Le Mystère de la Troisième Planète

Fiche technique
Nom originalTayna tretey planety (Тайна третьей планеты)
Le mystère de la troisième planète
OrigineRussie
Année de production1981
ProductionSoyuzmultfilm
Durée50 minutes
AuteurKir Bulychev
RéalisationRoman Kachanov
ScénariiKir Bulychev
Production déléguéNinel Lipnitskaya
AnimationMarina Voskaniants, Marina Rogova, Vladimir Arbekov, Vladimir Zarubin, Alexander Panov, Violetta Kolesnikova, Vladimir Shevchenko, Renata Mirenkova, Antonina Alyoshina, Olga Orlova, Joseph Kuroyan, Yuri Batanin
Direction artistiqueNatalia Orlova
Direction du sonBoris Filchikov
Direction de l'écritureNatalia Abramova
DécorsAlla Goreva, Dimitry Kulikov, Igor Oleynikov, I. Litovskaya, Irina Svetlitsa, Victor Chuguevsky, V. Maximovitch, Gennady Morozov, Gely Arkadyev
MontageNadezhda Treshcheva, Olga Vassilenko
Direction photographieSvetlana Koshcheyeva, Teodor Bunimovich
MusiquesAleksandr Zatsepin (1ère VF et VO), Joseph Conlan (2nde VF)
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)22 décembre 1982
1ère diff. Cable/Sat/TNT26 et 27 juin 1993 (Canal J)
Rediffusions2 juillet 1993 (Canal J)
19, 22, 25 et 26 février 1994 (Canal J)
5 et 6 novembre 1994 (Canal J)
17 juin 1995 (Canal J)
Editions
Sortie en VHS1983 (Ciné 7)
1985 (Ciné Vidéo Distribution)
1988 (Fil à Film)
1988 (Antarès - VCP - Travalling - Réglisse collection)
1992 (Antarès - VCP - Travalling - Réglisse collection)
Sortie en DVD2002 (WE Productions)
2006 (WE Productions)
Synopsis

Le 12 juin de l'an 2181, à bord du vaisseau Pégase / Pegas piloté par le capitaine Zeleny / capitaine Jones dans le second doublage, le professeur Seleznev / professeur Newton et sa fille Alice (âgée de 9 années) quittent la Terre pour une expédition zoologique à travers l'espace, ce avec pour objectif de trouver des animaux rares pour le zoo de Moscou. Pour commencer, ils vont passer une journée sur la Lune pour prendre un peu de repos et finaliser quelques préparatifs. Dans la cafétéria, sur le satellite, le professeur Seleznev retrouve par hasard son ami archéologue Gromozeka / Grambo auquel il l'informe de sa mission. Gromozeka est un être humanoïde engoncé dans sa grande combinaison spatiale qui peut lui servir également de vaisseau, aussi bavard que gourmand, avec six bras dont les mains ont six doigts, et les yeux sont comme de petits microscopes, voire télescopes (dans les romans où il apparaît, il a des caractéristiques encore plus éloignées de l'être humain). Pendant leur conversation, surtout celle de Gromozeka, ce dernier apprend au professeur que doit être fondé sur la Planète des capitaines, un musée honorant les deux capitaines et leurs exploits, tel celui de la jungle d'Euridyce où ils auraient vu de nombreux animaux très rares. Le professeur Seleznev remercie son ami pour cette précieuse information. Gromozeka ajoute avec un certain humour que la dite planète n'est guère éloignée de la Terre, seulement par quelques centaines de parsecs, et que son ami le docteur Verkov / docteur Fred Sputnik, le directeur dudit musée des deux capitaines aura plaisir à lui montrer les journaux des expéditions des illustres explorateurs de l'espace. C'est alors que Gromozeka aperçoit le docteur Verkov, le hèle, sans succès, l'homme qu'il a cru reconnaître partant de suite comme si justement il ne voulait pas être reconnu...

