La Princesse et le Nigaud

Fiche technique
Nom originalV Nekotorom Carstve (Союзмультфильм)
En un certain royaume
OrigineRussie
Année de production1957
ProductionSoyuzmultfilm
Durée30 minutes
AuteurGeorges Grebenstchikov
RéalisationIvan Ivanov-Vano, Michael Botov
ScénariiNikolai Erdman
AnimationVictor Likhachev, Fedor Khitruk, Lidia Reztsova, Vadim Dolgikh, Vladimir Pekar, Vladimir Krumin, Boris Dyozhkin, Konstantin Chikine, Gennady Novozhilov, Roman Kachanov, Elena Khloudova, Boris Boutakov, Viatcheslav Kotenotchkine
Direction artistiquePerch Sarkisyan
Direction du sonGeorge Martynuk
DécorsDmitriy Anpilov, Petr Korobayev, Konstantin Malychev, I. Kuskova, Olga Emilevna Ghemmerling
MontageA. Firsova
Direction photographieMikhail Druyan
MusiquesYu. Nikolsky
Diffusions
1ère diffusion hertzienne23 avril 1963 (RTF - La Séquence du jeune spectateur)
1ère diffusion francophone21 décembre 1985 (Radio Québec - Ciné-Cadeau)
Editions
Sortie en VHS1995 (réédition en 1998) (Citel)
Sortie en DVD1er septembre 2003 (Citel - Les trésors de l'animation)
Synopsis

Il était une fois dans un royaume indéterminé enfoui au fond des bois, un grand nigaud répondant au nom de Mel. Alors que certains le voient comme un paresseux, d’autres le considèrent plutôt comme imbécile heureux. Un jour, alors que Mel va chercher de l’eau dans le fleuve, il attrape sans le faire exprès un brochet. Celui-ci, apeuré, demande au jeune homme ce qu’il compte faire de lui, et s’entend répondre qu’il servira à faire une soupe ! Le brochet le supplie alors de le laisser en vie car il a 44 enfants et ceux-ci ne survivront pas sans lui. Touché, le nigaud remet le brochet dans l’eau. Pour le remercier de son geste, le poisson lui déclare que désormais tous les vœux qu’il formulera seront exaucés après avoir dit la phrase suivante : "Brochet qui rend heureux, fais donc advenir ce que je veux".
Aussitôt, Mel décide d’essayer son nouveau pouvoir et "demande" à ses seaux d’eau de rentrer chez lui sans son aide... ce qu’ils font effectivement, à la grande stupéfaction des voisins ! Pendant ce temps-là, au château du roi, ce dernier apporte à sa fille, la princesse Marie, un cadeau de la part du prince de Pitrerie, auquel il souhaite la voir mariée. Obéissante, la princesse se résout à accepter le cadeau et à attendre la venue de son prétendant... lequel croise sur sa route Mel, qui est parti chercher du bois grâce à un traineau guidé par la volonté du brochet. Mel maitrisant mal le traîneau, il renverse le carrosse du prince de Pitrerie, et récupère sans le vouloir une icône appartenant à celui-ci et représentant la princesse Marie. Immédiatement, il tombe amoureux de la belle, et demande au brochet que ce sentiment devienne réciproque.


» Résumé complet


Commentaires

Ce dessin animé est l’adaptation d’un conte écrit en 1921 par Georges Grebenstchikov (dont le nom complet peut aussi s’orthographier Georgij Dmitrievich Grebenshikov ou Grebenshikov Georgiy Dmitrievich) alors qu’il vivait à Paris. Né en 1882, il a fui la Russie lors de la révolution d’octobre 1917 et après avoir vécu brièvement en Turquie, il s’est installé en France puis aux États-Unis où il est décédé en 1964. Il a écrit des dizaines de romans et de nouvelles, sans vraiment obtenir de réelle notoriété de son vivant dans son pays d’origine. En France, son œuvre la plus connue est le roman "Les Tchouraïev" ("The Churaevs" en VO), une épopée en 7 tomes parue à partir de 1922.
Il existe de nombreuses autres versions du conte qui nous intéresse ici : on retiendra notamment "Emélia l'idiot" (aussi appelé "Emélian le nigaud" ou "De par la volonté du brochet") de Alexandre Afanassiev (l’auteur des "Contes populaires russes"), "Ivan et le brochet" de Alexis Tolstoï (fameux auteur russe à qui l’on doit "Pinocchio et la clé d'or", également adapté en film par les studios Soyuzmultfilm) et "Jeannot le sot et le brochet" de Maxime Gorki.

La Princesse et le Nigaud fait partie de ces nombreux films animés russes remaniés dans les années 90 par Films By Jove, qui a notamment remplacé les musiques originales par des compositions plus modernes. Pourtant, il existait une première version française diffusée sur la RTF sous le titre Dans un certain royaume, dans La Séquence du jeune spectateur, et découpée en 3 épisodes, le jeudi, du 23 avril au 7 mai 1964.

Merci à markyoloup pour l'identification des voix.

Doublage
Voix françaises :
Daniel RousselNarrateur
Luis de CespedesLe nigaud
Natalie Hamel-RoyBrochet qui rend heureux
Hubert GagnonLe roi / Tambouriste
Johanne LeveilléLa princesse
Elisabeth ChouvalidzéMaman du nigaud
Jacques LavalléePrince de Pitrerie
Yves MassicotteServiteur du Prince
Yvon ThiboutotServiteur du roi
Benoit RousseauGénéral
Auteur : Arachnée
Modifs/Ajouts : Captain Jack
Sources :
animator.ru
La Princesse et le Nigaud - image 1 La Princesse et le Nigaud - image 2 La Princesse et le Nigaud - image 3 La Princesse et le Nigaud - image 4 La Princesse et le Nigaud - image 5 La Princesse et le Nigaud - image 6 La Princesse et le Nigaud - image 7 La Princesse et le Nigaud - image 8 La Princesse et le Nigaud - image 9 La Princesse et le Nigaud - image 10 La Princesse et le Nigaud - image 11


V Nekotorom Carstve © Georges Grebenstchikov / Soyuzmultfilm
Fiche publiée le 19 mars 2014 - Dernière modification le 21 août 2016 - Lue 3182 fois
Winds of Web : création de sites internet - webmaster - web-design - référencement SEO