Le Livre de la Jungle La véritable histoire de Mowgli

Résumé complet

Raksha (Maugli - Raksha)

1er court-métrage adaptant la première moitié de la 1ère nouvelle « Les frères de Mowgli » du premier Livre de la jungle.

Dans la jungle, rôde le tigre Shere Khan. Averti par Tabaqui, le chacal, de la potentiel présence de proie humaine suite à un incendie ravageant un village occupé par des humains, le tigre est sur la trace de l'une d'entre elle... C'est alors qu'un peu plus loin, entre dans le caverne occupée par Père Loup, Mère Louve (Raksha) et leurs trois petits, un bébé humain s'étant égaré dans la panique qui a succédé à l'incendie. Encore surpris par cette intrusion en leur foyer, la tête de Shere Khan, toute de colère couverte, apparait aux loups à l'entrée étroite de la grotte, faute pour le tigre de pouvoir y pénétrer de tout son corps. Il ordonne qu'on lui remette de suite sa proie, mais Père Loup et Mère Louve s'y refusent, et Shere Khan de maugréer de colère en quittant les lieux. Les membres de la famille loup accueillent alors le petit d'homme que Mère Loup prénomme Mowgli comme si il était un des siens, même s'il ne l'est pas encore, le Conseil des loups devant donner son assentiment pour une telle circonstance. En attendant, et en faveur de Shere Khan, Tabaqui fait courir la nouvelle dans toute la jungle qu'une famille loup a adopté un bébé humain, et c'est ainsi qu'il apprend cela à Sahi, le porc-épic (apparaissant dans Le Second Livre de la jungle mais tout de même évoqué dans le premier), l'ours Baloo et la panthère Bagheera. Peu après, s'en suit le Conseil des loups présidé par Akela, et malgré la présence de Shere Khan appuyant son droit de possession sur Mowgli qu'il considère toujours comme sa proie, Baloo et Bagheera interviennent en faveur du jeune enfant, prétextant de sa futur utilité dans le Clan des Loups pour le premier et des lois de la jungle pour la seconde, celle-ci offrant au Clan un bœuf qu'elle a fraichement tué en échange que la vie du petit d'homme soit acceptée parmi la meute comme s'il était un de ses membres.

L'enlèvement de Mowgli (Maugli - Pohischenie)

2ème court-métrage adaptant la 2ème nouvelle « La chasse de Kaa », du premier Livre de la jungle. Le passage original avec l'éléphanteau, non présent dans les nouvelles de Kipling, est peut-être comme une légère référence au personnage du fils du colonel Hathi dans l'adaptation disneyenne.

On retrouve sept ans plus tard, Baloo et Bagheera enseignant les lois de la jungle à Mowgli qui, tout en jouant dans les arbres, tente d'attraper Bagheera se prélassant sur les branches, le jeune enfant nageant également avec ses frères loups et même en compagnie d'une grande tortue. Puis, peu après être venu en aide à un éléphanteau tombé dans une fosse, alors qu'il se repose, le petit d'homme est enlevé par le peuple singe. L'ours et la panthère, pour résoudre se problème efficacement, font alors intervenir Kaa, le python, que les singes craignent plus que tout autre être (Bagheera n'hésite pas, pour appuyer ses propos, à dire que les singes ont traité Kaa de gros ver de terre et quelques autres noms de cet ordre). Sur les indications de Chil, le milan, ils arrivent dans les ruines dites des Grottes froides où les singes détiennent leur prisonnier. Baloo, Bagheera et Kaa vont alors àvoir bien du mal à venir à bout de cette multitude du peuple des arbres, la panthère et l'ours souffrant dans cette bataille plus que Kaa. Mais après un combat acharné, Kaa entame une danse finale ou son corps n'est plus qu'ondulation en tout sens, hypnotsant son assistance pour l'ultime voyage... sa puissance de suggestion est telle que Baloo et Bagheera sont eux aussi, l'espace d'un instant, attirés vers Kaa avant que Mowgli ne les sorte de cet état d'hypnose et qu'ils quittent ces lieux dont les pierres vont être témoin du festin du reptile.

La dernière chasse d'Akela (Maugli - Poslednyaya Ohota Akely)

3ème court-métrage adaptant dans sa première partie la 5ème nouvelle « L'Ankus du roi » du Second Livre de la jungle (avec quelques détails adaptés), puis la seconde partie du 1er chapitre « Les frères de Mowgli » du premier Livre de la jungle (avec une fin différente puisque Mowgli ne va pas vivre chez les hommes mais reste auprès du Clan des loups).

