Kid Ordinn - Le cri qui met K.O.

Fiche technique
Nom originalKid Ordinn - Le cri qui met K.O.
OrigineBelgique
Année de production1979
ProductionBelvision
Nombre d'épisodes1 X 6 minutes
Auteur BDGilbert Gascard (dit Tibet)
RéalisationJos Marissen
AnimationNic Broca
AdaptationJos Marissen, Gilbert Gascard (dit Tibet)
DécorsMichel Leloup
CouleursPaulette Smets-Melloul, Maddy Grogniet, Hélène Pavet
MontageMichèle Maquet
MusiquesAlain Pierre
Diffusions
1ère diffusion francophone6 janvier 1985 (Radio Québec - Ciné-Cadeau)
Rediffusions23 décembre 1985 (Radio Québec)
Editions
Sortie en VHS1981 (Régie Cassette Vidéo)
Synopsis

L'ouest américain, à l'époque de la ruée vers l'or, dans une commune reculée de toutes grandes civilisations et en plein désert... Le shériff de la ville est fortement mécontent, comme à son habitude. Il souhaite boire son café matinal, mais malheureusement pour lui, le shériff-adjoint, Kid Ordinn, qu'il surnomme tire-au-flanc, ne peut lui préparer, étant extrêmement malade et sous l’horrible influence d'un vilain rhume des foins...
Sous les conseils avisés, ou plutôt les ordres exprimés, du shériff, Kid se rend chez le médecin du patelin. Là-bas, il se rend compte qu'il possède un étrange pourvoir !

Commentaires

Dans les années 1970, Belvision est reconnu dans le monde pour son savoir faire, à tel point qu'il est monnaie courante de comparer le studio à un Disney Européen.
Nombre de bandes dessinées franco-belges seront adaptées en séries et films d'animation : Lucky Luke (1971), Les aventures de Tintin d’après Hergé, La Flûte à Six Schtroumpfs ou Astérix et Cléopâtre ne sont qu'un mince échantillon du registre des merveilleuses productions belges. C'est donc tout naturellement qu'en 1978 une idée émerge du siège de Belvision : pourquoi ne pas réaliser l'adaptation, en série d'animation, de la tant populaire et incontournable BD de Tibet, "les aventures de Chick Bill". Après moult travaux et recherches, un pilote est terminé en 1979, adaptant une partie de l'histoire «Dog Bull et Kid Ordinn».
Étrangement, malgré la participation de l'érudit du dessin Nic Broca, (ayant activement collaboré avec Belvision dans le cadre des dessins animés Pinocchio dans l'espace , Astérix le gaulois, Tintin et le temple du soleil, ou encore Tintin et le Lac aux Requins), dans l'animation du pilote, ce dernier n'a jamais permis à la création d'une série à proprement dite.
Cela n'a pas empêché la commercialisation et la diffusion, de cette unique épisode au grand public. En effet, dés 1981, l’œuvre est proposée en VHS, en France, dans la collection Canal Jeune de l'éditeur R.C.V. ,Régie Cassette Vidéo dans sa forme longue. Cette cassette vidéo comprenait, en plus de Kid Orninn, cinq épisodes de séries d'animation franco-belge diverses... le titre de la VHS était «Les héros du journal de Tintin».

En plus de quelques diffusions dans des festivals, nous pouvons noter que ce pilote fut diffusé en 1985, au Québec, au court de l'émission annuelle destinée à la jeunesse, Ciné-Cadeau de la chaîne télévisée Radio-Québec. Cette dernière renomma, d'ailleurs, au cours d'une rediffusion, l'épisode "Kid Ordinn: Le cri qui met K.O" en "Kid Ordinn : Le shérif amène Kid chez le médecin"... il est bien de noter que le titre tient lieu de résumé ! Etrange, n'est-ce-pas ?!

Aussi, nous pouvons ajouter que, malgré le fait qu'il s'agisse ici d'un pilote censé être plus que rudimentaire dans tous les points, l'épisode à eu droit à un doublage réunissant les perles de la voxographie française, comme :
- Michel Modo, connu pour son rôle de gendarme au côté de Louis de Funès et Michel Galabru, mais aussi pour avoir prêté sa voix à Ralph des Animaniacs, Koda de Mégalopolis, sans oublier une vingtaine de personnages des Simpson, dont Charles Montgomery Plantagenet Schicklgruber Burns.
- Jacques André François Joseph Barbé, dit Jacques Dynam, doublant des personnages secondaires dans le monde de l'animation, mais en dehors du doublage de dessin animé, il doubla aussi, le vénérable Jerry Lewis.
- Guy Pierauld, un timbre vocal reconnaissable parmi tant d'autres, incarnant la voix française historique de Woody Woodpecker, mais surtout, de Bugs Bunny.

Pour revenir à Kid Ordinn: Le Cri qui met K.O, elle semble n'avoir jamais eu droit à une apparition télévisuelle en France, ce qui est fort dommage, mais usuel pour un pilote.
Enfin, nous pouvons noter que ce n’est pas l'unique pilote a avoir été commercialisé dans le marché francophone, la preuve en est que la VHS, dont nous avons parlé plus haut, «Les héros du journal de Tintin», contient, en plus de quelques épisodes de séries d'animation, des épisodes dits pilotes, uniques, tels que Oumpah-Pah (Le peau rouge) ou Spaghetti (A la romaine), pour n'en citer que deux.

Doublage
Voix françaises (Studio L'Equipe) :
Guy PierauldKid Ordinn
Jacques Dynamle sheriff
Michel ModoLe prisonnier
Ky DuyenLe docteur
Auteur : sam54
Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. - image 1 Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. - image 2 Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. - image 3 Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. - image 4 Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. - image 5 Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. - image 6 Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. - image 7 Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. - image 8 Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. - image 9 Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. - image 10 Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. - image 11 Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. - image 12


Kid Ordinn - Le cri qui met K.O. © Gilbert Gascard (dit Tibet) / Belvision
Fiche publiée le 06 novembre 2017 - Lue 519 fois