Arrivé sur la Planète des capitaines dont le professeur Seleznev fait ainsi la première grande étape de l'expédition, et atterrissant près du musée, le trio de voyageurs est reçu amicalement par le docteur Verkov (celui-ci semblant bien être le personnage apparu sur la Lune au regard de Gromozeka, Seleznev en faisant la remarque à Zeleny). A la vue des deux statues dès plus imposantes représentant Kim et Buran / Kim et Yuri, les deux capitaines, l'un affublé sur son épaule d'un drôle d'oiseau, et ce dans le grand style du réalisme socialiste soviétique, Alice se souvient que c'est à l'école qu'elle a pris connaissance de l'existence de ces deux hommes et de leurs découvertes. Mais, après que le professeur Seleznev a demandé à compulser les fameux journaux des deux capitaines, le docteur Verkov se fait plus distant, jusqu'à prétendre ne pas avoir les dits documents, et ne pas savoir où se trouvent actuellement les deux capitaines, ce qui pour un spécialiste de ces deux grandes personnalités de l'espace est assez surprenant. Quittant la planète, le capitaine Zeleny, le professeur Seleznev et Alice aperçoivent aussitôt le petit vaisseau du docteur Verkov faisant de même alors que quelques instants plus tôt, celui-ci prétendait ne pas voyager. Tout cela paraît bien étrange au petit équipage du Pégase, et ce n'est pas pour déplaire à Alice qui apprécie les mystères au contraire du capitaine Zeleny qui n'en est pas friand.

La planète Bluk (Blouk) est la deuxième étape de l'expédition zoologique du professeur Seleznev, un lieu connu pour les espèces les plus extraordinaires que l'on peut trouver en son marché animalier. Le trio est reçu a son arrivée par deux habitants des lieux, deux êtres aux grandes oreilles, dont une troisième excroissance, plus petite, située au dessus de leur tête, leur permet de s'élever dans les airs. Ces derniers leur apprennent que les oiseaux-causeurs / oiseaux qui répètent ont été tués par un homme qu'ils ont pris en photo, celle-ci entre leurs mains ne laissant aucun doute quant à l'identité de ce dernier : le docteur Verkov. Peu après, ayant laissé le capitaine Zeleny réparer une petite avarie sur le module leur servant de moyen de locomotion au dessus du sol, le professeur Seleznev visite les lieux avec Alice et rencontre son ami le capitaine Vassov / capitaine McKay qui se rend à Aldébaran. A cet instant, Alice aperçoit à la fenètre d'un hotel le docteur Verkov, mais alors qu'avec son père elle entre dans la chambre où le docteur se trouvait quelques minutes auparavant, on leur apprend – un certain Cochonnnet / Carolus Cristobal Porcelet – que l'occupant des lieux est parti hier, ce qui ajoute encore au mystère...

Laissant de côté pour un temps l'étrangeté de la situation face au docteur Verkov, Alice et son père prennent le temps de se promener parmi les étranges espèces animales présentées et vendues sur le marché de la planète Bluk. A un stand exposant des poissons invisibles, pour lui faire plaisir, un Blukien donne à Alice une sorte de bonnet en une étrange matière rendant justement invisible. Un peu plus loin, ils récupèrent un indicateur, un drôle d'animal telle une boite changeant de couleurs et montée sur de fines pattes, ainsi qu'une vache / Clara avec des ailes lui permettant de voler. Un Blukien leur remet également un oiseau-causeur / Peter, l'oiseau qui répète qu'il a soigné alors que l'animal était arrivé chez lui couvert de blessures. Ayant été menacé de mort par un terrien à qui il n'a pas voulu vendre l'animal, le Blukien préfère s'en séparer et le confier à des personnes qui, lui semble-t-il, en prendront soin. Alice reconnaît en cet oiseau, celui représenté sur la statue du capitaine Kim. Juste après, deux hommes-robots télécommandés tentent de s'emparer de l'oiseau-causeur, mais fort heureusement le capitane Vassov passant par là intervient à temps pour aider Alice et son père face à ce danger.

