Les Petits Canards Intelligents

Fiche technique
Nom originalCôngmíng de yâzi (聪明的鸭子)
Les Petits Canards intelligents
OrigineChine
Année de production1960
ProductionShanghai Fine Arts Film Studio
AnimationShanghai Animation Film Studio
Durée1 x 8 minutes
RéalisationYu Zheguang
ScénariiYu Zheguang
AnimationLü Heng, You Lei
DécorsYu Zheguang
MusiquesWu Yingju
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)1962 (Annecy), 2013 (KMBO)
1ère diffusion hertzienne23 décembre 1962 (RTF)
Synopsis

Trois petits canards s'en vont gaiement dans la nature, se dandinant à la queue-leu-leu, s'amusant sur leur chemin de la présence d'une grenouille, et déterrant même un ver de terre qu'ils se partagent en trois. Puis, apparaît virevoltant, un petit papillon qu'ils tentent d'attraper. Mais alors que l'un d'eux juché sur les deux autres essaie d'atteindre la cime d'un petit arbuste où vient de se poser le lépidoptère, il chute au pied du végétal et réveil un chat qui dormait à cet endroit et dont le trio n'avait pas deviné la présence. Le félidé se met alors à miauler de mécontentement, mais les petits canards sont courageux et l'un d'eux, de ses pattes, lui jette de la poussière dans les yeux. Une course-poursuite s'ensuit alors jusqu'à ce que les petits canards découvrent, sur le sol, un tuyau de cheminée abandonné dans lequel ils s'engouffrent. Le chat qui les a suivi jusque là, ne peut en faire autant, sa taille ne le lui permettant pas. Il attend alors, et lorsqu'ils se décident à sortir du tuyau, les trois petits canards sont tout de noir vêtus de par la poussière encore présente dans le conduit. C'est ainsi qu'à la vue de leur nouveau plumage, le chat prend peur et il s'enfuit sans demander son reste. Puis, après s'être baignés dans une petite mare pour reprendre leur couleur, les trois petits canards, tout à la joie de leur petite aventure, rentrent en leur demeure.

Commentaires

Ce court-métrage d’animation sans dialogue a été projeté en France en 1962, lors de la 2ème édition du Festival international du film d'animation d'Annecy sous le titre Trois malins petits canards. C'est également sous ce titre qu'il fut diffusé quelques mois plus tard à la télévision française, pendant les vacances de Noël, sur la RTF, le 23 décembre 1962. A noter encore que le nom du réalisateur de ce court-métrage Yu Zheguang (1906-1991) fut retranscrit cette année-la à Annecy sous l'orthographe « Yu-Tse Kuang », comme il le sera encore en décembre de la même année dans la revue de cinéma Image et Son.
Cinquante ans plus tard, à partir du 6 novembre 2013, ce petit film est à nouveau projeté en salles en France – sous le titre Les Petits Canards intelligents – accompagné en un court programme intitulé Les petits canards de papier, celui-ci présentant deux autres créations que Yu Zheguang confectionna, à savoir Le Petit Canard Yaya / Xiaoya Yaya (1980, 11 minutes, sans dialogue également) et Un gros choux / Yike da baicai (1961, 17 minutes).

Yu Zheguang, au sortir de ses études à l'école des Arts et Sciences de Shanghai (Shanghai Meishu Zhuanke Xuexiao) qui se ponctuent en 1927, enseigne l'art en diverses écoles. Dans les années 30, il s’intéresse plus particulièrement à l'art populaire du papier plié dit zhezhi, passion qu'il fait partagé aux enfants à qui il donne des courts (l'art du zhezhi est né en Chine vers le 2ème siècle av. J.-C. et donnera lieu à l'art et au mot origami au Japon quelques siècles plus tard). Il affectionne également les marionnettes et le théâtre qui les met en scène, et c'est donc tout naturellement qu'il créé en 1942 l'une des premières troupes de théâtre de marionnettes de Shanghai, compagnie pour laquelle il va beaucoup s'investir (comme pour ses futurs films d'animation), à la fois comme directeur de la troupe, mais aussi comme auteur et manipulateur des pantins. Dans le même temps, il réalise des documentaires pour le cinéma ayant pour sujet le théâtre de marionnettes. Puis enfin, en 1950, il entre dans les studios d'Art de Shanghai où il fera ses premiers pas dans l'animation cinématographique sur des productions de films de marionnettes animées en stop motion. Toujours soucieux de la matière éducative de ses oeuvres s'adressant aux plus petits, et proche encore de sa nature d'enseignant et de marionnettiste de théâtre, il mettra en scène – un peu comme en un documentaire – un jeune public participant à un spectacle de marionnettes à gaine dans le court-métrage Pour les enfants / Wei le hai zi men qu'il réalise en 1958, film donc à caractère éducatif apportant quelques conseils d'hygiène dans la vie de tous les jours pour les enfants.

