Si j'étais... Si j'avais...

Fiche technique
Nom originalSi j'étais... Si j'avais...
OrigineSuisse, France, Canada
Année de production1979
ProductionSRG SSR, TF1, S.R.C.
Nombre d'épisodes13 x 6 minutes + un pilote
AuteurGisèle Ansorge, Ernest Nag Ansorge
RéalisationGisèle Ansorge, Ernest Nag Ansorge, Robi Engler, Nicole Perrin, Jean Perrin
ScénariiGisèle Ansorge, Ernest Nag Ansorge
AnimationGisèle Ansorge, Ernest Nag Ansorge
Direction photographieGisèle Ansorge, Ernest Nag Ansorge
MusiquesThierry Fervant
Gén. VF interpreté parMartine Pernet
Diffusions
1ère diffusion hertzienne30 juin 1980 (TF1 - Croque Vacances)
1ère diffusion francophonedécembre 1979 (TSR)
Synopsis

Au clair de lune, je suis Colin, je voudrais inventer un jeux,
Où je serais, le magicien, pour transformer ce que je veux,
Mais si j'étais, ah si j'avais, mais si j'étais, ah si j'avais,
Viens partager, mon univers, rempli d'histoires imaginaires.


S'imaginer être ce que l'on est pas, s'imaginer avoir une autre enveloppe corporelle que celle qui fait de nous ce que nous sommes et qui nous permet de voir le monde comme ce corps à la possibilité de nous le montrer, s'imaginer être autre chose que ce que nous sommes et voir l'univers autrement, c'est ce que fait Colin, jeune enfant à l'esprit vagabond et lunaire.

Ce petit « Nicolas » rêveur est de même tel un « petit prince » interrogeant la Lune bienveillante à son égard. Colin se fera ainsi bulle de savon aussi légère que ses pensées : celles-ci le conduiront à toucher aux divers éléments de la Terre, de l'eau au feu, à être aussi petit qu'une fleur et aussi grand qu'un géant, et à sortir même de ses poches tel un magicien qu'il sera également, nuage, papillons et arc-en-ciel.

Commentaires

Coproduite entre la Suisse romande, le Québec et la France, cette série a été créée par le couple suisse Ansorge, Gisèle (1923-1993) et Ernest dit Nag (1925-2013), spécialistes de l'animation à base de sable de quartz noir qu'ils ont expérimenté à partir des années 60 (leurs premiers travaux d'animation dans les années 50 usaient d'autres techniques). Ils offraient ici aux jeunes téléspectateurs une œuvre d'une douce poésie, à l'image des colorations choisies et d'un certain sens de la manipulation du sable. A cet égard, le thème de la transformation passant par Colin est aussi au cœur même du processus de création de l'animation avec du sable, cette matière étant toujours la même mais recevant des formes à volonté ne se conservant qu'un instant, le temps d'en capter l'image et de passer à un autre dessin de sable. Gisèle Ansorge évoquait la particularité de cette technique : « Avec le cellulo, les dessins restent. Avec le sable de quartz, chaque image détruit la précédente. J'aime ce risque. Si on se trompe, il faut tout refaire. » (Le Nouveau Quotidien, le 8 mars 1992).

On remarquera que la Lune est un élément exploité dans plusieurs oeuvres de Gisèle et Ernest-Nag Ansorge, évidemment dans Le Petit garçon qui vola la Lune en 1988 où – en cette adaptation du conte écrit en 1949 par Charles-François Landry – Gisèle Ansorge donnait forme aux dessins de sable en creusant directement la couche de poudre recouvrant le fond éclairé, mais aussi dans Allunisons en 1970 et qui déjà suggérait l'idée de posséder l'astre, ainsi que dans Sabbat en 1991 où d'autres possessions se déroulaient un soir de pleine Lune. Quant à la relation entre Colin et le satellite, l'ouvrage étant destiné à un très jeune public, elle est de fait beaucoup plus amicale et portée par un sentiment de dévotion.

La chanson du générique apportera une touche supplémentaire à l'atmosphère proche de la comptine. Composée par Thierry Fervant qui avait précédemment signé la musique du seul long-métrage en prise de vue réelle de Gisèle et Ernest-Nag Ansorge, D'un jour à l'autre (1974), et qui composera par la suite les musiques du Petit garçon qui vola la Lune et de Sabbat, elle était interprétée avec douceur par Martine Pernet, artiste très populaire alors puisqu'elle animait l'émission jeunesse Au Pays du Ratamiaou (1977-80) sur la télévision suisse romande, programmation à laquelle participait par ailleurs à la confection et manipulation des marionnettes Jean Perrin qui œuvra aussi à la conception photographique de Si j'étais... Si j'avais.... Jean Perrin a également confectionné et manipulé des marionnettes pour les Babibouchettes (1981-1999), Babibouchettes que l'on a pu apercevoir en France en 1992-93-94 sur TV5 via le Câble auprès d'Henri Dès et sa Poèt'Machine avec Albert le Vert.
Lors des périodes de Noël (un peu comme pour nos Visiteurs du Mercredi en Visiteurs de Noël) Au Pays du Ratamiaou prenait pour titre Noël au Pays du Ratamiaou et lors du mois de décembre 1979, l'émission fut suivie dans l'heure suivante par Si j'étais... Si j'avais..., première diffusion de cette dernière sur la RTS.

Liste des épisodes
01. Si Colin était léger comme une bulle de savon
02. Si Colin avait des papillons dans sa poche
03. Si Colin était un géant
04. Si Colin était magicien
05. Si Colin était l'eau
06. Si Colin était une fleur
07. Si Colin était né dans la mer
08. titre inconnu
09. Si Colin avait un arc-en-ciel dans sa poche
10. Si Colin avait un nuage dans sa poche
11. Si Colin était une maison
12. Si Colin était le feu
13. Si Colin était invisible
Auteur : Captain Jack
Listings : Gib
Si j'étais... Si j'avais... - image 1 Si j'étais... Si j'avais... - image 2 Si j'étais... Si j'avais... - image 3 Si j'étais... Si j'avais... - image 4


Si j'étais... Si j'avais... © Gisèle Ansorge, Ernest Nag Ansorge / SRG SSR, TF1, S.R.C.
Fiche publiée le 10 novembre 2017 - Lue 470 fois