Alors que Shere Khan tente toujours d'imposer son point de vue sur Mowgli auprès de certains loups de la meute, prétextant qu'un petit d'homme ne peut être un loup, Mowgli, devenu un jeune adolescent, admire la nouvelle peau de Kaa, le serpent ayant récemment mué. Tout en discutant avec ce précieux ami qui l'enserre en s'amusant entre ses anneaux, il apprend de Kaa que pour combattre Shere Khan, il pourrait éventuellement avoir besoin d'une dent de fer (un couteau). Le serpent le conduit alors en un lieu – l'ancienne ville abandonnée dans la jungle avec bâtiments, temples et statues appelés les Grottes froides où Mowgli fut retenu prisonnier du peuple single – où il sait pouvoir lui procurer un tel objet. En effet, dans une grande salle se situant sous un bouddha assis, des milliers d'objets sont entassés là comme un trésor oublié, les contenant et les contenus étant fait pour beaucoup d'or. Mowgli découvre même des joyaux qu'il prend pour de drôles de fruits, et alors qu'il admire une dague qu'il vient de ramasser, il est surpris par l'apparition soudaine du gardien de ce trésor, un vieux cobra blanc. Ce dernier, malgré le fait que Mowgli ne veut prendre avec lui qu'une dent de fer, n'autorise personne à emporter quelque objet que ce soit dont il a la garde (dans sa folle obéissance que le temps n'a fait qu'accroitre, il pense encore que la ville et sa population au dessus de lui sont encore en vie). Il essaie alors de mordre Mowgli, mais celui-ci parvient à stopper son attaque. Kaa est rassuré d'avoir échapper lui aussi à la folie d'un vieux serpent et il est également satisfait par le courage qu'à pu montrer le petit d'homme...

Mowgli, tout à la joie de ce cadeau que lui a offert Kaa, part le montrer à ses amis. Bagheera lui apprend toutefois qu'il y a quelque chose de bien plus craint qu'une dent de fer, même par Shere Khan, et cette chose est la Fleur rouge (le feu). Apprenant alors qu'Akela est destitué de son statue de chef de meute pour avoir failli à la chasse (manquant sa première proie, en vérité par la faute de Shere Khan), laissant pour l'heure désert le haut du Rocher où il siège lors des Conseils, Mowgli part de suite de l'autre côté de la rivière, vers le village des hommes, afin d'en rapporter une Fleur rouge. Après avoir fait une légère peur à une jeune femme qui laissa derrière elle, sur le sol, le pot de terre contenant la dite Fleur rouge, Mowgli s'empresse d'emporter le contenant et le contenu le plus rapidement possible auprès des siens. Profitant de l'occasion qui pourrait condamner Akela à mort puisqu'il ne peut plus protéger la meute, Shere Khan remet encore en cause la présence de Mowgli parmi celle-ci, mais Baloo et Bagheera aux cotés d'Akela imposent leur point de vue à qui veut l'entendre et avertissent l'assistance qu'ils sont prêts à sortir leurs griffes. Sur ce arrive Mowgli qui de suite va faire sentir à Shere Khan la chaleur et les morsures de la Fleur rouge, le tigre alors s'enfuyant pour échapper aux flammes. Puis auprès de tous, Mowgli rétablit la vérité en révélant que c'est par la faute de Shere Khan qu'Akela a manqué sa proie et qu'il peut donc rester encore le chef du Clan.

La bataille (Maugli - Bitva)

4ème court-métrage adaptant la 7ème nouvelle « Chien rouge » du Second Livre de la jungle.

Un danger guette : les chiens roux sont de passages dans cette partie de la jungle occupée par le Clan d'Akela. Baloo, Bagheera... tous sont prêts à les recevoir malgré que cet ennemi soit excessivement fort en nombre. En lui apprenant la nouvelle, Mowgli éveille en Kaa une idée pouvant les aider à les repousser. Mowgli attend ainsi, en hauteur, sur une branche d'un arbre, l'arrivée de ces chiens roux qu'il harangue et invective pour les rendre furieux. Il parvient même à en attraper un qui tente de l'atteindre, et il ne le relâchera qu'après lui avoir coupé la queue. Patientant que le crépuscule s'installe avec le soleil couchant, Mowgli se jette enfin de l'arbre et fait en sorte que l'immense meute de ces chiens roux le suive. Il se met alors à courir à vive allure jusqu'à la chute d'eau et, arrivé en cet endroit, il jette quelques rochers qui vont déranger un peu plus bas une colonie d'abeilles. Plongeant dans le vide, parallèle à la chute, Mowgli est suivi par les chiens roux plongeant à sa suite. Mais ceux-ci sont surpris car ils se font alors attaquer par des nuages d'abeilles, et ce même alors qu'ils essaient de rejoindre la rive. Le combat final a toutefois lieu sur terre où la masse de chiens roux rencontre celle des loups, les deux se repoussant l'une l'autre telle une grande vague tanguant dans un sens et dans l'autre jusqu'à ce que le combat parvienne à diminuer d'intensité les deux forces, les loups réussissant à prendre tout de même le dessus, avec également la puissance que Baloo a pu déployer au milieu du champ de bataille. Mais tout cela hélas à quel prix ! Car Akela, épuisé et affaibli par cet intense combat, n'a plus la force d'être le chef de la meute, et il propose à tous de désigner de suite son successeur en la personne de Mowgli avant que de rejoindre la vallée de la mort.

