Labyrinthe

Fiche technique
Nom originalLabyrinth
OrigineEtats Unis, Royaume Uni
Année de production1986
ProductionTristar Pictures, Jim Henson Productions, Lucasfilm
Durée1h40
AuteurJim Henson, Dennis Lee
RéalisationJim Henson
Assistant-réalisationPeter MacDonald, Ken Baker
ProductionEric Rattray
Producteur exécutifGeorge Lucas, Robert Watts, David Lazer, Martin Baker
ScénariiTerry Jones, Jim Henson, Elaine May, Laura Phillips, George Lucas
Story-boardsMartin Asbury
Effets SpéciauxTerry Ackland-Snow, George Gibbs
ManipulationBrian Henson, Ron Mueck, David Barclay, Rob Mills, David Goelz, Karen Prell, Frank Oz, Steve Whitmire, Kevin Clash, Shari Weiser, Toby Philpott, Anthony Asbury
Conception graphiqueBrian Froud
Direction artistiqueElliot Scott, Michael White, Fred Evans (sculptures)
Direction de l'écritureAngela Allen
DécorsRoger Cain, Peter Howitt
MontageJohn Grover
Direction photographieAlex Thompson
CostumesBrian Froud, Ellis Flyte
MusiquesTrevor Jones, David Bowie
Adaptation françaiseGeorges Dutter (1er doublage)
Direction de doublageJacqueline Porel (1er doublage)
ChansonsDavid Bowie
CoordinationBrian Henson, Kevin Clash
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)3 décembre 1986
Editions
Sortie en VHS1987 (Warner Home Vidéo)
Sortie en VHS / DVD12 octobre 1999 (Columbia Tristar)
Sortie en Blu-Ray Disc9 novembre 2016 (Sony - Edition 30ème anniversaire)
Sortie en DVD / Blu-ray9 septembre 2009 (Sony)
Synopsis

Sarah Williams est une jeune fille rêveuse qui aime échapper à sa belle-mère Irene, qu'elle déteste, dans un monde imaginaire où elle s'imagine affronter le roi des gobelins, entourée de ses jouets et de ses romans.
Un soir, sur le coup de la colère, elle fait le vœu que son petit-frère, le nourrisson Toby, soit emporté par les gobelins dans Gobelinville (Coboldville dans le premier doublage) et qu'il fasse partie des leurs. Contre toute attente, son souhait se réalise, et Toby se fait enlever par les sbires du roi des gobelins, Jareth. Ce dernier laisse à Sarah un ultimatum : si dans treize heures elle ne libère pas Toby, celui-ci sera transformé en gobelin et fera partie intégrante du bestiaire de Jareth.

Sarah se fraye un chemin dans le terrible labyrinthe entourant Gobelinville, apprend à ne pas se fier aux apparences et rencontre des personnages extravagants qui ne feront que la diriger vers la sortie. Mais elle se fait des amis comme Sir Dydimus, le gardien des marais, Ludo, un gobelin ressemblant à un gros nounours, et Hoggle, le grincheux concierge du labyrinthe. Ensemble, ils se lancent à l'assaut de la cité malgré les nombreuses embuches laissées par Jareth, qui manipule notamment Hoggle afin de trahir notre jeune héroïne...

