Cendrillon (1979)

Résumé complet

Cette histoire commence ainsi : « Il était une fois, dans un lointain royaume, la fille d’un garde-forestier. Cendrillon était son nom et son cœur était pur et généreux. » Quelques années après la mort de la mère de Cendrillon, le père de la jeune fille épousa une nouvelle femme qui était égoïste et cruelle. Ainsi, elle obligeait Cendrillon à travailler nuit et jour pour elle et ses deux filles. Grâce à son bon caractère, Cendrillon supportait patiemment et silencieusement la méchanceté de sa belle-mère. Mais voilà qu'un jour on annonce la tenue d'un bal au palais royal. Cendrillon voudrait s'y rendre mais sa belle-mère refuse que Cendrillon y aille. Quant à son père, il est trop faible pour tenir tête à sa nouvelle épouse. La pauvre Cendrillon est non seulement privée de bal mais en plus elle doit passer la nuit à coudre les robes "commandés" par sa belle-mère et ses horribles sœurs.

Parce qu'elle a bien travaillé, la belle-mère consent à ce que Cendrillon vienne mais elle doit d’abord s'acquitter d'un certain nombre de tâches : faire la vaisselle, les cuivres, l’argenterie, laver et cirer le parquet, nettoyer la cheminée jusqu’à ce qu’elle soit comme neuve, couper assez de bois pour tout un mois, balayer les allées autour de la maison, arroser les roses jusqu’à ce qu’elles fleurissent, faire la lessive, rapiécer les caleçons de son père et enfin ( !) faire deux chemises deux nuits à ses sœurs. Cendrillon s'attèle à la tâche mais s’endort de tristesse. Soudain, une bonne fée apparaît sous ses yeux pour l’aider. Avec sa baguette magique, une citrouille se transforme en carrosse, les souris deviennent des chevaux et les lézards des valets de pied ! La bonne fée donne aussi à Cendrillon une magnifique robe et des souliers de verre. Mais elle la met en garde : au douzième coup de minuit, la magie s’estompera...

En arrivant au palais, le premier souci de Cendrillon, qui a l’habitude de faire le ménage, est d’arroser les fleurs, remettre les tableaux droits, redonner sa partition au chef d’orchestre qui l’avait égarée... Activités peu singulières qu’elle délaisse en croisant le regard du prince ! Ils dansent ensemble jusqu'à ce qu'elle se rappelle la mise en garde de la bonne fée et s’enfuit. En courant, elle perd une de ses chaussures de verre, trouvée par le prince. A peine est-elle arrivée chez elle qu'elle se retrouve en guenilles.
Le lendemain, on annonce que le prince épousera la jeune fille qui pourra chausser la chaussure de verre. Toutes les filles du royaume se précipitent pour essayer le soulier, y compris les filles de la marâtre, mais sans succès. Le prince voit alors Cendrillon et lui propose d’essayer le soulier, qui lui va parfaitement. Le prince, enchanté, lui demande aussitôt de l’épouser, ce qu’elle accepte immédiatement. Le mariage est célébré peu après et donne lieu à de grandes réjouissances. Comme dans tous les contes de fée, « Le prince et sa princesse vécurent heureux et s’aimèrent jusqu’à la fin de leurs jours. »


» Retour à la fiche


Cendrillon (<i>1979</i>) - image 1 Cendrillon (<i>1979</i>) - image 2 Cendrillon (<i>1979</i>) - image 3 Cendrillon (<i>1979</i>) - image 4


Zolushka © / Soyuzmultfilm
Fiche publiée le 24 octobre 2014 - Lue 8133 fois