Maetel Legend

Fiche technique
Nom originalMaetel Legend (メーテルレジェンド)
OrigineJapon
Année de production2000-2001
ProductionTsuburaya Productions, Avex
AnimationVega Entertainment
Nombre d'épisodes2
AuteurLeiji Matsumoto
RéalisationKazuyoshi Yokota
ProductionRyûji Matsudo, Tomoyuki Imai
SupervisionLeiji Matsumoto
ScénariiMugi Kamio
Story-boardsKazuyoshi Yokota
Chara-DesignIkuo Shimazu
Mecha-DesignKatsumi Itabashi
Direction de l'animationIkuo Shimazu
Direction artistiqueTaizaburo Abe
Direction photographieYasuhisa Endo
MusiquesMasamichi Amano
Editions
Sortie en DVD8 novembre 2005 (Dybex)
Synopsis

Lametalle (Rametal en VO) est la dixième planète du système solaire et elle suit une ellipse qui la fait sortir de celui-ci pour la quasi-totalité de son cycle. Tous les mille ans, elle revient et se retrouve à proximité de la Terre. A cette occasion, son peuple sort de son hibernation et envoie sa reine millenium (ou reine des mille ans) sur la planète bleue. Mais suite à un bouleversement, Lametalle est plongée dans un hiver qui va durer cette fois éternellement. Pour sauver les siens, la reine millenium, prénommée Prométhium, décide de laisser son bras droit, l’androïde Hardgear, les transformer en êtres mécaniques qui pourront vivre éternellement dans ce climat hostile. La reine est la première à subir cette opération (consistant à l’implantation d’une capsule dans le cerveau qui transforme ensuite la chair en métal) mais très vite elle montre des signes de déshumanisation qui inquiète beaucoup ses filles, Maetel et Emeraldas, qui refusent de se faire transformer en machine. Prométhium elle-même se rend compte de ce qui lui arrive et ordonne à ses filles de quitter la planète avant qu’il ne soit trop tard. Dans le même temps, on découvre qu’Hardgear compte se servir de la mécanisation du peuple de Lametalle pour devenir le maître de celle-ci...

Commentaires

Cette courte série d’OAV est à la fois une préquelle de Galaxy Express et une suite de la reine du fond des temps, séries tirées de manga de Leiji Matsumoto (Albator). En effet, et c’était ce qui a principalement marqué les fans de Matsumoto à l’époque de sa sortie, Maetel Legend lie les deux œuvres précitées en dévoilant un lien de parenté entre Maetel/Marine (héroïne de Galaxy Express) et Yayoi/Opale (héroïne de la reine du fond des temps). Mais elle révèle aussi que Maetel et Emeraldas sont sœurs, ce que supputaient les fans de Matsumoto sans avoir jusque là la confirmation ! (théorie qui se basait sur le fait que Maetel est le sosie de Yayoi et qu’Emeraldas ressemble comme deux gouttes d’eau à Seren, la sœur de Yayoi) Bien sûr, comme toujours avec cet auteur, on trouve tout de même quelques incohérences, celui-ci affirmant que ses œuvres se déroulent dans une chronologie parallèle.

Sortie un peu tard en France, cette série n’aura pas eu le même impact que Queen Emeraldas (qui avait bénéficié d’une diffusion partielle sur France 3). Il faut dire aussi que si son scénario est très bon, ne serait-ce que pour ses révélations fracassantes, sa réalisation est plutôt ratée, comme c'est le cas pour toutes les productions du studio Vega Entertainment : faux raccords, réutilisation excessive de scènes... Sans compter beaucoup de clichés et des musiques assez "cheap".

Ces OAV seront tout de même suivies par une série de 13 épisodes, Maetel (Space Symphony Maetel - Galaxy Express 999 Gaiden en VO).

Auteur : Arachnée
Sources :
dvdanime.net (images)
Maetel Legend - image 1 Maetel Legend - image 2 Maetel Legend - image 3 Maetel Legend - image 4 Maetel Legend - image 5 Maetel Legend - image 6 Maetel Legend - image 7 Maetel Legend - image 8 Maetel Legend - image 9


Maetel Legend © Leiji Matsumoto / Tsuburaya Productions, Avex
Fiche publiée le 06 février 2016 - Dernière modification le 31 octobre 2016 - Lue 1889 fois