Remis de leurs émotions, le professeur Seleznev, Alice et le capitaine Zeleny découvrent alors par les mots mêmes prononcés par l'oiseau-causeur que ce dernier est celui appartenant aux deux capitaines, Kim et Buran, et que le message que détient l'oiseau est un message de détresse envoyé par le capitaine Kim, celui-ci mentionnant de mettre le cap sur le système de la Méduse. Sur ce, Cochonnet fait à nouveau son apparition et demande à échanger l'oiseau-causeur contre sa tortue-diamant, ce que refuse catégoriquement le professeur ; Cochonnet les quittant en leur laissant tout de même sa tortue-diamant... La prochaine étape de l'expédition zoologique – celle-ci étant transformée quelque peu en mission de recherche matinée de nombreux mystères toujours autant appréciés par Alice – est donc désormais le système de la Méduse...


» Résumé complet


Commentaires

Le Mystère de la troisième planète est une adaptation du roman de science-fiction à destination de la jeunesse Puteshestvie Alisy (Le Voyage d'Alice ou Alice et les trois capitaines, ou La fille de la Terre, 1974), écrit par Kir Bulychev (Cyrille Boulytchev, 1934-2003). Ce dernier a repris lui-même le texte de son œuvre pour signer le scénario du film, à la fois en respectant sa propre création, tout en modifiant quelques détails ou certains aspects du déroulement de l'action pour développer plus aisément l'ensemble sur un format tel que le moyen-métrage. Pour exemple, il n'y plus trois capitaines mais seulement deux, et évidemment diverses parties du récit ne participant pas à la trame principale de l'histoire n'ont pas été retenues.
On peut voir également certains éléments de cette aventure comme des inspirations ou références à quelques œuvres de science-fiction, telles celles de Stanislas Lem, comme la deuxième planète du système de la Méduse où un minéral est capable de reproduire ce qu'il perçoit, du capitaine Kim au pied de sa fusée à Alice, un peu comme la planète Solaris dans le roman éponyme, ou pour certains autres détails, aux voyages d'Ijon Tichy, personnage emblématique de Lem.
Quoique cette aventure soit fort agréable à suivre, le petit bémol que l'on peut trouver à cette histoire est peut-être sa conclusion un peu simple, mais qui éclaire toutefois, malgré une scénarisation légèrement confuse, tous les petits mystères rencontrés avec joie par Alice.

L’œuvre littéraire adaptée ici s'inscrit comme l'une des quelques cinquante aventures de la série de romans et nouvelles mettant en vedette la jeune héroïne Alice, de son vrai nom Alisa Selezneva / Alice Seleznev (l'ensemble de ses aventures s'étalant de 1965 à 2003 pouvant être nommée Priklyucheniya Alisy / Les Aventures d'Alice) qui fit la grande renommée de son auteur, celui-ci ayant également écrit des romans de science-fiction pour le lectorat adulte, de même que traduit des ouvrages de ce genre, ce entre autres de ses activités littéraires et scientifiques. Hélas, peu de ses textes ont connu une traduction en langue française, à l'exception de quelques nouvelles et de La Robe Blanche de Cendrillon, ainsi que justement l'une des aventures d'Alice. En effet, celle-ci intitulée Den' rozhdeniya Alisy (L'anniversaire d'Alice), 4ème histoire d'Alice écrite en 1971 et parue en 1974 à la suite du « Voyage d'Alice », fut traduite en France en 1979 sous le titre Mission sur la planète morte (Ed. La Farandole, rééditée en 1982 par Messidor / La Farandole).
Nombre de récits de Kir Bulychev furent portés sur le petit ou grand écran, en divers formes et formats, et les aventures d'Alice connurent ainsi quelques autres adaptations dont celle tchécoslovaque de Jan Bonaventura en 1990 sous le titre Záhada trí kapitánu (Le Mystère des trois capitaines), ainsi que celle plus récente Den' rozhdeniya Alisy (L'Anniversaire d'Alice) réalisée en 2009 par Sergei Seryogin. Le film Le Mystère de la troisième planète a également inspiré quelques artistes de la scène musicale, tel le groupe électro russe Kim and Buran (nommé ainsi d'après les noms des deux capitaines), formation faisant quelque peu penser dans sa démarche artistique et sa matière sonore au groupe japonais Denki Groove.

