Poucette

Résumé complet

Il était une fois une femme très solitaire qui planta une graine rare que lui avait donnée par une bonne sorcière. Il en résulta une fleur de laquelle sortit une magnifique petite fille pas plus grosse que le pouce qu'elle nomma judicieusement Poucette.
La dame étant ravie d’avoir enfin une amie, elle fait tout pour que la petite créature se sente à l’aise et en sécurité dans sa maison. Dans le même temps, non loin de là, une grenouille mâle complètement idiote parle à sa mère de son envie de se trouver une épouse. Sa mère décide donc d’enlever Poucette durant son sommeil. Lorsqu'elle se réveille, la toute petite fille apprend le plan prévu par la maman grenouille et se met à pleurer de chagrin car elle souhaite rentrer chez elle. Ses larmes tombent au fond de la mare et atteignent deux poissons qui remontent à la surface et décident d’aider Poucette à s’enfuir. N’arrivant pas à couper la tige du nénuphar sur lequel elle se trouve, les poissons font appel au Père Écrevisse pour qu’il leur prête ses pinces. Mais alors que le nénuphar commence à dériver à la surface, les grenouilles se lancent à la poursuite de Poucette. Des papillons tentent de l’aider mais ils ne sont pas assez forts; heureusement un hanneton du nom de Joseph la prend avec lui dans les airs et l’amène dans sa demeure. Néanmoins, celui-ci aussi veut épouser notre amie ! C’est alors que les amis de Joseph viennent lui rendre visite. Trouvant Poucette très laide car elle n’a que deux "pattes" et pas d’antennes, ceux-ci convainquent Joseph de renoncer à cette union improbable.

Poucette passe l’été dans l’immense forêt en se nourrissant du pollen des fleurs et en s’abreuvant avec la rosée. Mais quand l’automne puis l’hiver arrivent, elle commence à avoir très froid et cherche un abri. Par hasard, elle rencontre Melle Mulot qui lui propose de se réchauffer chez elle et de se restaurer. Hélas, celle-ci a aussi dans la tête de marier Poucette, cette fois à une taupe qui possède le titre de Baron et qui est très fortuné ! Encore une fois, Poucette n’est pas intéressée mais il se trouve que la taupe ne l’est pas plus car elle ne veut pas abandonner son hobby préféré : compter son argent. Dans ces entrefaites, Poucette sauve de la mort une hirondelle tombée du ciel en la couvrant de feuilles pour qu’elle n’attrape pas froid et passe tout l’hiver à la soigner et la nourrir tout en travaillant dur pour Melle Mulot qu’il l’accable de corvées en échange d’une pitance. Au printemps, l’hirondelle est guérit et s’en va, non sans promettre une belle récompense à Poucette en remerciements de sa dévotion.

Quelques mois plus tard, fatiguée de compter son or, la taupe se décide finalement à demander sa main à Poucette. Résignée, notre petite héroïne se confectionne une robe magnifique avec l’aide de fils d'araignées tandis que son futur époux consent à lui accorder une faveur : dire au revoir au soleil avant de le quitter définitivement pour vivre sous terre. C’est alors qu’elle s’adresse à l’astre de lumière que l’hirondelle l’entend et l’enlève sous les yeux de Melle Mulot et du Baron Taupe. Après un très long voyage dans les airs, Poucette arrive dans un endroit merveilleux appelé la maison du bonheur. C’est là qu’elle rencontre une multitude de fées pas plus grosses qu’elles et au milieu d’elles un prince qui tombe instantanément amoureux d’elle et lui demande de l’épouser. Cette fois Poucette accepte... elle ne sera plus jamais seule !


» Retour à la fiche


Poucette - image 1 Poucette - image 2 Poucette - image 3 Poucette - image 4


Dyujmovochka © Hans Christian Andersen / Soyuzmultfilm
Fiche publiée le 07 mai 2014 - Dernière modification le 02 septembre 2016 - Lue 7649 fois