Harlock Saga  L'Anneau des Nibelunghen - L'or du Rhin

Fiche technique
Nom originalHarlock Saga - Nibelung No Yubiwa  
(ハーロック・サーガ ニーベルングの指環)
Harlock Saga - l'anneau des Nibelung
OrigineJapon
Année de production1999
ProductionBandai Visual, 81 Produce
Nombre d'épisodes6
Auteur mangaLeiji Matsumoto
RéalisationYoshio Takeuchi
ScénariiYoshio Takeuchi
Story-boardsMasaharu Okuwaki
Chara-DesignHideyuki Motohashi
Mecha-DesignKatsumi Itabashi, Toshiyuki Horii
Direction de l'animationHideyuki Motohashi
Direction artistiqueOsamu Honda
Direction photographieTakashi Azuhata
MusiquesRichard Wagner, Kaoru Wada
Adaptation françaisePhilippe Mestiri
Direction de doublagePierre Loray
Diffusions
1ère diff. Cable/Sat/TNTDécembre 2001 (Game One)
Editions
Sortie en DVD15 décembre 2003 (Beez)
Sortie en VHS / DVD2002 (Dynamic Visions)
Synopsis

Sur les ordres du capitaine Harlock, Tochiro et sa compagne Emeraldas partent à la recherche de Mime, la muse de l'Arcadia, qui a soudainement quitté le vaisseau sans prévenir personne. Ils retrouvent sa trace sur Akrushion, un satellite artificiel connu pour son activité commerciale dont tous les habitants semblent avoir été anéantis. Toshiro et Emeraldas y trouvent l'hologramme de Mime jouant de l'orgue, qui leur révèle le destin tragique des habitants, massacrés par un mystérieux bandit, Albérich. Celui-ci a obligé le gouverneur à lui révéler les coordonnées de la planète Rhin, où se trouve le lingot d'or le plus pur de l'univers. Ce métal précieux, l'Or du Rhin, possède d'extraordinaires pouvoirs qui permettent non seulement de régner sur le temps qui s'écoule dans le cosmos, mais aussi de le plonger pour l'éternité dans le néant... Mime a quitté l'Arcadia pour se rendre sur la planète Rhin afin d'empêcher le bandit de s'emparer de l'Or, mais son intervention s'est avérée inutile. En effet, Albérich - qui se révèle être son propre frère - a réussi à dérober le métal dont il compte se forger un anneau qui lui donnera le pouvoir de dominer l'univers tout entier.

Albérich se dirige ensuite vers la planète Terre afin de faire forger l'anneau par le professeur Daiba. Pendant ce temps, Tadashi, fils du professeur et seule personne au monde capable de forger l’anneau depuis le décès de son père, reçoit la visite de la voyageuse Maetel, qui le met en garde contre la venue d’Albérich et lui demande de ne pas forger l’anneau. Cette requête émane de son idole, le capitaine Harlock lui-même, mais Tadashi, manipulé par Albérich, cède à sa demande et forge l’anneau afin de prouver son talent. Enfin maître de l’anneau, Albérich tire sur Tadashi qui est heureusement sauvé par son gilet pare-balle. Il est rejoint par Tochirô qui l’invite à monter à bord de l’Arcadia pour rencontrer Harlock.

Sur la Planète des Dieux, le Walhalla, située au centre de l'univers, le roi des dieux, Wotan, s'est reveillé en sentant la présence de l'anneau. Au même moment, Albérich se dirige vers le Walhalla avec une importante flotte, résolu à se venger de ces dieux qui ont opprimé son peuple, les Nibelungen. Mime raconte alors à Harlock et ses amis la longue histoire qu’ont vécu ses semblables, oppressés par le terrible dieu Wotan ; elle leur apprend aussi que la naissance de la race humaine est toute récente, et que ce sont les Nibelungen qui ont éduqué l’humanité, lors du sommeil des Dieux. Averti par son amie que la destruction du Walhalla entrainerait l'anéantissement total de l'univers, le capitaine Harlock décide de tout mettre en œuvre pour arracher l'anneau au redoutable Albérich...

Commentaires

Harlock Saga est l'adaptation d'un manga de Leiji Matsumoto, paru en France chez Kana sous le titre "L'Anneau des Nibelungen" (8 tomes), et mettant en scène le célèbre capitaine corsaire Harlock (Albator). L'oeuvre puise son inspiration dans "L'Anneau du Nibelung" ("Der Ring des Nibelungen"), festival musical écrit et composé par Richard Wagner entre 1848 et 1874. Cette tétralogie, œuvre gigantesque d'une quinzaine d'heures, adapte des récits de la mythologie germanique en un prologue ("L'Or du Rhin"/"Das Rheingold") et trois journées ("La Walkyrie"/"Die Walküre", "Siegfried" et "Le Crépuscule des Dieux"/"Götterdämmerung").
Pour en revenir aux OAVs elle-même, on notera de sérieuses ellipses par rapport à l’œuvre originelle. On déplorera aussi que l'animation soit tout juste correcte, surtout si on la compare à celle de Queen Emeraldas, OAV tirée de l’œuvre de Matsumoto et adaptée l'année précédente en animation. Le character design très "shojo" ou la mise en retrait d'Harlock dans le scénario peuvent aussi surprendre. Quant au doublage, s'il reprend les voix françaises connues de Harlock et de Tadashi (entendues dans "Albator le corsaire de l'espace"), ainsi que celle que le studio Chinkel a l'habitude d'attribuer à Emeraldas, il propose pour Maetel et Toshiro des voix différentes des autres adaptations.
La musique, elle, est évidemment empruntée à Wagner (dont les célèbres "Chevauchée des Walkyries" et "Marche funèbre de Siegfried") mais réarrangée par le compositeur Kaoru Wada.
Comme à l'accoutumée, l'animé ne peut pas se situer chronologiquement parmi les œuvres de Matsumoto et on s'amusera de voir évoluer Yattaran et Tadashi (Albator 78) au côté de Toshiro (Albator 84). Par contre, on pourra regretter l'absence à bord de l'Arcadia de la charismatique Nausicaä.

Doublage
Voix françaises (Studio Chinkel) :
Richard DarboisHarlock
Thierry BourdonTadashi
Susan SindbergEmeraldas
Pascale CheminMime, Freicha, Maetel, Erda
Jean-Marie BoyerToshiro
Michel Tugot-DorisYataran
Gabriel Le Doze Albérich
Jean-Claude De GorosWotan
Barbara WelshFricka
Philippe AriottiFafnir
Bernard DemoryFasolt
Eric ChevallierLa voix des Dieux
Eve LorachCommandant féminin
Auteur : Arachnée
Doublage : Arachnée
Sources :
http://www.dvdanime.net/
(images)
Harlock Saga - image 1 Harlock Saga - image 2 Harlock Saga - image 3 Harlock Saga - image 4 Harlock Saga - image 5 Harlock Saga - image 6 Harlock Saga - image 7 Harlock Saga - image 8 Harlock Saga - image 9 Harlock Saga - image 10 Harlock Saga - image 11 Harlock Saga - image 12 Harlock Saga - image 13


Harlock Saga - Nibelung No Yubiwa   © Leiji Matsumoto / Bandai Visual, 81 Produce
Fiche publiée le 14 novembre 2007 - Dernière modification le 05 août 2016 - Lue 19782 fois
Winds of Web : création de sites internet - webmaster - web-design - référencement SEO