Commentaires

Après une première expérience sur Dark Crystal, Jim Henson (le papa des Muppets) et l'illustrateur Brian Froud décident de retravailler sur un nouveau long-métrage qui ferait, cette fois, interagir des acteurs avec les marionnettes, et serait surtout orienté vers la comédie, contrairement à Dark Crystal qui était un film-noir. Ils approchèrent, pour cela, la société Lucasfilm et George Lucas, qui produira le film, ainsi que le romancier Dennis Lee pour développer le projet, mais le scénario sera finalement signé par Terry Jones, ex-membre des Monty Python, qui écrira un premier jet en 1984. Le script subira de nombreuses réécriture, notamment par Henson, Laura Phillips, Elaine May et George Lucas, bien que seul Jones sera crédité.
Mais ce sera l'arrivér du chanteur David Bowie dans le rôle de Jareth qui déterminera la direction que prendra le film, grâce à son extravagance. Alors que le personnage ne devait pas avoir un très grand rôle à l'origine, Henson fut tellement fasciné par l'approche du chanteur qu'il décida d'étoffer le rôle et d'en faire un personnage important. En plus de jouer l'un des rôles principaux, Bowie écrit des chansons qu'il interprète lui-même dans le film, notamment Magic Dance, As the World Falls Down, et Within You, qui a son importance à la fin du film. La toute jeune Jennifer Connelly, qui avait notamment été révélée dans Il était une fois en Amérique (de Sergio Leone), interprète Sarah, et c'est le propre fils de Brian Froud, Toby, alors âgé de deux ans, qui joue son petit frère.
Outre Lucas, on retrouve également d'autres personnes ayant travaillé sur la saga Star Wars, notamment Frank Oz qui a donné vie à Yoda, les marionnettistes Toby Philpott et David Barclay qui ont animé le personnage de Jabba dans Le Retour du Jedi, et les acteurs Kenny Baker (R2D2) et Warwick Davis (l'ewok Wicket) jouent des gobelins.

Comme on pouvait s'y attendre de la part de grands noms du marionnettisme, l'animation des personnages est impressionnante ! Leurs mouvements et leurs expressions faciales sont bien travaillés et on ne ressent jamais le côté faux. Le savoir-faire d'Henson et de son équipe se ressent parfaitement, en particulier lors de la séquence des Mains Secourables, dans laquelle des mains forment des visages discutant joyeusement avec une Sarah en mauvaise posture.
Quant aux décors et aux personnages crées par Brian Froud, leurs aspects à la fois gothiques et délirants rendent l'univers du film varié et expressif.

Enfin, le scénario, bien qu'il démarre sur une base simpliste, est plus complexe et fouillé qu'il n'y parait : toute l'aventure de Sarah dans le labyrinthe marque, en réalité, la fin de son enfance et son entrée vers l'âge adulte, où elle réalise que sa quête d'aventure fantastique n'est qu'un fantasme d'adolescente et qu'elle doit se concentrer sur les choses essentielles de la vie, notamment son petit frère (en témoigne la scène symbolique où elle met à sac une réplique de sa chambre créée par Jareth). De plus, sa relation avec les personnages secondaires, notamment Jareth et Hoggle, avec lesquels elle tisse des liens ambigus, est très bien écrite, et on ressent parfaitement la complicité avec ses amis gobelins. Enfin, les situations délirantes dans lesquelles s'embourbe Sarah sont très drôles et diablement ironiques, rendant ses interactions avec les gobelins plus drôles encore.
A noter que la confrontation finale entre Sarah et Jareth, qui se déroule dans un décor rempli d'escaliers sans dessus-dessous, est inspirée d'un tableau de Maurits Cornelis Escher, "Maison aux escaliers".

La promotion du film fut importante, notamment grâce à la présence de David Bowie et à l'avènement de nombreux produits dérivés : adaptation en comics par Marvel, novélisation, jeu-vidéo édité par Famicom/Nintendo (mais uniquement sorti au Japon) puis sur Commodore 64...
Il existe également une suite sous forme de manga en 4 volumes nommée Jim Henson's Return to Labyrinth (2006-2010), écrit par l'américain Jack T. Forbes (qui a notamment édité Fullmetal Elchemist aux États-Unis) et dessiné par Chris Lie. Il fut édité en Amérique par Tokyopop, mais il n'a, semble-t-il, jamais été édité en France. Les couvertures sont de l'illustratrice Kôyu Shurei, connue pour avoir dessiné de nombreuses couvertures pour des mangas ou des romans au Japon, et aussi auteur du manga Alichino. Cette suite se concentre sur le personnage de Toby, devenu adolescent, qui retourne dans le Labyrinthe en compagnie de nouveaux personnages et de Hoggle, Dydimus et Ludo. Il affronte une nouvelle fois Jareth, tandis que Sarah apparait mais en tant que second rôle.

