Les Ailes d'Honnéamise

Fiche technique
Nom originalÔritsu uchûgun ~Honnéamise no tsubasa
(王立宇宙軍 〜オネアミスの翼)
OrigineJapon
Année de production1987
ProductionGainax, Bandai Visual
Durée120 min
AuteurHiroyuki Yamaga
RéalisationHiroyuki Yamaga
ScénariiHiroyuki Yamaga, ...
Chara-DesignYoshiyuki Sadamoto
Mecha-DesignMahiro Maeda
Direction de l'animationYoshiyuki Sadamoto, Hideaki Anno, Fumio Iida, Yûji Moriyama
Direction artistiqueHiromasa Ogura
CouleursTakami Akai
Direction photographieHiroshi Isakawa
MusiquesRyûichi Sakamoto, Kôji Ueno, Haruo Kubota, Yûji Nomi
Adaptation françaiseFranck Hervé
Direction de doublagePatrick Borg
 
» Staff étendu
Diffusions
1ère diffusion hertzienne15 décembre 1998 (Canal+ - Manga manga)
Rediffusionsjanvier 1999 (Canal+)
Editions
Sortie en VHSavril 1996 (Manga Vidéo)
Mai 1997 (Manga Vidéo - Manga Mania)
Sortie en DVD11 juillet 2001 (Manga Vidéo)
8 avril 2015 (@Anime)
Sortie en Blu-Ray Disc15 avril 2015 (@Anime)
Synopsis

Dans un monde différent du nôtre, existe un royaume appelé Honnéamise. C'est là que vit Silotsug Lhadatto (Shiro dans la VF), un jeune homme dont le rêve a toujours été d'être pilote de chasseur dans la Marine. Hélas pour lui, l'armée le fait affecter au sein de la Royal Space Force (RSF), une unité en charge des premiers vols spatiaux avec des astronautes à leur bord. Un jour, il rencontre une jeune femme pieuse mais très pauvre, Riquinni, qui vit avec Mannah, une petite fille qu'elle a recueilli après qu'elle ait été abandonnée par ses parents. Au contact de Riquinni, Shiro commence à mûrir et à rechercher un but dans son existence. C'est ainsi qu'il décide de se porter volontaire pour la prochaine mission de la RSF, qui risque prochainement de se voir supprimée à cause de ses récents échecs. Or, cette mission n'est pas prise au sérieux par la population et les camarades de Shiro eux-mêmes ne cachent pas leur scepticisme quant à la réussite de son "expédition"!
Pourtant, bien qu'il ne réalise pas immédiatement les conséquences de cette décision (il pourrait bien ne pas revenir vivant), Shiro s'astreint quotidiennement à un entraînement physique éprouvant qui convaincra tous ses collègues à croire en leur combat. Il acquiert dans le même temps une détermination étonnante, qu'il doit à son amour et à sa fascination pour Riquinni, qui se refuse néanmoins à lui rendre ses sentiments à son égard.

Commentaires

Après avoir développé un pilote de 1984 à 1985, la Gainax se voit confier par Bandaï - qui venait alors d'ouvrir un département de production de films d'animation - un budget de 800 millions de yens, record absolu à l'époque. Cela se ressent dans l'impressionnante recherche graphique : le mélange entre le style architectural rappelant la période "Art Nouveau" (Alfons Mucha) et les éléments empreints de Modernité (la fusée pour ne citer qu'un exemple) forme une ambiance néo-futuriste à la fois familière de par ses références culturelles et inédite par ses inventions sans équivalent dans notre monde. Un énorme travail pour créer des designs à la fois originaux, réalistes et intégrés à ce monde fictionnel fut fourni. L'équipe était peu expérimentée lors de la réalisation de ce long-métrage d'animation, qui rappelle un peu le film américain "L'étoffe des héros", cependant on a retrouvé par la suite plusieurs membres du staff dans de brillantes productions telles que "Nadia le secret de l'eau bleue", "Neon Genesis Evangelion" ou encore la série d'OAVs "Gundam 0080".

Le film est très axé sur la relation ambiguë et paradoxale entre Shiro et Riquinni, et leurs personnalités respectives. Shiro, dont le mental est moins fort que celui de la jeune femme, finira par puiser chez elle la force nécessaire pour réaliser son rêve alors que Riquinni, elle, continuera à mener la même vie austère, loin de celui à qui elle n'a pas su ouvrir son cœur. Seuls le sourire retrouvé de Mannah et le succès de la mission de Shiro, deux événements qui sont arrivés indirectement grâce à elle, semblent apporter une lueur d'espoir dans son existence.
L'une des scènes les plus fortes du film est celle où Shiro, qui a vainement essayé de faire comprendre son amour à Riquinni, tente en désespoir de cause d'abuser d'elle. Cette scène psychologique très importante dans le film (le repentir de Shiro sera à la base de sa nouvelle détermination) a été malheureusement censurée sur le DVD et lors de sa diffusion sur Canal + alors qu'elle était présente sur la VHS éditée chez Manga Vidéo. Heureusement l'édition Blu-ray de All The Anime contient bien cette scène.

Malgré ses indéniables qualités techniques et scénaristiques, et un très beau démarrage au box-office japonais, le film fut finalement un cuisant échec commercial en son temps. Il faut dire que "les Ailes d'Honnéamise" semble plus avoir été créé pour faire plaisir à ses auteurs qu'aux spectateurs : par exemple, les détails jusqu'au-boutistes concernant les engins volants n'intéressent certainement que les férus d'aviation. De même, le scénario peut sembler confus lors d'un premier visionnage. Cela n'empêche, il s'agit tout de même d'une œuvre que tout fan d'animation (japonaise ou pas) se doit d'avoir vu au moins une fois dans sa vie.

Doublage
Voix françaises (Studio S.T.A.R.T.) :
Luc BernardShiro
William CorynMatti
Laurence DourlensRiquinni
Franck CapilleryNekkerout
Alain BerglugDarigan
Patrick BorgKharock
Philippe VincentGnomm
Marc FrançoisLe général
Anne JolivetVoix additionnelles
Dominique LelongVoix additionnelles
Auteur : Arachnée
Doublage : Arachnée
Sources :
Animeland 48
Les Ailes d'Honnéamise - image 1 Les Ailes d'Honnéamise - image 2 Les Ailes d'Honnéamise - image 3 Les Ailes d'Honnéamise - image 4 Les Ailes d'Honnéamise - image 5 Les Ailes d'Honnéamise - image 6 Les Ailes d'Honnéamise - image 7 Les Ailes d'Honnéamise - image 8 Les Ailes d'Honnéamise - image 9 Les Ailes d'Honnéamise - image 10 Les Ailes d'Honnéamise - image 11 Les Ailes d'Honnéamise - image 12 Les Ailes d'Honnéamise - image 13 Les Ailes d'Honnéamise - image 14


Ôritsu uchûgun ~Honnéamise no tsubasa © Hiroyuki Yamaga / Gainax, Bandai Visual
Fiche publiée le 11 mars 2008 - Dernière modification le 14 janvier 2017 - Lue 11507 fois