Retour à l'humanité (Maugli - Vozvraschenie K Lyudyam)

5ème court-métrage adaptant la trêve de l'eau de la 1ère nouvelle « Comment vint la crainte » dans Le Second Livre de la jungle (omettant le passage où Hathi, l'éléphant, conte l'histoire qui est à la source de la crainte des animaux envers les hommes, récit proche des fables d'Esope), puis la mort de Shere Khan de la 3ème nouvelle « Au tigre, au tigre ! » dans le premier Livre de la jungle (mais sans la présence de Mowgli parmi les hommes en cette nouvelle), et enfin l'évocation légère de la dernière nouvelle du Second Livre de la jungle.

A la vue de deux jeunes femmes, Mowgli (qui est maintenant un jeune homme de 17 ans environ) est quelque peu troublé. Il se confie à Bagheera qui devine un peu de son inquiétude. Sahi (et non Sagi comme dans la VF), le porc-épic arrive alors et leur apprend que les melons ont tous séché, ce qui est mauvais signe. Un peu plus loin, Kaa confie à Baloo qu'il sent que la sécheresse va toucher leur jungle. L'aridité arrive ainsi, le sol se craquelant et les étendues d'eau disparaissant au fur et à mesure que le climat installé persiste. Seul un point d'eau est encore présent et Hathi, l'éléphant, sonne alors l'armistice de l'eau qui permet à tout animal de venir boire à sa guise à cette source, sans que les plus faibles n'aient à craindre d'être chassés par leurs prédateurs. Mais en s'abreuvant, Mowgli aperçoit des taches de sang dans l'eau et voit un peu plus loin, en amont, Shere Khan s'abreuvant également. Ce sang ainsi dérivant ne peut donc provenir que de la bouche du tigre dont les crocs ont, très peu de temps auparavant, goutter à quelque chair...

Un mois après cette sécheresse passée, Mowgli, du haut du Rocher du Conseil autrefois occupé par Akela, écoute le rapport que lui font deux loups ayant repéré Shere Khan dans les gorges froides où celui-ci s'est réfugié après avoir encore voler un bœuf au village des hommes. Pour punir définitivement Shere Khan de ne pas respecté la loi de la jungle, Mowgli décide de le combattre. Pour cela, il se sert d'un troupeau de bœuf qui, scinder en deux groupes, empêchera le tigre de fuir les gorges froides. Le face à face tant attendu, entre celui que sa mère appela la petite grenouille lors de sa découverte et le félin qui faillit lui donner alors la mort, arrive. Perdant de suite sa dent de fer des mains, Mowgli se bat de toute la force de son corps et finit par terrasser cet ennemi qui le menaçait depuis si longtemps.

A cette mort succède le printemps, l'appel de la vie et Mowgli sent que lui même est appelé, particulièrement par cette jeune femme qu'il a aperçu, puisant de l'eau, et envers laquelle il ne sait pas encore tout à fait ce que lui disent ses sentiments, ce que Kaa devinent facilement avec toute sa sagesse. Mowgli prend ainsi la difficile décision de quitter la jungle pour vivre parmi les hommes. Faisant ses adieux, ses amis lui souhaitent d'être heureux en lui rappelant que s'il a besoin de quoi que ce soit, ils seront toujours là pour lui...


» Retour à la fiche


Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 1 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 2 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 3 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 4 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 5 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 6 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 7 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 8 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 9 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 10 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 11 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 12 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 13 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 14 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 15 Le Livre de la Jungle (<i>Film - 1973</i>)  - image 16


Maugli © Rudyard Kipling / Soyuzmultfilm
Fiche publiée le 18 décembre 2013 - Dernière modification le 04 février 2017 - Lue 14379 fois