Si la réalisation du Mystère de la troisième planète est somme toute la troisième ou quatrième œuvre en dessins animés réalisée par Roman Kachanov (dont nous vous invitons à lire la fiche que nous lui avons consacrée), et première dans le genre de la science-fiction, ce après trente ans de carrière, dont vingt précédemment consacrés à la direction de films en volumes (et parfois également en tant qu'auteur), on notera que les dix premières années de son activité artistique furent celles d'un animateur de dessins animés et de directeur artistique sur des classiques de la grande période du studio, entre 1948 et 1958. Ainsi, si la réalisation de ce film n'est pas particulièrement véritablement marquée par son empreinte personnelle, sa maitrise technique et certains choix de mise en scène offre une vision originale du roman dans une forme fort agréable. Évidemment, la musique d'Aleksandr Zatsepin, compositeur au registre très varié, apporte également beaucoup au film en créant une véritable atmosphère à la fois envoutante – telle celle qu'il produisit en 1975, également dans le domaine du fantastique, pour une adaptation soviétique de Vingt Mille Lieues sous les mers avec un capitaine Nemo interprété par Vladislav Dvorzhetsky, comédien qui joua notamment le rôle d'Henri Berton dans le Solaris de Tarkovski –, avec au final des sonorités et des impulsions organiques qui se mêlent efficacement aux divers paysages que l'on découvre lors de ce voyage. On notera également, à propos de la forme artistique que l'on doit en partie à Natalia Orlova, que les couleurs quelque peu psychédéliques sur la nature de la troisième planète font parfois échos à quelques travaux de jungle du Douanier Rousseau, et que la planète Bluk présente en sa cité quelques paysages évoquant des visions proches de celles de Dali. Petit détail amusant – du moins si l'on veut – concernant cette artiste à qui Roman Kachanov confiera l'année suivante le même poste pour Volshebnoe Lekarstvo (La médecine magique) qu'il réalisa : Natalia Orlova mis en scène en 2004, parmi ses dernirs travaux, Kashtanka d'après le conte éponyme d'Anton Tchekhov, ce alors que dans l'un des premiers films d'animation sur lesquels œuvra en animateur Roman Kachanov – Fedya Zajcev, réalisé par les sœurs Brumberg en 1948 – apparaît dans les mains d'un personnage, un livre sur ce même conte.

Le film Le Mystère de la troisième planète fut édité pour la première fois en France, en VHS, en 1983, sous le titre Le Mystère de la 3ème planète aux éditions Ciné 7 (avec une jaquette respectueuse de l’œuvre). Il connut ensuite plusieurs nouvelles éditions en VHS, dont celle en 1985 sous le titre Le Secret de la planète rouge aux éditions Ciné Vidéo Distribution (avec une illustration de la jaquette ne correspondant pas au film présenté), puis celle en 1988 sous le titre Le Secret magnifique de la planète rouge aux éditions Fil à Film, et semble-t-il la même année aux éditions Antarès Production sous le titre Le Mystère de la troisième planète (édition rééditée en 1992).
Autour de l'année 2000, un second doublage français est effectué à partir de la version étasunienne distribuée en 1995 par Film by Jove avec pour la voix d'Alice celle de Kirsten Dunst (alors qu'il existait déjà une précédente version en langue anglaise maladroitement traduite et accompagnée des commentaires d'un narrateur, mais conservant toutefois la musique originale). Ce second doublage est édité en 2002, en DVD, sous le titre Alice et le mystère de la troisième planète aux éditions WE Productions / M6 Vidéo, ce en bonus à cette édition proposant La Reine des neiges du même studio Soyuzmultfilm, puis chez le même éditeur en 2006 en une édition similaire regroupant La Reine des neiges et Les Cygnes sauvages. Concernant ce second doublage réalisé à partir de la version étasunienne adaptée en anglais par Dev Ross, diffusée en deux parties de 22 minutes chacune, avec des dialogues quelque peu plus fournis et également, ajouté à cela, Alice en narratrice de l'histoire, on soulignera hélas, et encore avec une certaine consternation, l’absence de la musique originale composée par Aleksandr Zatsepin, celle-ci ayant été remplacée par celle de Joseph Conlan beaucoup moins colorée et atmosphérique. On y remarque également encore un certain nombre de coupures ôtant au film près de 6 minutes du métrage (notamment la toute première scène d'introduction, mais aussi la dernière scène sur la troisième planète avec l'arrivée sur celle-ci de Gromozeka), ainsi que quelques modifications sur les noms des personnages comme le professeur Seleznev devenant le professeur Newton.
Le second doublage français est tout de même de très bonne facture, et Smaïn donne à sa voix une certaine intonation fort agréable se situant entre celles d'un Bernard Murat et d'un Richard Darbois. De plus, contrairement au premier doublage, et ce malgré les points négatifs précédemment soulignés, il offre une compréhension plus directe de l'histoire car les dialogues traduits du second doublage étasunien respectent avec peut-être un peu plus de fidélité la version russe d'origine sur certains détails, ce tout en ajoutant une narration et quelques nouveaux dialogues comme sur le robot serveur, de même que la vache, ou encore quand Seleznev parle à voix basse à Zeleny, l'ensemble offrant un rythme narratif un peu plus soutenu que l'original, ce dernier laissant toutefois les silences offrir tout autant de moments de réflexions aux spectateurs.

