Cyborg 009

Fiche technique
Nom originalCyborg 009 / Cyborg 009 kaishuu sensou
(サイボーグ009 / サイボーグ009 怪獣戦争)
Cyborg 009 / Cyborg 009 et la guerre contre le monstre
OrigineJapon
Année de production1966-1967
ProductionTôei Company
AnimationTôei Animation
Nombre d'épisodes64 min / 60 min (ou 78 épisodes)
Auteur mangaShotaro Ishinomori
RéalisationYûgo Serikawa
ProductionHiroshi Okawa
ScénariiYûgo Serikawa, Takashi Iijima (1er film), Daisaku Shirakawa (2ème film)
AnimationTetsuhiro Wakabayashi, Yoshio Kabashima, Keisuke Morishita, Shinya Takahashi, Eiji Uemura, Manabu Ôhashi
Direction de l'animationKeiichirô Kimura
Direction artistiqueHajime Numai (1er film), Tomô Fukumoto (2ème film)
DécorsKôsei Sasaki, Yôko Shinoda, Shunji Watanabe, Tadanao Tsuji, Mitsunari Makino, Shichirô Kobayashi
CouleursTadanao Tsuji (1er film), Eiko Nishiyama (2ème film)
MontageYutaka Chikura
Direction photographieSanki Hirao (1er film), Shigeyoshi Ikeda (2ème film)
MusiquesTaichirô Kosugi
Diffusions
Arrivée en France (cinéma)26 avril 1967 (épisodes) / 22 mai 1968
Synopsis

Joe Russell (Joe Shimamura en VO) est un jeune prodige de course automobile. Mais un jour, lors d’une nouvelle compétition qu’il s’apprête à remporter, il est victime d’un terrible accident volontairement provoqué par des inconnus et est laissé pour mort... Quelques temps après, il reprend brusquement conscience et se découvre d’étranges pouvoirs. Des scientifiques présents sur les lieux lui apprennent alors qu’il a été opéré pour devenir un cyborg à la solde du Fantôme Noir (Black Ghost), une organisation qui envisage de conquérir le monde. Joe est ainsi le neuvième cyborg créé à partir d’un être humain kidnappé par le Fantôme Noir pour se mettre à leur service. Mais le jeune homme se révolte et parvient à s’échapper avec huit de ses semblables. Désormais, Joe et ses nouveaux amis utilisent leurs pouvoirs pour mettre un terme à l’existence de cette organisation et lutter contre le mal !

Commentaires

À l'origine, Cyborg 009 est un manga pour adolescents très réputé au Japon que l'on doit au dessinateur Shôtaro Ishinomori, auteur entre autre de Nolan, dont la préquelle ("le voyage de Ryu") a été éditée par Glénat (qui publie également le manga de Cyborg 009).
Contrairement à ce que beaucoup croient, Cyborg 009 est arrivé très tôt en France et ce dès 1967. Entre le 26 avril 1967 et le 27 novembre 1968, 78 épisodes de deux-trois minutes qui sont en réalité deux longs-métrages réalisés par le studio Toei en 1966 et 1967 ont été programmés à la fin de l’Eclair-Journal (les actualités Pathé de l’époque) à raison d'un épisode chaque dimanche. Seuls deux épisodes n’ont jamais été diffusés (probablement jugés trop violents, car ils mettent en scène le passé douloureux de Françoise alias 003). Le héros a été renommé avec un nom anglophone, en revanche le Dr. Gilmore et Helena (la jeune fille que rencontre Joe dans le second film) ont conservé leurs noms respectifs. L'organisation Black Ghost est rebaptisée l'organisation du Fantôme Noir (ses membres sont eux nommés les Fantômes Noirs). Les autres cyborgs sont quant eux appelés, d'après les résumés du site Gaumont Pathé Archives, par leur numéro (Cyborg 001, 002, 003, etc.).
Puis à partir du 22 mai 1968, les deux films sont remontés en un long-métrage en couleur pour une sortie cinéma intégrale. L'exploitation du film au cinéma a probablement duré un mois, car la diffusion des différents épisodes dans l'Eclair-Journal a connu une pause entre 15 mai le 26 juin 1968 avant de reprendre normalement.