Labyrinthe fut un succès mitigé à la fois auprès des critique et du public. Il est n'est arrivé qu'en 8ème position du box-office américain mais deviendra un film culte très apprécié des adolescents et des fans d'Heroic-Fantasy, même encore aujourd'hui. Une suite serait en préparation depuis 2016, malgré le décès de David Bowie.

Le film fut doublé deux fois en français. Une première version fut réalisée à sa sortie cinéma, et mettait à l'honneur des comédiens célèbres tels que Edgar Givry et Roger Carel (qui, par coïncidence, doublèrent tout les deux, justement, Kermit dans le Muppet Show) ainsi que Emmanuelle Bondeville, en plus de dialogues joliment écrits. Pour des questions de droits, le film fut redoublé, en Belgique cette fois, en 1999, à l'occasion de la ressortie vidéo du film. Cette version sera décriée par les fans qui ont grandi avec la première. Ceci étant-dit, bien qu'il soit un cran en dessous du précédent, ce doublage est d'excellente qualité et ne dessert pas le film, et bien que certaines voix manquent de charisme, les comédiens se sont investis dans leurs rôles. C'est cette version que l'on retrouve dans tous les supports vidéos récents, y compris sur le Blu-Ray, tandis que le premier doublage se trouve uniquement sur les premières VHS.

Merci à David Gential et à Rémi pour leurs informations sur le premier doublage et à Mélanie Dermont pour le second doublage.

Doublage
Voix françaises (Studio SIS) :
1er doublage (1986)
Edgar GivryJareth
Emmanuèle BondevilleSarah Williams
Évelyne SélénaIrene Williams
Georges BerthomieuRobert Williams
Jacques DeschampsHoggle, un garde-chien
Roger CarelSir Dydimus, le ver, un garde-chien, divers gobelins
Georges AtlasLudo, un garde-chien, divers gobelins
Edmond BernardLe gobelin vénérable, poignée de porte
Perrette PradierLe chapeau-oiseau
Jacqueline PorelLa sorcière d'ordures
Philippe DumatDivers gobelins
2ème doublage (1999)
Julien RoyJareth
Mélanie DermontSarah Williams
Alain LouisRobert Williams, Ludo, un garde-chien
Michel de WarzeeHoggle, Sir Dydimus
Peppino CapotondiUn garde-chien, un fétard, divers gobelins
Jean-Marc DelhausseUn garde-chien, un fétard, divers gobelins
Acteurs & Actrices
David BowieJareth
Jennifer ConnellySarah Williams
Toby FroudToby Williams
Shelley ThompsonIrene Williams
Christopher MalcolmRobert Williams
Nathalie FinlandLes fées
Auteur : mauser91
Doublage : CodeGawain
mauser91
Labyrinthe - image 1 Labyrinthe - image 2 Labyrinthe - image 3 Labyrinthe - image 4 Labyrinthe - image 5 Labyrinthe - image 6 Labyrinthe - image 7 Labyrinthe - image 8 Labyrinthe - image 9 Labyrinthe - image 10 Labyrinthe - image 11 Labyrinthe - image 12 Labyrinthe - image 13 Labyrinthe - image 14 Labyrinthe - image 15 Labyrinthe - image 16 Labyrinthe - image 17 Labyrinthe - image 18 Labyrinthe - image 19 Labyrinthe - image 20 Labyrinthe - image 21 Labyrinthe - image 22 Labyrinthe - image 23 Labyrinthe - image 24 Labyrinthe - image 25 Labyrinthe - image 26 Labyrinthe - image 27 Labyrinthe - image 28 Labyrinthe - image 29 Labyrinthe - image 30 Labyrinthe - image 31 Labyrinthe - image 32 Labyrinthe - image 33 Labyrinthe - image 34 Labyrinthe - image 35


Labyrinth © Jim Henson, Dennis Lee / Tristar Pictures, Jim Henson Productions, Lucasfilm
Fiche publiée le 13 février 2017 - Dernière modification le 14 février 2017 - Lue 1225 fois
Winds of Web : création de sites internet - webmaster - web-design - référencement SEO