On ressentira dans ses films d'animation de papier, un certain caractère théâtral dans la façon de façonner ses créations, notamment quant à l’utilisation de la musique, mais aussi dans le mouvement des personnages qui, si ceux-ci sont animés image par image, emprunte un peu de la technique de manipulation et des mouvements qui s'en suivent aux marionnettes à gaine. Les Petits Canards intelligents fut ainsi son premier film fait de papiers vivement colorés, découpés et pliés en volume, des personnages au décor, animé en stop-motion sur lequel il expérimenta cet art à partir de 1958. S'il est à ce titre légèrement plus dépoullé en certains détails que les suivants (ceux-ci multiplants le nombre de personnages et de lieux traversés comme l'enchanteur Ballet sur le lac / Hu shang ge wu en 1964), il n'en demeure pas moins d'un bel esthétisme artistique jouant beaucoup sur les mouvements des personnages et leur déplacement dans l'espace. Aussi, les formes qui le compose sont à la fois simples à concevoir et, tout en étant minutieusement réfléchies, parfois non sans quelques difficultés à animer, de par notamment la fragilité de la matière. Malgré cela, cette première expérimentation sur ces petits personnages de papier est très réussie. Elle offre de la sorte un très joli divertissemnt où le papier ainsi plié parvient autant à émouvoir qu'une marionnette en d'autres matériaux.
Tout en travaillant à la préparation de ce film, Yu Zheguang oeuvrait également à la réalisation d'un magnifique court-métrage musical de marionnettes d'une très grande beauté artistique alliée à la richesse de la technique – une concentration alors de tout son savoir faire – adaptant Les Trois Papillons / San zhi húdié (1959), variation d'un conte chinois dont on retrouve différentes versions en Europe, le film se terminant par l'apparition d'un soleil joyeux et rougeoyant que l'on retrouve vingt ans plus tard, presque comme tel, dans Le Petit Canard Yaya. La solidarité qui y est évoquée au travers des trois petits papillons qui ne se séparent jamais est un sujet qu'affectionne particulièrement Yu Zheguang, comme celle que se partage les trois petits canards. Autre caractéristique de son oeuvre, celle-ci est marquée par une grande tendresse dont le papier auquel il donna vie, tout autant que de couleurs, est imbibé.

On ajoutera que la partition musicale des Petits Canards intelligents, tout aussi délicate que l'animation à laquelle elle s'accorde précieusement, était signée par Wu Yingju (1926-2013). Celui-ci fit notamment de même pour deux films de Te Wei, autre grand poète de l'animation chinoise, à savoir Les Têtards à la recherche de leur maman (1960) et La Flûte du bouvier (1963). A cet égard Les Têtards à la recherche de leur maman fut diffusé sur la RTF le même jour que les Petits Canards intelligents, le 23 décembre 1962, sous le titre Où es-tu maman ?, et tout comme le film de Yu Zheguang, il venait d'être présenté en juin de cette année-là à Annecy.

A noter encore que sur l'excellent dossier réalisé en 2013 par KMBO Distribution à la sortie du programme Les petits canards de papier, il est écrit – et ce doit être une erreur – que Yu Zheguang est né en 1901 alors que, à notre connaissance, toutes les sources chinoises indiquent 1906 pour son année de naissance.

Auteur : Captain Jack
Les Petits Canards Intelligents - image 1 Les Petits Canards Intelligents - image 2 Les Petits Canards Intelligents - image 3 Les Petits Canards Intelligents - image 4 Les Petits Canards Intelligents - image 5 Les Petits Canards Intelligents - image 6 Les Petits Canards Intelligents - image 7 Les Petits Canards Intelligents - image 8 Les Petits Canards Intelligents - image 9 Les Petits Canards Intelligents - image 10 Les Petits Canards Intelligents - image 11


Côngmíng de yâzi © / Shanghai Fine Arts Film Studio
Fiche publiée le 27 août 2014 - Dernière modification le 24 mars 2015 - Lue 2448 fois