Les deux films sont avant tout destinés à un jeune public et privilégient l'action au détriment de la profondeur des personnages bien qu'ils demeurent attachants. Le film ayant été réalisé aux studio Toei dans les années 60 avec probablement pour objectif de faire connaître la série au grand-public et envisager une éventuelle série télévisée en cas de succès, l'animation est assez saccadée et les séquences ont tendance à se répéter d'un plan à l'autre. L'animation s'améliore un peu dans le second film; peut-être a-t-il bénéficié d'un budget plus élevé après le succès du premier film. Mention spéciale aux décors et surtout aux fonds colorés qui eux sont superbes. Le scénario reste en revanche très simple, surtout si on le compare au manga d'origine qui aborde de plus en plus des thèmes graves ou complexes avec le temps (guerre, pollution, drogue, l'existence de Dieu). Un autre thème récurrent est celui de l'être humain en général. L'auteur confronte souvent ses personnages à des adversaires qui n'hésitent pas à les traiter de machine ou d'arme de guerre. D'où les questions qui en découlent : que signifie exactement être un humain ? Dans ces deux premier films en revanche, il n'en est question nulle-part (sauf éventuellement Françoise qui refuse d'intervenir au début, mais plutôt parce qu'elle déteste les combats et la guerre) et les cyborgs semblent plutôt bien supporter leur nouvelle condition. On ne peut néanmoins pas en vouloir vraiment aux scénaristes : après tout ces deux films sont relativement courts (1 heure à peine pour chacun) et n'ont pour autre vocation que de divertir.
Ils reprennent pourtant certains éléments du manga : principalement le tout début avec la transformation de Joe en cyborg, sa rencontre avec ses nouveaux amis mais également leur lutte contre le Fantôme Noir et deux de leurs nouveaux cyborgs : 0010 et 0011. Quelques changements ont cependant été effectués : dans le manga, Joe est transformé en cyborg alors qu'il est encore vivant contrairement au film où Joe est volontairement tué par les Fantômes Noirs dans un accident lors d'une course automobile et cette opération symbolise en quelque sorte sa ''renaissance''. Quant à 007, qui est un adulte dans le manga, il est devenu un très jeune enfant au physique cartoonesque et passe son temps à faire des farces ou se mettre dans des situations jouant en sa défaveur. Globalement, la personnalité des différents cyborgs est respectée; Joe par contre a ici une âme de leader qui n'hésite pas à faire face aux adversaires les plus dangereux sans chercher à régler le conflit à l'amiable, mais il a cependant conservé son côté chevaleresque typique du manga. A noter que dans le volume 5 du manga, on trouve une reprise du scénario des deux films mais revu différemment par l'auteur : "Yomi, le royaume souterrain". C'est un chapitre qui a probablement été publié pour promouvoir les deux films.

Au vu du succès des deux films au Japon, une première série TV en noir et blanc de 26 épisodes verra le jour à partir de 1968. À l'époque, ce programme destiné aux enfants est la série animée la plus populaire au Japon. Deux autres suivront respectivement en 1979 et en 2001, mais en France seuls les 25 premiers épisodes de la troisième série (sur 50) ont été proposés directement en DVD en 2008. Il existe également deux autres films sortis en 1980 et 2012 (voir notre fiche du film de 1980).

Doublage
Voix françaises :
Philippe OgouzJoe Russell/ 009
Roger CarelCyborg 006
Guy PierauldCyborg 007
Philippe DumatCyborg 004, Cyborg 008
Alfred PasqualiDr Gilmore
Auteur : veggie 11
Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 1 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 2 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 3 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 4 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 5 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 6 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 7 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 8 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 9 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 10 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 11 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 12 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 13 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 14 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 15 Cyborg 009 : Films 1 et 2 - image 16


Cyborg 009 / Cyborg 009 kaishuu sensou © Shotaro Ishinomori / Tôei Company
Fiche publiée le 21 mai 2013 - Dernière modification le 03 mai 2016 - Lue 4027 fois
Winds of Web : création de sites internet - webmaster - web-design - référencement SEO