Note concernant le premier doublage : la comédienne prêtant sa voix au personnage d'Alice doubla également Dunyasha dans le Le Grand-père des Glaces, court-métrage réalisé la même année et probablement adapté en français dans le même temps.

Doublage
Voix françaises (Studio SOFI) :
Second doublage
Kelly MarotAlice
SmaïnProfesseur Newton (le père d'Alice)
Patrick LaplaceCapitaine Jones
Mario PecqueurGrambo, Peter
Maurice SarfatiGrambo (sur certaines répliques)
Alain FlickDr Sputnik, McKay, le robot
Patrice DozierCarolus Cristobal Porcelet, Capitaine Kim, l'ordinateur
Elisabeth Fargeotdiverses voix
Blanche Ravalecvoix annonçant le film dans le cadre de la collection « Les contes de mon enfance » de Mikhail Baryshnikov
Auteur : Captain Jack
Doublage : Arachnée
Le Mystère de la Troisième Planète - image 1 Le Mystère de la Troisième Planète - image 2 Le Mystère de la Troisième Planète - image 3 Le Mystère de la Troisième Planète - image 4 Le Mystère de la Troisième Planète - image 5 Le Mystère de la Troisième Planète - image 6 Le Mystère de la Troisième Planète - image 7 Le Mystère de la Troisième Planète - image 8 Le Mystère de la Troisième Planète - image 9 Le Mystère de la Troisième Planète - image 10 Le Mystère de la Troisième Planète - image 11 Le Mystère de la Troisième Planète - image 12 Le Mystère de la Troisième Planète - image 13 Le Mystère de la Troisième Planète - image 14 Le Mystère de la Troisième Planète - image 15 Le Mystère de la Troisième Planète - image 16 Le Mystère de la Troisième Planète - image 17 Le Mystère de la Troisième Planète - image 18 Le Mystère de la Troisième Planète - image 19 Le Mystère de la Troisième Planète - image 20 Le Mystère de la Troisième Planète - image 21 Le Mystère de la Troisième Planète - image 22 Le Mystère de la Troisième Planète - image 23 Le Mystère de la Troisième Planète - image 24 Le Mystère de la Troisième Planète - image 25 Le Mystère de la Troisième Planète - image 26 Le Mystère de la Troisième Planète - image 27 Le Mystère de la Troisième Planète - image 28 Le Mystère de la Troisième Planète - image 29 Le Mystère de la Troisième Planète - image 30


Tayna tretey planety © Kir Bulychev / Soyuzmultfilm
Fiche publiée le 12 janvier 2014 - Dernière modification le 11 décembre 2014 - Lue 3748 fois
Winds of Web : création de sites internet - webmaster - web-design - référencement SEO