en rebutera plus d’un. Néanmoins, après un certain temps d’adaptation, on finit par ne plus être gêné même si certaines scènes restent toujours facheuses. Cependant, on peut noter que les expressions faciales sont très réussies contrairement à certaines séries Transformers produites par après (on peut citer par exemple la série Transformers Energon où les visages ne sont pas très expressifs).

Sûrement dans le but de surfer sur la sortie du premier film Transformers en prises de vues réelles de Michael Bay, Sony édite la série en DVD en juillet 2007 en France. (étrangement, Animutants reste toujours inédit chez nous sur ce support).
Le doublage est de très bonne qualité car chaque personnage de la série possède une voix qui lui est propre et les anciens personnages retrouvent même les noms français qu’ils possédaient durant Animutants. Pour les nouveaux personnages, seul Chauvesoucri (Nightscream aux États-Unis) change de nom dans le doublage français.
En revanche, aucune des voix de la première série Beast ne revient dans ce doublage car celui-ci a été réalisé en Belgique - il s’agit d'ailleurs du premier doublage belge de la saga Transformers. La même chose se produira pour les nouvelles productions d’animation et on y retrouvera Erwin Grünspan dans le rôle d’Optimus, même si il ne s’agit pas du même personnage.
C’est du côté de l’adaptation que le doublage français trouve quelques défauts. Premièrement, le mot "Spark", en français "Étincelle", est traduit. Ce terme, n’est normalement pas traduit car - et c’est le cas ici - la traduction de celui-ci pose un problème de compréhension surtout que la série n’en explique pas la signification. Deuxièmement "Vector Sigma", nom d'un artefact de la saga, est traduit littéralement en "Vecteur Sigma".

Au Japon, la série a mis du temps à arriver : il a fallu attendre 2004 pour qu’elle atterrisse là-bas. Le plus gros changement fait dans la version japonaise est le comportement de Chauvesoucri qui est modifié pour devenir un stéréotype d’homosexuel !
On peut penser que la raison de cette diffusion tardive de la série (ainsi que des 2 dernières saisons d’Animutants) vient du fait que les Japonais ont produit leurs propres séries Transformers Beast.
Ces productions exclusives au Japon se nomment : Beast Wars II (il existe aussi un film dérivé de cette dernière) et Beast Wars Neo. Elles racontent une histoire indépendante des séries américaines et utilisent une animation plus traditionnelle.

Une troisième série américaine Beast était prévue pour 2001 : Transtech. Finalement celle-ci fut annulée et remplacée par la série japonaise Transformers Cars Robots (Robots in Disguise aux USA), inédite chez nous. La raison de l’annulation n’est pas connue mais on peut penser que l’insuccès de Beast Machines et les problèmes d'argent de Hasbro et de Mainframe Entertainment y sont pour quelque chose.

Liste des épisodes
Saison 1 :
1. Remise à zéro
2. Maître du conseil
3. Les Feux du passé
4. Poursuite
5. Le fruit défendu
6. Le maillon faible
7. Révélations – partie I
8. Révélations – partie II
9. Révélations – partie III
10. Survivant
11. Guerre techno-organique – partie I
12. Guerre techno-organique – partie II
13. Guerre techno-organique – partie III
Saison 2 :
14. Retombées
15. Noble sauvage
16. Prométhée
17. Une sombre nuit
18. Un loup dans la bergerie
19. Terre natale
20. La guerre des étincelles – partie 1
21. La guerre des étincelles – partie 2
22. La guerre des étincelles – partie 3
23. Obscurité
24. Bataille finale – partie 1
25. Bataille finale – partie 2
26. Bataille finale – partie 3
Doublage
Voix françaises (Studio Dubbing Brothers) :
Erwin GrünspanOptimus Primal
Jean-Paul DermontMegatron
Nicolas DuboisRattrap
Marc WeissVelocitor
Nathalie StasVeuve Noire
David ManetJetstorm
Jean-Marc DelhausseThrust
Bruno BulteTankor
Isabelle LoisonOracle
Frédéric MeauxDrone de diagnostique, Oracle
Peppino CapotondiChauvsoucri
Patrick WaleffeNoble
Laurence CésarBotanica
Stéphane ExcoffierStrika
Patrick DonnayObsidian
Auteur : CodeGawain
Sources :
tfwiki.net (images)
Transformers Beast Machines - image 1 Transformers Beast Machines - image 2 Transformers Beast Machines - image 3 Transformers Beast Machines - image 4 Transformers Beast Machines - image 5 Transformers Beast Machines - image 6 Transformers Beast Machines - image 7 Transformers Beast Machines - image 8 Transformers Beast Machines - image 9 Transformers Beast Machines - image 10 Transformers Beast Machines - image 11 Transformers Beast Machines - image 12 Transformers Beast Machines - image 13 Transformers Beast Machines - image 14 Transformers Beast Machines - image 15 Transformers Beast Machines - image 16 Transformers Beast Machines - image 17 Transformers Beast Machines - image 18 Transformers Beast Machines - image 19


Beast Machines : Transformers © / YTV, Hasbro
Fiche publiée le 29 mars 2018 - Dernière modification le 13 avril 2018 - Lue 914 fois